Historique de l’évolution du taux de réussite au Bac de 1967 à 2022

    Accueil Lycée Préparations Bac Le Baccalauréat en France Historique de l’évolution du taux de réussite au Bac de 1967 à 2022

    L’année 2022 marque un changement dans le taux de réussite au Bac qui jusqu’alors ne faisait que progresser. Cette année, ce sont 91,1 % des candidats au Bac qui sont admis après les rattrapages, toutes filières confondues et 86 % des candidats admis à l’issue du premier groupe. Bien que ce résultat soit excellent, il s’agit d’une baisse de 4 points par rapport à l’année dernière.

    La réussite au Bac en 2022

    La promotion 2022 marque la première année du Bac dans son entièreté. En effet, depuis la réforme il y a deux ans, le nouveau Bac n’avait pas encore été complètement éprouvé par les élèves de Terminale à cause de la crise sanitaire. Cette année indique une nette baisse du taux de réussite : 86 % des candidats sont directement admis lors du premier groupe ( 91,5 % en filière générale, 80,6 % en filière technologique, 78,7 % en filière professionnelle). À l’issue du deuxième groupe, c’est à dire après les rattrapages, ce sont 91,1 % de candidats admis, toutes filières, 96,1 % en filière générale, 90,6 en filière technologique et 82,3 % en voie professionnelle. Contrairement à ce qui était attendu, l’importance plus conséquente du contrôle continu dans le calcul de la note finale au Bac n’aura pas vraiment joué en la faveur des jeunes lycéens. Ces chiffres sont toutefois temporaires : il faudra attendre que les élèves concernés aient passé les épreuves de rattrapage pour obtenir le taux de réussite officiel.

    La réussite au Bac en 2021

    Pour la deuxième année consécutive, le Bac a subi de nombreux bouleversements liés à la crise sanitaire. Les candidats ont été majoritairement évalués selon un contrôle continu important : la Philosophie et le Grand Oral ont été les seules épreuves finalement passées par les élèves de Terminale. En 2021, le taux de réussite reste très important mais légèrement en baisse par rapport en 2020: 90,5 % des candidats, toutes voies confondues, sont admis au Bac à l’issue du premier groupe (95 % en filière générale, 89 % en filière technologique et 82 % en voie professionnelle). À l’issue du deuxième groupe, c’est à dire après les rattrapages, ce sont 93,8 % des candidats qui ont obtenu leur diplôme (97,6 % en filière générale, 94,8 %en filière technologique et 86,7 % en voie professionnelle).Cette réussite est assurément le fruit d’une notation essentiellement basée sur le contrôle continu et d’une bienveillance assurée par les différents sujets proposés. Ainsi, c’est presque sans surprise que les bacheliers ont découvert leur résultat. Qu’en est-il de la valeur du Baccalauréat aujourd’hui ? Il s’agit d’un débat qui se renforce chaque année à mesure que le nombre d’admis augmente. Les plus critiques rappellent qu’au début du siècle, les 80 % de réussite en voie générale n’étaient pas atteints.

    La réussite au Bac en 2020

    Le contexte sanitaire de 2020 n’a pas permis aux lycéens de passer les traditionnelles épreuves du Bac.
    Pas d’épreuve, pas d’oral, la session 2020 du baccalauréat n’a ressemblé à aucune autre. Après plusieurs mois de confinement, Jean-Michel Blanquer annonçait l’annulation des épreuves et l’attribution du diplôme au contrôle continu. Dès cette annonce, de nombreux établissements se sont interrogés sur la notation de leurs professeurs et sur les bulletins du premier et second trimestre de leurs élèves.
    Avec 91,5% des candidats admis à l’issue du premier groupe, le taux de réussite est nettement en hausse par rapport à l’année 2019. En série générale, 94,3% des bacheliers ont obtenu leur diplôme du Baccalauréat du premier coup. Il s’agit d’un record dans l’histoire du baccalauréat.

    La réussite au Bac en 2019

    En 2019, le taux de réussite au Baccalauréat après les rattrapages a atteint les 88,1%. LeBac général est celui qui enregistre le meilleur taux de réussite, soit 91,2%. Celui-ci s’élève à 88,1% pour le Bac technologique et 82,3% pour le Bac professionnel. Parmi les filières générales, le Bac S obtient le taux le plus élevé avec 91,4% de réussite. Il est suivi de la filière L (91,6% de réussite) puis du bac ES (90,3%), qui est néanmoins celui qui affiche la meilleure progression.
    Parmi ces candidats qui ont obtenu leur Baccalauréat ES, 52,6% ont obtenu une mention, dont 11,7% de mentions très bien.

