PASS ou LAS : comment s’y retrouver ?

La filière MMOPK

Dans le vocabulaire courant, « faire médecine » signifie faire une première année de médecine qui en réalité permet d’accéder aux études suivantes en deuxième année d’études de santé :

  • Médecine – M
  • Maïeutique (sage-femme) – M
  • Odontologie (dentaire) – O
  • Pharmacie – P
  • Kinésithérapie – K

Ces différents cursus d’études de santé correspondent à ce que l’on appelle les filières MMOP ou MMOPK (puisque la kinésithérapie a été intégrée dans un second temps).

Comme nous allons le voir, depuis la réforme de la PACES en 2020, l’accès à la filière MMOPK (et donc aux études de médecine), se fait de 3 manières :

L’élève de Terminale auquel nous nous adressons ici est intéressé par le PASS et les LAS qui remplacent donc désormais la PACES.

Le PASS remplace la PACES et les LAS ouvrent l’accès à de nouveaux profils

Esprit de la réforme des études de santé de 2020

La grande idée de la réforme des études de médecine a consisté à élargir le mode d’accès en seconde année de médecine. Les Licences à option Accès Santé permettent ainsi à des étudiants issus d’autres cursus que la « première année de médecine » (qui correspond désormais au PASS) d’intégrer des études médicales.

Il devient ainsi possible de faire une première année de chimie (ou même de droit) et d’entrer en deuxième année MMOPK. Mais, cela n’est possible qu’à la condition d’avoir suivi une Licence proposant une mineure dite Accès Santé comme nous allons le voir plus loin.

On peut également remarquer que les LAS seront aussi la voie de la deuxième chance ou de la réorientation pour les étudiants ayant échoué en PASS, puisque le redoublement est maintenant interdit en première année de médecine.

Le PASS : la nouvelle première année de médecine

Le Parcours Accès Santé se déroule dans une Université disposant d’une Fac de Médecine et juste après son année de Terminale. Il s’agit donc de la première année de « médecine » (à prendre au sens large puisqu’on y inclue dentaire, pharmacie, maïeutique et kinésithérapie). Le PASS remplace la PACES à la rentrée de septembre 2020.

Contenu des enseignements en PASS :

Le détail est à préciser par chacune des universités mais pour l’ensemble d’entre elles, les enseignements seront globalement répartis comme suit :

  • 2/3 pour la majeure santé (biologie, sciences humaines et sociales, anatomie, génétique, nutrition, pharmacologie, biophysique, biostatistiques, chimie, anglais…).
  • 1/3 pour l’option choisie (la « mineure » généraliste).

Admission en deuxième année de santé après le PASS :

Elle se fera selon les conditions suivantes :

  • Validation de 60 ECTS en un an.
  • Classement des candidats en fonction des notes (premier classement) .
  • La moitié des places offertes en deuxième année seront proposées aux mieux classés.
  • L’autre moitié des places accessibles après passage d’une épreuve orale (second classement)

La réforme prévoit que 60 % des places en deuxième année seront accessibles aux étudiants issus du PASS.

Mineure, réorientation en cas d’échec et choix de la fac

Les étudiants de PASS ayant validé la L1 et la mineure correspondante, mais non acceptés en 2ème année santé MMOPK, peuvent poursuivre dans l’une des L2 correspondant à leur option (la « mineure »).

Le choix de l’Université pour le PASS doit impérativement être fait en fonction de la ou des mineures qu’elle propose. En cas d’échec, la poursuite en L2 se fera en effet dans la Licence correspondant à cette option.Vraisemblablement, les L2 correspondantes proposeront toutes une option Accès Santé permettant au candidat ayant échoué en PASS de retenter sa chance en L2 LAS (ou en L3, mais en n’excédant pas les 2 tentatives).

En cas d’échec à l’issue du PASS, il sera possible de poursuivre en LAS pour retenter sa deuxième (et dernière !) chance.

Les Licences Accès Santé (LAS) : l’ouverture des études de santé à d’autres cursus

Les LAS sont toutes les Licences proposant une option « Accès Santé ». Elles constituent la grande originalité de la réforme de 2020 puisqu’elles ouvrent l’accès aux études de santé à des étudiants issus de Licences non médicales (Droit, Économie, Lettres…) à la condition qu’elles proposent une mineure santé. Bien évidemment, l’étudiant de LAS est sélectionné selon des critères bien précis.

