fbpx

Les métiers de la santé sont divers et riches. Grâce à la réforme de la PACES, deux voies d’accès sont désormais possibles pour accéder à la deuxième, c’est à dire aux filières MMOPK et suivre des études de Maïeutique : le PASS (le Parcours Spécifique Santé) ou la LAS (Licence Accès Santé). Le PASS reste la voie d’accès royale aux études de santé, bien qu’il soit désormais possible d’y accéder par un autre chemin. Cours Thalès vous explique tout ce qu’il faut savoir sur les études de Maïeutique. 

Présentation des études pour devenir sage-femme ou maïeuticien 

Les études de maïeutique sont difficiles, elles nécessitent d’acquérir une certaine rigueur et de prétendre à un important sérieux au vu du rythme soutenu et de la charge de travail importante qu’elles engendrent. Ce sont aussi de longues études. Il est question de 5 ans d’études : une année de PASS ou de LAS suivie de 4 ans en école.

La formation débouche sur le DE (diplôme d’État) de sage-femme, obligatoire pour exercer.

Le salaire moyen brut varie selon l’exercice :

  • Dans la fonction publique hospitalière (après le Segur de la santé) : 1800 € par mois
  • En libéral : 2300 € par mois

Les écoles de sages-femmes sont nombreuses. La fin de la PACES a mis fin au numerus clausus au profit d’un numerus apertus : le nombre de places varie donc en fonction des facultés et des régions : 

  • CHU de Poitiers
  • Montpellier
  • CHU de Rouen
  • Fort de France
  • Tours
  • Besançon
  • Marseille
  • Limoges
  • Nantes
  • UFR santé de Rouen
  • Saint Denis
  • Strasbourg
  • Toulouse
  • Reims
  • Amiens
  • CHR Metz
  • CHU Clermont-Ferrand
  • Papeete
  • UFR de Tours
  • Caen
  • Paris
  • Lille
  • CHU Nîmes
  • Dijon
  • Suresnes
  • Versailles
  • Grenoble
  • CHU Rennes

La première année des études de santé correspond soit au PASS soit à la première année de Licence. Elle est commune et débouche sur les études de Médecine, Odontologie,  KinésithérapiePharmacie et Maïeutique. Découvrez ci-dessous les programmes d’études spécifiques à la Maïeutique. 

Présentation de la deuxième année de Maïeutique 

L’enseignement de deuxième année des études de maïeutique est décomposé en deux semestres (S1 et S2), comprenant chacun des Unités d’Enseignement (UE).

Le 1er cycle (2e et 3e années) se concentre sur les apports théoriques : physiologie, gynécologie, obstétrique, pédiatrie, maïeutique et  néonatalogie dans un contexte de grossesse normale, de nouveau-né sain et à terme. S’y ajoutent des matières générales en santé (comme l’anatomie, la santé publique, la pharmacologie, la sémiologie ou l’étude des pathologies principales) et des sciences humaines (anglais, économie de la santé, éthique, psychologie, droit).

Les étudiants amorcent leur pratique professionnelle grâce aux simulations réalisées en cours (comme les consultations sur mannequin) et aux nombreux stages (de 6 à 24 semaines). Prévus tout au long des deux années, ceux-ci sont consacrés au suivi de la grossesse, au suivi de l’accouchement, au suivi postnatal et au suivi gynécologique.

Les UE du 1er semestre sont les suivantes :

  • UE 1 : Sémiologie générale : science des signes cliniques
  • UE 2 : Tissus sanguins, système lymphocytaire
  • UE 3 : Agents infectieux
  • UE 4 : Reins et voies urinaires
  • UE 5 : Hormono-reproduction
  • UE 6 : Santé publique. Il s’agit de l’étude de la santé de la population, Épidémiologie: étude des rapports entre les maladies et les facteurs susceptibles d’exercer une influence sur leur fréquence, leur distribution, leur évolution. Service Sanitaire : interventions de prévention dans les collèges et lycées.
  • UE 7 : Génétique médicale

Les UE du 2ème semestre sont les suivantes :

  • UE 8 : Hygiène hospitalière
  • UE 9 : Autres systèmes
  • UE 10 : Appareil cardio-respiratoire
  • UE 11 : Obstétrique. Il s’agit de la médecine relative à la grossesse et à l’accouchement. Maïeutique : il s’agit de la médecine relative à la physiologie de la femme enceinte.
  • UE 12 : Anglais
  • UE 13 : Pédiatrie. Il s’agit de la médecine des enfants.
  • UE 14 : Gynécologie. Il est question de l’étude de l’appareil génital de la femme
  • UE Clinique : 3 stages de 105 h en 2ème année