    L’évolution du taux de réussite au Bac

    Entre 1967 et 2022, le taux de réussite au Bac a augmenté de 29,4 points. Un bond considérable. Cette augmentation s’est effectuée progressivement, en dehors des événements de mai 1968 qui ont bouleversé les examens du Baccalauréat, ce qui explique un taux de réussite particulièrement élevé cette année là.

    L’ensemble de ces données à partir de 1995 est à retrouver détaillé selon les sections générales, professionnelles et technologiques ci-dessous. Il s’agit des premiers résultats obtenus du groupe 1, c’est à dire avant les rattrapages.

    SessionVoie généraleVoie technologiqueVoie professionnelle
    202291.580.678.7
    2021958982
    202093.389.487.4
    201991.288.182.3
    201891.188.982.6
    201790.690.481.5
    201691.490.782.4
    201591.490.880
    201490.990.782.1
    201391.986.478.9
    201289.683.278.4
    201188.382.584
    201087.381.686.5
    200988.879.887.3
    200887.980.377
    200787.779.278.4
    200686.677.377.3
    20058476.274.6
    200482.476.976.8
    200383.676.775.8
    200280.276.876.6
    200179.478.177.5
    200079.979.179.1
    199978.478.577.7
    199879.279.576.7
    199776.677.779.1
    199674.577.477.9
    199575.175.572.7

    L’évolution du taux de mention au Bac

    Cette hausse spectaculaire du taux de réussite est accompagnée par une hausse du taux de mentions délivrées aux résultats du Baccalauréat. La croissance du taux de réussite au Baccalauréat s’accompagne d’une forte augmentation du nombre de mentions. En 1967, seulement 32% des bacheliers obtenaient une mention. En 2022, ce sont 58,8 % des candidats (toutes filières confondues) ont décroché une mention, soit presque un candidat sur deux. 

    Les mentions au Bac en 2022

    FilièreMention Très Bien Mention BienMention Assez BienSans mention
    Bac général14,3 %24,5 %30,3 %30,9 %
    Bac technologique 2,1 %11,6 %30,9 %5 %
    Bac profesionnel 4,2 %15,8 %29,9 %47 %

    Les mentions au Bac en 2021

    FilièreMention Très Bien Mention BienMention Assez BienSans mention
    Bac général14 %27 %34 %25 %
    Bac technologique 3 %2 %37 %4 %
    Bac profesionnel 5 %18 %34 %43 %

    Les mentions au Bac en 2020

    FilièreMention Très Bien Mention BienMention Assez BienSans mention 
    Bac général17 %21 %32 %3 %
    Bac technologique 5 %18 %3 %47 %
    Bac profesionnel 5 %2 %35 %4 %

    Les mentions au Bac en 2019

    FilièreMention Très Bien Mention BienMention Assez BienSans mention 
    Bac général13 %18 %26 %43 %
    Bac technologique 3 %13 %31 %53 %
    Bac profesionnel 3 %13 %35 %49 %

    Les mentions au Bac en 2018

    FilièreMention Très Bien Mention BienMention Assez BienSans mention 
    Bac général14 %18 %25 %43 %
    Bac technologique 3 %12 %3 %51 %
    Bac profesionnel 2 %12 %3 %48 %

    Les mentions au Bac en 2017

    FilièreMention Très Bien Mention BienMention Assez BienSans mention 
    Bac général14 %18 %26 %42 %
    Bac technologique 3 %13 %32 %52 %
    Bac professionnel 2 %12 %34 %52 %

    L’évolution de la classe d’âge ayant le Bac

    Aujourd’hui, environ 20 % des jeunes ne sont pas diplômés du Bac contre 70 % en 1985. En effet, il y a 30 ans, seulement 3 jeunes sur 10 avaient le Bac, l’évolution est donc considérable et répond à un objectif fixé par le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Pierre Chevènement, en 1985 : lutter contre l’illettrisme et garantir un socle commun de connaissances. Peu importe le taux d’échec dans le supérieur, la volonté était de s’assurer une égalité d’accès à l’éducation et de réduire le chômage avec un objectif de 80 %  de bacheliers au sein d’une même génération.

    Malgré la dernière réforme du Bac, l’objectif des 80 % ne sera pourtant jamais atteint : entre 1995 et 2010, le pourcentage de bacheliers au sein d’une génération n’a pas dépassé les 65%. Il faudra attendre 2012 pour s’en approcher : 76,7 %. Le record est attribué à la session de 2017 : 79,6 %.

