/ Terminale

Des cours obligatoires de remise à niveau en orthographe dans les Grandes Écoles

Terminale

Face à la baisse de niveau des jeunes étudiants lors du passage à l’écrit, touchant désormais les très bons élèves, les Grandes Écoles et les universités ont décidé d’imposer des cours de remise à niveau en orthographe.

Quand les fautes deviennent une habitude

La baisse de niveau en langue française est désormais avérée. Ce déclin est constaté depuis les années 1990 par le ministère de l’Éducation nationale : les élèves rédigent peu et mal. Les acteurs majeurs des études supérieures expriment leur inquiétude au sujet des nombreuses fautes d’orthographe et de grammaire que commettent les jeunes étudiants, fautes qui très souvent et malheureusement, ne choquent plus personne. Un professeur de Prépa au lycée Stanislas à Paris rapporte que cette année, sur 280 copies corrigées pour le concours d’entrée à HEC, une seule seulement ne comportait aucune faute. Des candidats avec certaines lacunes à l’écrit vont donc réussir à intégrer la prestigieuse école, qui doit de fait déplacer son curseur afin de pouvoir accueillir des étudiants.

Les meilleurs étudiants également touchés

La chute du niveau à l’écrit n’est donc plus à prouver. Mais cette baisse touche désormais les meilleurs élèves qui font eux-aussi des fautes de grammaire et de syntaxe, ce qui n’était pas le cas il y a 10 ans. En outre, les fautes relevées par les professeurs du supérieur montrent que même les règles de base ne sont plus maîtrisées, à l’instar des confusions entre le « à » et le « a » ou encore des erreurs relatives à la conjugaison du participe passé.

Les causes de la baisse de niveau des jeunes en orthographe

Si les étudiants présentent des lacunes à l’écrit, c’est par un effet domino. En effet, les jeunes élèves des petites classes passent très peu de temps à écrire et à réfléchir sur l’usage de la langue. Les dictées n’ont plus du tout la cote et les supports pré-remplis ainsi que l’utilisation intensive de photocopies empêchent les élèves de se concentrer sur l’écriture. Cette préoccupation de gain de temps est surtout la conséquence de programmes trop ambitieux et d’une baisse drastique des heures de français.

En outre, ce qui peut expliquer la baisse du niveau en langue est le fait que les professeurs sanctionnent beaucoup moins les fautes pour se concentrer davantage sur le fond que sur la forme. En corrigeant de cette manière, la faute qui n’est alors pas sanctionnée, se transforme en lacune qui perdure.

Des cours de remise à niveau et de perfectionnement dans le supérieur

L’ampleur du phénomène est telle que les formations d’études supérieures ont décidé d’imposer des cours de remise à niveau en langue française, modules initialement réservés aux étudiants étrangers.

Le certificat Voltaire obligatoire

De nombreuses Grandes Écoles de Commerce, comme la Montpellier Business School, imposent la validation du certificat Voltaire. Ainsi, les étudiants suivent des cours de préparation à l’examen tout au long de leur première année. Le projet Voltaire est de plus en plus reconnu par les écoles et par le monde professionnel, à l’instar du TOEIC pour le niveau d’anglais.

Des séances de langue française

Les universités rejoignent les écoles privées et dispensent des séances de cours consacrées à l’écriture. À Cergy Paris Université, les groupes d’étudiants sont constitués selon leur niveau afin de pallier les lacunes de chacun. À l’université Paris Nanterre, les étudiants doivent obligatoirement suivre un module en ligne nommé « Maîtrise du français écrit » qui se solde par un examen final. Cette même université conduit par ailleurs un projet de dispositif commun à toutes les facultés : la plate-forme « Écri+ », actuellement encore à l’essai. Dix-huit établissements d’enseignement supérieur, parmi lesquels l’Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne, l’université Toulouse – Jean Jaurès et l’université Rennes 2, sont d’ores et déjà partenaires.

La maîtrise de la langue française est indispensable pour mener à bien ses projets scolaires et professionnels. Il s’agit par ailleurs d’une compétence attendue pour intégrer de Grandes Écoles, notamment celles de commerce, qui évaluent le niveau des candidats lors des concours post-bac ou post-prépa. Une Préparation à ces épreuves est donc essentielle est Cours Thalès propose justement des préparations aux concours des écoles de commerce post-bac et post-prépa.

Actualités Terminale

Terminale

Les formations les plus demandées sur Parcoursup en 2022

Cette année, 627 000 lycéens se sont inscrits sur la célèbre plate-forme Parcoursup, c’est 14 000 élèves de moins qu’en 2021. Si le nombre d’inscrits […]

Terminale

Les formations les plus demandées sur Parcoursup en 2020

Le 11 mars 2020, Parcoursup a clôturé pas moins de 6,5 millions des voeux saisis. Le 19 mai 2020 à partir de 17h, c’est au […]

Terminale

Y a-t-il une alternative à Parcoursup ?

Depuis sa création en 2018, la plate-forme d’accès aux étude post-Bac Parcoursup est tous les ans très vivement critiquée. Cette année ne fera pas exception […]

Identifiez-vous

 


Mot de passe oublié

Mot de passe oublié ?