Présentation de la troisième année de Maïeutique 

La troisième année de Maïeutique s’inscrit dans la continuité des enseignements théoriques, de médecine générale et de sciences humaines de la L2

Les UE du 1er semestre sont les suivantes :

  • UE 1 : Obstétrique – Maïeutique
  • UE 2 : Puériculture. Ensemble des méthodes propres à assurer la croissance et l’épanouissement du nouveau-né et de l’enfant. Néonatologie : branche de la médecine qui s’occupe du nouveau néPédiatrie
  • UE 3 : Gynécologie
  • UE 4 : Santé, Société, Humanité, Service sanitaire
  • UE 5 : Anglais
  • UE clinique : 3 stages de 105 h au 1er semestre

Les UE du 2ème semestre sont les suivantes :

  • UE 6 : Obstétrique, Maïeutique
  • UE 7 : Puériculture, Néonatologie, Pédiatrie
  • UE 8 : Gynécologie
  • UE 9 : Santé, Société, Humanité, Service sanitaire
  • UE clinique : 4 stages de 105 h au 2e semestre

En fin de 3e année, les étudiants obtiennent le DFGSMa (diplôme de formation générale en sciences maïeutiques), reconnu au niveau licence.

Présentation de la quatrième année de Maïeutique 

Apportant une formation approfondie en sciences maïeutiques, les enseignements du 2e cycle (4e et 5e années) associent l’obstétrique, la néonatologie et la gynécologie à la pathologie (obstétrique pathologique et pathologies du nouveau-né). L’objectif de la formation est d’apprendre à réaliser un accouchement sans complications, à animer une séance collective de préparation à la naissance, à mener une consultation de grossesse ou postnatale et à pratiquer la gynécologie de prévention. Du management est aussi prévu.

Les étudiants sont de plus en plus sur le terrain, avec environ 56 semaines de stage au total (dont 6 mois en fin de cursus). Ils ont le statut d’étudiant hospitalier et touchent une première rémunération.

Les UE du 1er semestre sont les suivantes :

  • UE 1 : Obstétrique, Maïeutique
  • UE 2 : Puériculture, Néonatologie, Pédiatrie
  • UE 3 : Gynécologie, Santé génésique des femmes et PMA (procréation médicalement assistée)
  • UE 4 : Mémoire et méthodologie de recherche
  • UE 5 : Anglais
  • UE clinique : 3 stages de 105 H

Les UE du 2ème semestre sont les suivantes :

  • UE 6 : Obstétrique, Maïeutique
  • UE 7 : Puériculture, Néonatologie, Pédiatrie
  • UE 8 : Gynécologie, Santé génésique des femmes et PMA
  • UE 9 : Santé publique, service sanitaire
  • UE 10 : Éthique
  • UE 11 : Parcours recherche
  • UE clinique : 4 stages de 105 H

Présentation de la cinquième année de Maïeutique 

Les UE du 1er semestre sont les suivantes :

  • UE 1 : Obstétrique, Maïeutique
  • UE 2 : Puériculture, Néonatologie, Pédiatrie
  • UE 3 : Gynécologie, Santé génésique des femmes et PMA
  • UE 4 : Mémoire et méthodologie de recherche
  • UE 5 : Sciences Humaines et sociales – droit, économie, management
  • UE 6 : Pharmacologie
  • UE clinique : 3 stages de 105 H

Les UE du 2ème semestre sont les suivantes :

  • UE 1 : Mémoire (oral de 30 min)
  • UE 2 : Stage de 6 mois

Pour obtenir le DE (diplôme d’état) de sage-femme, les étudiants doivent valider les enseignements, les stages, le CSCT (certificat de synthèse clinique et thérapeutique) et soutenir un mémoire.

Il est possible de suivre, en parallèle de la formation ou à l’issue, un master ou un DU (diplôme universitaire). Apportant une spécialisation complémentaire, ces diplômes peuvent favoriser les évolutions de carrière, notamment vers la recherche, l’enseignement ou un poste d’encadrement.

Identifiez-vous

 


Mot de passe oublié

Mot de passe oublié ?