Quelle est la meilleure faculté de médecine ?

Les études de médecine sont organisées de façon unique. Il faut réussir la première année pour accéder à la suite des études. Celle-ci est sanctionnée par des examens classants : le concours de Paces pour l’année 2019-2020, et le Portail santé à partir de la rentrée 2020.
Rédigé par Anita, Primante, professeure pour la Prépa Médecine Anticipée Cours Thalès, élève en 4e année de Médecine.

Choisir sa faculté pour la Première année

La première année est un des paramètres les plus importants pour le choix de la faculté : c’est elle qui conditionne l’accès au reste du cursus. De ce fait, beaucoup d’étudiants se demandent à juste titre si s’inscrire dans une «fac plus facile» augmente leurs chances de réussite.
A titre d’exemple, beaucoup redoutent la faculté de Paris Descartes (V) pour son niveau très élevé en physique.  Ou encore, les quantités très importantes de cours à apprendre par cœur à l’université Paris Sorbonne (Paris 6, connue sous le nom de Pierre et Marie Curie jusqu’en 2018) peuvent en décourager certains.

Cependant il ne faut pas oublier que le mode de sélection en 1re année de médecine (concours de Paces remplacé par le Portail Santé en 2020) est classant : ce n’est pas seulement la note dans l’absolu qui compte, mais le classement par rapport aux autres étudiants !
Il faut donc être stratégique ! Être franc avec soi-même et orienter son choix de faculté en fonction de ses points forts : très grande capacité de mémorisation, fort potentiel en physique, etc.

Par ailleurs, Le trajet pour aller à l’université est aussi à prendre en compte.  Ce serait contre-productif de faire 1h30 de trajet pour aller dans une faculté réputée «plus facile», alors que la faculté la plus proche est à 30 minutes de chez soi.  Certains louent pour cela un logement se situant à côté de l’université, mais il faut alors être conscient de son autonomie et du temps pris par la gestion des tâches ménagères, des courses, etc. 
Enfin, le nombre d’admis en 2e année varie en fonction des facultés. En Ile-de-France, le pourcentage d’admis se situe globalement entre 15 et 18% des élèves inscrits. Voici un tableau récapitulant le nombre d’admis en 2018. Il faut bien noter que si certaines facultés accueillent plus d’étudiants en 2e année, c’est parce que le nombre d’étudiants inscrits en première année est aussi plus élevé !
Il faut noter quelques particularités de la 1re année pour certaines facultés.

NB : Les facultés de Paris Descartes et Paris Diderot ayant fusionné, elles forment maintenant l’Université de Paris. Ceci pourrait impacter l’organisation et la répartition des étudiants pour le Portail Santé.

2e partie des études : bien se préparer pour obtenir les meilleurs  classements et spécialités pour l’internat

La 2e et 3e année

Après la réussite de la 1re année, les étudiants acquièrent des connaissances théoriques pendant la 2e et la 3e année.  C’est aussi le moment privilégié pour faire de l’associatif, du sport, de l’humanitaire etc. Il existe des associations sportives (foot, rugby, cheerleading…) dans la plupart des facultés, mais toutes ne possèdent pas d’association de solidarité (maraude, quête, prévention, humanitaire). De plus, il est possible de faire des parcours parallèles comme des doubles cursus, des  UE optionnelles, des master de science, etc.
Concernant la mobilité internationale, il est possible de partir en échange Erasmus (étudier dans un autre pays d’Europe) seulement dans quelques universités.  Plusieurs dizaines d’étudiants de Paris Descartes partent tous les ans, quelques-uns  à l’Université Paris Sorbonne ou de Paris 12. Plusieurs facultés proposent d’effectuer un stage d’été à dans un hôpital à l’étranger.
Dans certaines facultés, les étudiants débutent le second cycle un peu plus tôt, pendant la 3e année (Paris 6, Paris 7 par exemple). Cela peut être un facteur à prendre en compte.  Il y a l’avantage de débuter l’apprentissage «au lit du patient», plus concret,  mais il s’agit aussi de commencer un rythme de vie plus difficile  et très fatigant.

Le Second Cycle : l’externat

A la fin du second cycle (6e année), les étudiants en médecine passent l’ECN (examen classant national). Le classement  au concours détermine la spécialité et le lieu de l’internat . En effet, mieux il est classé, plus il a le choix. Même si ce système est aussi en train d’être réformé avec le Plan Santé 2022, le concours aura quand même lieu (en fin de 5e année) et l’évaluation pratique des compétences clinique sera aussi pris en compte.
La qualité des stages en hôpitaux (encadrement et enseignement dans les services hospitaliers), des cours  et examens de la faculté (travaux dirigés, options, conférences, référentiels) sont aussi des paramètres à prendre en compte. Le reste de l’apprentissage tend à s’unifier entre les universités car les référentiels  pour le concours sont disponibles dans toutes les librairies médicales, sur internet, etc.

Voici un tableau récapitulatif du classement des facultés selon le pourcentage d’étudiants figurant dans le top 500.

UniversitéPourcentage dans le top 500 aux ECN
Paris 50.134
Paris 60.118
Nice0.115
Aix-Marseille0.114
Grenoble0.099
Rennes0.094
Clermont-Ferrand0.092
Paris 110.092
Lyon Est0.084
Montpellier-Nîmes0.08
Paris 120.071
Toulouse Purpan + Rangueil0.07
Lille0.068
Bordeaux0.062
Nantes0.059
Versailles0.059
Paris 130.053
Dijon0.053
Strasbourg0.048
Lyon Sud0.047
Saint-Étienne0.047
Besançon0.043
Brest0.041
Paris 70.04
Caen0.037
Limoges0.037
Nancy0.034
Rouen0.032
Tours0.027
Amiens0.025
Angers0.021
Poitiers0.014
Institut catholique de Lille0.01
Reims0.005

Bien évidemment, de nombreux étudiants accèdent à la spécialité ou au lieu de leur choix malgré un classement plus bas aux ECN. Si un étudiant est originaire d’Auvergne ou du pays de la Loire, il aura moins de difficulté à obtenir la spécialité de son choix dans sa région plutôt que dans une ville très demandée comme Paris, Lyon ou Bordeaux.

En conclusion, il faut bien comprendre qu’il n’y a pas de «meilleure fac de médecine» comme les prépas ou les écoles de commerce. Il est important de retenir qu’il faut donner la priorité à une faculté proche de chez soi, prendre en compte ses capacités et ses facilités, le parcours proposé, la préparation au concours sa vocation pour une spécialité… 

Identifiez-vous

 


Mot de passe oublié

Mot de passe oublié ?