Réforme de la PACES suite au plan santé 2022

Le rapport Saint André fixe les modalités de la réforme de la PACES

Depuis quelques années les études de médecine ne cessent d’être réformées :

  • En 2010 la PACES met un terme à la PCEM (les enseignements des deux premières années de médecine constituent un ensemble) en instaurant abord le regroupement des concours médecine, pharmacie, dentaire, kinésithérapie et sage-femme.
  • Puis sont arrivées en 2013 l’Alter PACES ou encore la PACES one pour tenter de moderniser et d’adapter le système de sélection.

La méthode de sélection à l’oeuvre en première année de médecine avec la PACES a été vivement critiquée.

Le plan Ma Santé 2022″ instaure donc nouvelle rénovation de cette première année puisqu’il est prévu de remplacer la PACES par le « portail santé », sans pour autant que l’accès à la 2e année de médecine devienne moins sélectif. Car le nombre de places dans les universités n’augmente pas et car tout le monde ne va bien entendu pas pouvoir devenir médecin…

La réforme de santé initiée en septembre 2018 instaure donc le remplacement de la PACES par la Portail Santé et la refonte des modalités d’accès à chacune des filières de santé.

Le rapport Saint-André fixe les grands axes de la réforme, dans la suite de ce dossier, nous en faisons la synthèse pour permettre aux lycéens de comprendre la nouvelle première année de médecine telle qu’ils la découvriront à la rentrée de septembre 2020.

Suite à la réforme de la PACES, le numerus clausus devient un numerus apertus

Le numerus clausus sélectionne les étudiants à l’entrée des études médicales depuis sa mise en place en 1971. A l’époque, face à une démocratisation du nombre de médecins et de pharmaciens, le gouvernement met un frein aussi par souci d’économie…

 

En 2018 : 13500 étudiants ont été acceptés en 2e année sur 60 000 candidats.

La réforme prévoit de remplacer le numerus clausus par un numerus apertus : chaque université déterminera le nombre de places qu’elle ouvre en 2e année sur la base d’un nombre minimal de places imposé pour répondre aux besoins locaux en médecins.

Réforme de la PACES : le Portail Santé et les Licences à mineur santé

Les études de médecine sont dites études MMOP : Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie.
La PACES disparaît donc à la rentrée 2020 pour laisser place à deux grandes voies d’accès pour intégrer les filières MMOP, la voie principale étant celle du portail santé.
Toutefois, et c’est là une vraie nouveauté, une autre voie d’accès est ouverte aux étudiants d’autres Licences (pas n’importe lesquelles) proposant une mineure santé.

Comprendre : il y a désormais deux voies d’accès à la filière médecine (MMOP) :

  • le portail Santé qui constitue en fait la « première année de médecine ».
  • Licence autre à la condition qu’elle propose une « mineur santé ».

Remarque : l’accès par les Licences à mineure santé sera vraisemblablement essentiellement utilisé comme 2e chance d’entrer en médecine pour les étudiants ayant échoué par le portail santé.

Important :

  • Le nombre minimum de places offertes pour chaque filière Médecine, Maïeutique, Odontologie ou Pharmacie est précisé dans Parcoursup pour chaque Fac.
  • Le portail santé ne ne représentera pas plus de 60% du nombre de places (pour imposer que le recrutement ne se limite pas aux seuls étudiants du portail santé).

Remarque : un effet pervers est que la totalité des étudiants du portail santé devront se partager 60% au maximum des places en deuxième année de médecine.

Suite à la réforme de la PACES, la première année commune aux études de santé devient le Portail Santé

Nous abordons la présentation détaillée du Portail Santé sur une page qui lui est consacrée intégralement.

A retenir dès maintenant au sujet du portail santé :
– il ne suffira pas d’avoir la moyenne comme pour un examen universitaire classique : un moyenne minimal sera requise pour accéder en 2e année.
– le redoublement ne sera pas autorisé.

L’accès par les Licences « mineures santé » (proche de l’alter PACES)

Les mineures santé : ouverture de la médecine à un autre recrutement

Désormais, des étudiants issus de Licences de droit, de maths, de chimie ou même d’histoire pourront rejoindre les études de santé MMOP, à la condition que leur Licence offre la « mineure santé ».

Conditions d’admission en filière MMOP depuis une Licence « mineure santé » :

  • L’étudiant devra avoir validé 60 ECTS en un an.
  • L’étudiant devra avoir validé les UE de la « mineure santé » de la Licence.
  • En cas de redoublement de l’année de Licence, il ne sera pas possible de tenter à nouveau l’accès en MMOP.

A savoir également concernant l’admission depuis une Licence à mineure santé :

  • Si l’étudiant n’est pas admis dans une des filières MMOP mais qu’il a validé l’année, il pourra à nouveau candidater en fin de L2 ou de L3 s’il remplit les conditions d’admissibilité.
  • Ce nouveau mode de recrutement devrait concerner jusqu’à 40% le nombre d’étudiants en médecine qui seront issus de Licences « non santé ».
  • Cette voie d’accès est recommandé aux lycéens qui ne sont pas encore certains de vouloir démarrer des études de santé.
  • Il peut consister en une 2e chance pour les élèves qui auraient échoué via la voie classique du portail santé, puisque ce dernier ne propose pas de redoublement.

Demande de rappel concernant la prépa médecine anticipée

Demande de rappel rapide et gratuite

Merci de nous indiquer vos coordonnées pour que nous puissions vous renseigner plus en détail ou pour toute demande d'inscription en stage.

Identifiez-vous

 


Mot de passe oublié

Mot de passe oublié ?