Contenu des enseignements en Licence à option santé (LAS) :

En LAS, les étudiants suivent :

  • Une majeure correspondante à la Licence choisie (Droit, Chimie, Économie-Gestion, etc…).
  • Une option « Accès Santé » (ou « mineure » santé).

L’option « Accès Santé » :

Les programmes ne sont pas encore définis pour la grande majorité des Facultés. L’option Santé comprendra néanmoins :

  • Des enseignements en sciences fondamentales et en sciences humaines et sociales relevant du domaine de la santé.
  • Des cours d’anglais.
  • Des modules pour découvrir les métiers de la santé.
  • Une préparation aux épreuves permettant de candidater en santé.

Remarque : Dans certaines universités, l’option santé sera proposée en enseignement à distance.

Les différents enseignements de l’option « Accès Santé » seront spécifiques aux universités et aux filières MMOPK auxquelles ils donnent accès.

Admission en deuxième année de santé après une las :

Elle se fera selon les conditions suivantes :

  • Validation de la première année de Licence (120 ECTS en un an).
  • Validation de la mineure santé (10 ECTS).
  • Classement permettant d’accéder en études de santé.

Les informations concernant l’accès LAS restent encore incomplètes. Le nombre de places accessibles depuis une L1, une L2 ou une L3 par exemple. Ainsi que les modalités de classement entre les différents candidats des différentes LAS.

PASS ou LAS : que choisir ?

Le choix le plus sûr si vous êtes décidé : le PASS

Si vous êtes élève de Terminale et que vous savez que vous voulez devenir médecin, il est évident que vous devez choisir le PASS. Voici les différentes raisons :

  • le nombre de places : 60% pour les étudiants issus de PASS (jusqu’à 70% dans certaines Facs pour l’année 2020 – 2021), le reste pour ceux issus de LAS (même si cela pourra évoluer plus tard).
  • les enseignements : si vous souhaitez faire des études de santé, vous prendrez plaisir à suivre une majorité d’enseignements « médicaux » ou apparentés. Pourquoi faire une Licence de Droit si on est sûr de vouloir devenir médecin ?

Pour les étudiants ayant démarré leur Terminale en septembre 2019 et entrant en Licence en septembre 2020, aucune hésitation à avoir, inscrivez vous en PASS ; mais le nombre de place est limité car il s’agit d’un cursus sélectif.

Le LAS est-il la voie de la seconde chance ?

Oui et non ! Pour les élèves ayant échoué en PASS, bien évidemment ça sera le cas. Rappelons qu’on ne peut pas redoubler le PASS, s’inscrire en LAS constitue donc la seule possibilité restant pour entrer en deuxième année d’études de santé.

Toutefois, les LAS sont également une occasion pour des étudiants encore hésitant de faire médecine tout en découvrant le Droit ou une autre Licence très différente des études de médecine. L’avenir nous dira si des stratégies d’inscription en LAS permettront d’accéder en deuxième année de médecine par des voies détournées. Mais ce genre de réflexion est rarement très efficace, et rien ne remplacera un investissement réel dans son travail.

Notre conseil :
Pas de stratégie dans vote choix entre PASS ou LAS ! Gardez en tête que tout le monde n’est pas accepté en PASS et qu’il s’agit de la voie d’accès naturelle aux études de médecine pour tous ceux qui sont déjà décidés.

 

Par ailleurs, rien ne vous dispensera d’un travail intense et régulier pour accéder aux études de santé qui demeurent parmi les plus sélectives qui soient. C’est pourquoi Cours Thalès propose une Prépa Médecine Anticipée en Première et Terminale, soit en présentiel à Parissoit en ligne, pour vous permettre de mettre toutes les chances de votre côté 

A retenir également :

  • Il est essentiel de choisir une université qui propose une option qui vous intéresse car en cas d’échec elle déterminera la L2 dans laquelle vous poursuivrez vos études.
  • Le PASS tout comme les LAS offrent un accès très sélectif en deuxième année. La suppression du numerus clausus n’a occasionnée aucune augmentation du nombre de places en deuxième année de médecine et la sélection est tout aussi difficile qu’à l’époque du concours en PACES.
  • Les LAS sont parfaites si vous êtes bon élève mais encore hésitant et que vous souhaitez découvrir un cursus avant de vous décider à faire médecine.

Identifiez-vous

 


Mot de passe oublié

Mot de passe oublié ?