    AnnéePérimètre géographiqueSeriePourcentage de bacheliers dans une classe d'âge
    2019 (provisoire)France métropolitaineTous baccalauréats65,1
    2018France métropolitaineTous baccalauréats64.8
    2017France métropolitaineTous baccalauréats79.6
    2016France métropolitaineTous baccalauréats62.1
    2015France métropolitaineTous baccalauréats61.3
    2014France métropolitaineTous baccalauréats61.9
    2013France métropolitaineTous baccalauréats62.5
    2012France métropolitaineTous baccalauréats76.7
    2011France métropolitaine Tous baccalauréats78.6
    2010France métropolitaine Tous baccalauréats74.1
    2009France métropolitaineTous baccalauréats62.2
    2008France métropolitaineTous baccalauréats65.2
    2007France métropolitaineTous baccalauréats66.3
    2006France métropolitaineTous baccalauréats58.9
    2005France métropolitaineTous baccalauréats61.6
    2005France métropolitaineTous baccalauréats60.8
    2004France métropolitaineTous baccalauréats62.6
    2003France métropolitainTous baccalauréats65.2
    2002France métropolitaineTous baccalauréats64.6
    2001France métropolitaineTous baccalauréats62.1
    1999France métropolitaineTous baccalauréats62.7
    1998France métropolitaineTous baccalauréats61.9
    1997France métropolitaineTous baccalauréats62.5
    1996France métropolitaine Tous baccalauréats65.0
    1995France métropolitaineTous baccalauréats64,8
    1994France métropolitaineTous baccalauréats65,2
    1993France métropolitaineTous baccalauréats53.9
    1991France métropolitaineTous baccalauréats57.5
    1990France métropolitaineTous baccalauréats51.1
    1989France métropolitaineTous baccalauréats52.1
    1988France métropolitaineTous baccalauréats51,4
    1987France métropolitaineTous baccalauréats51.4
    1986France métropolitaineTous baccalauréats49,8
    1985France métropolitaineTous baccalauréats45.3
    1984France métropolitaineTous baccalauréats49.6
    1983France métropolitaine Tous baccalauréats47.0
    1982France métropolitaine Tous baccalauréats44,6
    1981France métropolitaineTous baccalauréats43.9
    1980France métropolitaine Tous baccalauréats44,7
    1979France métropolitaineTous baccalauréats41.9
    1978France métropolitaine Tous baccalauréats41.6
    1977France métropolitaine Tous baccalauréats37.9
    1976France métropolitaine Tous baccalauréats38.4
    1975France métropolitaineTous baccalauréats32.9
    1974France métropolitaine Tous baccalauréats32.3
    1973France métropolitaine Tous baccalauréats31.9
    1972France métropolitaineTous baccalauréats28.3
    1971France métropolitaine Tous baccalauréats28.7
    1970France métropolitaine Tous baccalauréats29.7

    À quoi s’attendre avec la réforme du Bac ?

    Malgré un taux de réussite au Baccalauréat très élevé, 61% des étudiants ne parviennent pas au terme des études dans lesquelles ils se sont engagés. C’est pour cette raison, mais aussi pour pallier la complexité et aux problématiques d’organisation de l’examen, que le Baccalauréat va être modifié à partir de la promotion 2021. La note du Bac reposera à 60% sur les épreuves finales et à 40% sur le contrôle continu.

    Les épreuves finales seront composées de :

    • 2 épreuves écrites sur les enseignements de spécialité
    • 1 épreuve écrite de Philosophie
    • 1 oral de 20 minutes portant sur la présentation d’un projet préparé dès la Première (le Grand Oral)

    L’apparition du contrôle continu dans le calcul de la note finale du Bac permettra certainement d’obtenir des résultats davantage représentatifs du niveau des élèves et plus adapté à leurs différents projets professionnels. Pour en savoir plus sur la réforme du nouveau Bac, consultez notre dossier dédié.

    Actualités Préparation Bac

    Préparation Bac

    Nouveau Bac : un bilan jugé désastreux par les professeurs

    La session 2022 est la première à tester le nouveau Bac dans son intégralité. Après deux ans d’application, le temps est au bilan. Dans un […]

    Préparation Bac

    Bac de français 2022 : Sylvie Germain répond aux insultes des lycéens

    Cette année, le texte du commentaire du Bac de Français était extrait d’un roman dont l’écrivaine, Sylvie Germain, est vivante. Ainsi, certains élèves de Première, […]

    Préparation Bac

    Bac 2022 : des notes majorées sans l’accord des professeurs

    En mai dernier, les élèves de Terminale ont passé leurs deux écrits de spécialité, d’un coefficient de 16 pour chaque enseignement. Les professeurs correcteurs de […]

    Identifiez-vous

     


    Mot de passe oublié

    Mot de passe oublié ?