fbpx

Les métiers de la santé attirent bon nombre d’étudiants. Depuis la réforme de la PACES, deux voies d’accès sont maintenant possibles pour accéder aux filières MMOPK et suivre des études de Médecine : le PASS (le Parcours Spécifique Santé) ou la LAS (Licence Accès Santé). Même si le PASS n’est plus une obligation pour suivre des études de Médecine, cette formation reste la meilleure voie d’accès. Cours Thalès vous explique tout ce qu’il faut savoir sur les études de Médecine. 

Présentation des études pour devenir Médecin 

Les études de Médecine sont exigeantes et difficiles, elles nécessitent régularité et sérieux au vu du rythme soutenu et de la charge de travail importante qu’elles engendrent. Ce sont aussi de longues études : il faut compter 9 ans d’études à l’université pour les généralistes et 10 à 12 ans pour les spécialistes, comme les chirurgiens ou les pédiatres.

La formation débouche sur le DE (diplôme d’État) de docteur en médecine, obligatoire pour exercer.

Le salaire moyen brut varie selon l’exercice :

  • Un médecin généraliste gagne entre 4 297 et 17 072 € brut par mois en France
  • Un médecin spécialiste gagne entre 5 000 et 25 000 € brut par mois

Les facultés de médecine sont nombreuses. La fin de la PACES a mis fin au numerus clausus au profit d’un numerus apertus qui varie donc en fonction des facultés et des régions : 

  • Amiens
  • Angers
  • Franche-Comté
  • Bordeaux 2
  • Bretagne occidentale
  • Caen
  • Auvergne
  • Bourgogne
  • Grenoble
  • Guadeloupe
  • La réunion
  • Lille 2
  • Catholique de Lille
  • Limoges
  • Lyon 1
  • Lyon sud
  • Aix-Marseille
  • Montpellier
  • Lorraine
  • Nantes
  • Nice
  • Paris (fusion Descartes + Diderot)
  • Sorbonne
  • Paris Sud 11
  • Créteil
  • Paris Nord 13
  • Versailles
  • Poitiers
  • Reims
  • Rennes
  • Rouen
  • Saint-Étienne
  • Strasbourg
  • Toulouse
  • Tours

La première année des études de santé correspond soit au PASS soit à la première année de Licence. Elle est commune et débouche sur les études de Médecine, Odontologie,  KinésithérapiePharmacie et Maïeutique. Découvrez ci-dessous les programmes d’études spécifiques à la filière Médecine. 

Présentation de la deuxième année de Médecine

L’enseignement de 2ème année des études de médecine est décomposé en deux semestres (S1 et S2), comprenant chacun des Unités d’Enseignement (UE).

Le 1er cycle (2ème et 3ème années) vise à apporter les connaissances scientifiques nécessaires à l’exercice d’une profession médicale et à étudier l’homme sain et l’homme malade.

La pratique commence avec un stage infirmier de 4 semaines à temps plein. Puis, au minimum 12 semaines de stage à l’hôpital sont prévues sur les 2 ans, dans des services généraux ou spécialisés, par exemple en dermatologie, en réanimation, en cardiologie, etc.

Les UE du 1er semestre sont les suivantes :

  • UE 1 : Sémiologie. La sémiologie est la science des signes et syndromes cliniques, identifiables par l’interrogatoire et l’examen physique, et elle un élément indispensable à la pratique de la médecine.
  • UE 2 : Imagerie. Introduction générale aux principales techniques d’imagerie médicale utilisées en pratique clinique. Chacune sera présentée de manière à la fois fondamentale (principes de formation des images, grandes notions de physique en jeu) et clinique.
  • UE 3 : Bio-pathologie cellulaire et tissulaire. Cette UE réunit des cours d’introduction à l’anatomie pathologique, ainsi que des cours de biologie cellulaire. Son objectif principal est d’initier aux principaux phénomènes pathologiques tels que l’inflammation, la fibrose, le développement tumoral et leur abord diagnostique par le médecin pathologiste.
  • UE 4 : Système cardio-vasculaire. Module dédié au fondamentaux du système cardiovasculaire et ses principales pathologies permettra d’acquérir l’ensemble des connaissances nécessaires pour la compréhension du fonctionnement « normal » et « pathologique » du système cardiovasculaire. 
  • UE 5 : Pneumologie. L’objectif est de vous fournir l’ensemble des connaissances fondamentales anatomiques, physiologiques, histologiques et radiologiques de l’appareil respiratoire.
  • UE 6 : Pharmacologie. L’objectif de cette UE est de vous faire connaitre les cibles pharmacologiques des différents systèmes physiologiques, afin de raisonner sur l’action des principales classes de médicaments.
  • UE 7 : Bases cellulaire biochimiques et génétiques des maladies. Le but est d’enseigner les notions indispensables des disciplines de biologie cellulaire, de biochimie et biologie moléculaire ainsi que de génétique pour comprendre le fonctionnement de la cellule, des tissus et des organes.
  • UE Parcours d’initiation à la recherche

Les UE du 2ème semestre sont les suivantes :

  • UE 8 : Hématologie. Étude du sang et de ses maladies. 
  • UE 9 : Immunologie. Étude des phénomènes de l’immunité.
  • UE 10 : Psychologie médicale. Vise à vous apporter quelques notions indispensables pour améliorer la communication avec les patients et comprendre les enjeux de la relation.
  • UE 11 : Digestif. L’objectif est de vous fournir l’ensemble des connaissances fondamentales anatomiques, physiologiques, histologiques et radiologiques de l’appareil digestif.
  • UE 12 : Endocrinologie, diabète, nutrition. Cette UE comprend 3 grands domaines dont les cours ont pour but de décrire les mécanismes fondamentaux, et la sémiologie de pathologies dont les mécanismes sont largement dépendants les uns des autres.
  • UE 13 : Gynécologie, développement, reproduction. Cette UE est destinée à présenter le fonctionnement normal du système reproducteur, et à présenter le développement normal pendant la grossesse et jusqu’à la naissance.
  • UE 14 : Anglais. Les cours d’anglais médical s’articulent autour des grandes notions étudiées au début de vos études de médecine (interrogatoire médical, systèmes de santé anglosaxons, bases d’anatomie et de physiologie en anglais, système cardiovasculaire, etc.) afin d’avoir un ancrage concret et d’être utiles à la  pratique future. 

Stages : 1 stage de 3 semaines temps plein d’initiation au soins infirmiers et 1 stage de 22 séances hebdomadaires de 4h de novembre à mai pour apprendre la sémiologie.

Présentation de la troisième année de Médecine 

La troisième année de Médecine s’inscrit dans la continuité des enseignements théoriques, de Médecine générale et de sciences humaines de la L2.

Les UE du 1er semestre sont les suivantes :

  • UE 1 : Neurosensoriel, vision, audition, équilibration, perception des goûts et des odeurs, phonation et déglutition. L’objectif est de permettre aux étudiants de mieux connaître le fonctionnement de ces grandes fonctions et d’en comprendre la sémiologie.
  • UE 2 : revêtement cutané. La peau est un organe aisément accessible à l’examen clinique et à des explorations paracliniques simples (biopsie, prélèvements microbiologiques ou cytologiques). L’observation du revêtement cutané, des muqueuses externes et des phanères doit faire partie de tout examen clinique.
  • UE 3 : cancérologie. L’objectif pédagogique est d’enseigner la stratégie de diagnostic des cancers et d’illustrer le parcours de soin du patient atteint de cancer.
  • UE 4 : Épidémiologie et biomédecine quantitative pour la lecture critique d’article. Un médecin doit donc savoir appréhender les études scientifiques, et en particulier les études de recherche clinique, sur lesquelles sont fondées les connaissances médicales actuelles.
  • UE 5 : Anglais. L’enseignement d’anglais médical se situe dans le prolongement de celui de DFGSM2. L’objectif demeure de consolider les acquis linguistiques et médicaux et d’élargir les compétences de communication.
  • UE 6 : Génétique médicale. Les objectifs principaux de cette UE sont de fournir aux futurs médecins généralistes et spécialistes les concepts et les outils dont ils auront besoin dans leur pratique quotidienne.
  • UE 7 : Reins et voies urinaires
  • UE service sanitaire. Le service sanitaire a pour objectif d’initier les étudiants en santé aux enjeux de la promotion de la santé et de la prévention primaire. Il permet ainsi, lors d’actions concrètes, de contribuer à la promotion des comportements favorables à la santé et à la réduction des inégalités sociales et territoriales en santé.
  • UE stage médico-technique. De 15h, il s’agit de stages de découverte des métiers médicaux qui participent à la prise en charge diagnostiques et/ou thérapeutiques des patients à travers des examens d’imagerie, de biologie, d’anatomie pathologique ou d’explorations fonctionnelles.

Les UE du 2ème semestre sont les suivantes :

  • UE 8 : Neuropsychiatrie
  • UE 9 : Éthique et humanités
  • UE 10 : Appareil locomoteur. Au cours de cette UE, l’acquisition des connaissances essentielles de l’anatomie et la radiologie vous permettra de bien comprendre les bases indispensables de la sémiologie de l’appareil locomoteur.
  • UE 11 : Urgences
  • UE 12 : Agents infectieux. L’objectif pédagogique principal est l’acquisition des connaissances indispensables sur les microorganismes pouvant être responsables d’infections en clinique.
  • UE 13 : Transversal anatomie, anatomie pathologie, histologie
  • UE 14 : Atelier de simulation relation médecin-malade
  • UE stage d’immersion en sémiologie : Les deux stages « pré-externat » d’environ 2 mois chacun (janvier février/ avril-mai) tous les matins, ont pour but de d’apprendre à rédiger une observation médicale, d’améliorer les compétences en sémiologie mais aussi les relations humaines avec les patients. Ils sont obligatoires.

En fin de 3e année, les étudiants obtiennent le DFGSM (diplôme de formation générale en sciences médicales), reconnu au niveau Licence.

Présentation du deuxième cycle : approfondissement et pratique clinique 

Le 2ème cycle ou externat (4, 5 et 6ème années) permet d’acquérir une formation médicale complète, axée sur les pathologies, leur thérapeutique et leur prévention. Au programme : gériatrie, appareil locomoteur, neurologie, cancérologie, pédiatrie, etc. Les étudiants acquièrent le minimum à savoir dans chaque discipline.

La pratique clinique occupe de plus en plus de temps. Les externes sont à la fois étudiants et salariés de l’hôpital et touchent une rémunération variable selon l’avancée du cursus. Certains stages sont obligatoires (par exemple médecine d’urgence, chirurgie à l’hôpital, etc.), d’autres libres. Au minimum 25 gardes sont à effectuer sur les 3 ans, principalement aux urgences.

La procédure d’admission en 3ème cycle évolue pour les étudiants rentrés en 2ème cycle à la rentrée 2021. Elle reposera sur :

  • une évaluation des connaissances sous forme d’épreuves dématérialisées (ED) ;
  • une évaluation des compétences sous forme d’examens cliniques objectifs structurés (ECOS),
  • lors de stages ou de simulations ;
  • la prise en compte du parcours de l’étudiant et de son projet professionnel.

Les étudiants seront alors affectés dans une spécialité et un lieu d’exercice selon leurs vœux et leur classement. 

À la fin de la 6ème année, les étudiants obtiennent le DFASM (diplôme de formation approfondie en sciences médicales), reconnu au niveau Master.

L’internat : vers une spécialité de Médecine 

Il existe 44 spécialités de Médecine :

  • 13 spécialités chirurgicales (chirurgie vasculaire, gynécologie-obstétrique, etc.) ;
  • 30 spécialités médicales (psychiatrie, pneumologie, radiologie et imagerie médicale, etc.) ;
  • la biologie médicale.

Selon les spécialités, le nombre de places ouvertes chaque année varie fortement : chirurgie pédiatrique, gériatrie , médecine générale , etc.

Le 3ème cycle ou internat de Médecine dure 3 ans pour devenir généraliste et de 4 à 6 ans pour les autres spécialités. Il est organisé en trois phases :

  • le socle (1 an) qui revient sur les bases de la spécialité ;
  • l’approfondissement (1 à 2 ans) pour commencer à s’autonomiser ;
  • la consolidation (1 à 2 ans), sous statut de docteur junior, qui place l’étudiant en autonomie supervisée par un senior.

Les internes effectuent des stages semestriels, tout en conservant quelques enseignements théoriques. Membres de l’équipe médicale, ils acquièrent une autonomie qui va croissant avec l’expérience mais ils restent toujours sous la responsabilité des praticiens qui les forment. Par ailleurs, ils préparent une thèse d’exercice.

Après avoir validé stages, enseignements et mémoire, les internes obtiennent le DE de docteur en médecine, assorti du DES (diplôme d’études spécialisées) de la discipline suivie.

Identifiez-vous

 


Mot de passe oublié

Mot de passe oublié ?