fbpx

Le sujet et le corrigé du Bac de Philo 2022

Ce mercredi 15 juin 2022, les élèves de Terminale planchent sur la mythique épreuve de Philosophie. Souvent redoutée, il s’agit d’une épreuve importante qui représente un coefficient de 8 pour les filières générales. Retrouvez le sujet et son corrigé ! 

Le sujet du Bac de Philo 2022 

Les candidats ont le choix entre deux sujets de dissertation et un commentaire de texte. Voici le sujet du Bac de Philo 2022 en intégralité ! 

sujet philo 2022

Corrigé du sujet n°1 de dissertation sur l’Art 

La question posée était : « Les pratiques artistiques transforment-elles le monde ? ». Il s’agit ici d’une proposition de corrigé et des pistes de réflexion. Avec ce sujet, l’idée est d’essayer de monter comment l’Art transforme le monde extérieur et intérieur.

I. L’Art, un outil pour changer le monde extérieur 

  • L’Art peut faire évoluer les mentalités et réveiller certaines consciences endormies. En effet, l’Art engagé est précisément un véritable outil pour influencer le monde et les sociétés. Par exemple, les œuvres de Banksy impactent sur la vision que nous pouvons avoir au sujet du changement climatique
  • L’Art change et modifie notre perception du réel. Aussi, selon Klee, « l’Art ne reproduit pas le visible, il le rend visible », c’est à dire que l’Art n’a pas toujours pour fonction de rendre compte d’une réalité, d’une vérité visible, mais de la vérité de l’artiste qui de fait peut influencer celle de celui qui reçoit l’œuvre.

II. L’Art peut changer une vie 

  • Une œuvre artistique peut influencer un changement de vie. C’est en ce sens que le philosophe Aristote traite de la catharsis. La catharsis est la purgation des passions. Rappelons que le mot « passion » vient du grec « patior » qui signifie « souffrir ». Aussi l’Art, et dans le cas précis du théâtre pour le philosophe, permet de voir sur scène des personnages tellement en proie à leurs passions et en souffrance qu’ils peuvent influencer sur la manière d’être d’un spectateur : essayer de contrôler ses passions.
  • Ces dernières années, de nombreuses théories attestent du pouvoir thérapeutique de l’Art. Il est alors question de créer à des fins thérapeutiques. Il s’agit d’une forme de psychothérapie qui utilise le potentiel créatif du sujet afin d’explorer ses émotions et de les analyser. Par ailleurs, au delà de la création, la réception de l’œuvre d’art est une thérapie en elle-même, explique le philosophe anglais Alain de Botton dans Comment Proust peut changer votre vie

III. Les fonctions de l’Art

  • Selon Bergon, l’Art a une fonction de « vérité non absolue », c’est à dire que l’œuvre artistique permet de nous monter des choses, des idées, qui d’ordinaire ne nous auraient pas frappés. Il s’agit alors d’éveiller des réflexions ou des émotions qui n’étaient pas encore consciente chez l’individu.
  • Est-il vraiment possible de donner des fonctions à l’Art ? La théorisation de « l’art pour l’art » est attribuée à Théophile Gautier dans la préface de Mademoiselle de Maupin en 1835. Il est alors question de créer pour créer, pour le plaisir ou pour le simple gout de l’esthétisme. Le poète ajoute en ce sens que « tout ce qui est utile est laid ». 

Corrigé du sujet n°2 de dissertation sur la justice

La question posée était : « Revient-il à l’État de décider ce qui est juste ? ». Voici un proposition de corrigé et quelques pistes de réflexion. Il s’agi ici de déterminer si l’éthique et la morale peuvent être conditionnées ou sanctionnées par l’État.

I. L’État et le bien commun 

  • L’État a pour fonction d’assurer un rôle d’arbitre et de garantir un bien commun. Toutefois, dans le contexte de la morale, la justice a un rôle discutable. Pour Marx, l’État est « la forme illusoire du commun » c’est à dire que la volonté générale est le déguisement de certaines volontés économiques ou sociales d’un pays.
  • Dans un système juridique, c’est le juge qui fait appliquer la loi et qui sanctionne. Ces lois ne sont pas immuables et répondent notamment au concept de la jurisprudence. Aussi, pour Aristote dans Éthique à Nicomaque, la jurisprudence est le fondement du droit. La justice est donc consciente des enjeux et de la conduite à adopter.

II. L’État ne peut pas imposer une morale 

  • L’État ne doit pas ni imposer ni définir ce qui est moral ou immoral car il s’agit de concepts individuels et personnels. Bien au contraire, l’État se doit d’encourager la coexistences de pensées ou d’opinions différentes. C’est notamment une idée que défend Rugen Ogien dans La Vie, la mort, l’État.
  • Imposer un bien moral aux citoyens reviendrait à entretenir une relation paternelle, celle du père qui se doit d’inculquer ses valeurs à ses enfants. Selon Kant, l’État ne peut pas se monter paternaliste car si tel était le cas, il s’agirait d’un État despotique.
  • Dire ce qui est moral ou non est un sujet sensible, notamment dans un contexte législatif. C’est par ailleurs le cas des lois bioéthiques comme celles relatives au suicide assisté ou encore à l’avortement. L’ouvrage L’Évènement d’Annie Ernaux, récemment porté à l’écran, montre précisément un avortement clandestin : le personnage est poussé dans les extrémités du bien moral politique pour échapper au jugement de la société.

III. Qui peut décider de ce qui est juste ou non ?

  • Pour déterminer ce qui est juste ou en accord avec la morale, il est nécéssaire de prendre en compte des perspectives très subjectives. Cette subjectivité ne peut pas être d’ordre législatif. Toutefois, la loi peut venir appuyer la morale, selon Alain qui pour lui « la justice est ce doute sur le droit qui sauve le droit ». Pour Kant, la philosophie peut précisément offrir une perspective de ce qui est juste car il s’agit d’une discipline qui ne répond pas du domaine juridique. 
  • Existe-t-il donc des lois injustes ? Sans nul doute. Ainsi, il est possible de s’opposer aux lois au nom même de la justice. C’est par ailleurs le cas des révolutionnaires d’après 1789 qui se sont insurgés contre des règles devenues trop dures et subjectives, dans le contexte de la Terreur qui a notamment conduit à la condamnation à mort de Robespierre. 

Corrigé du sujet de commentaire de texte du Bac de Philo 2022

Le texte du sujet du commentaire est un extrait de l’Essai sur les fondements de nos connaissances et sur les caractères de la critique philosophique de Cournot (1851). Il ne s’agit pas d’un corrigé exhaustif mais de quelques pistes de réflexion. 

Antoine Augustin Courot est un philosophe et un mathématicien français du XIXème siècle. Il s’est particulièrement penché sur les diverses théories économiques et a de fait été l’un des premiers à formuler le concept de l’offre et de la demande.

L’extrait de l’essai de Cournot traite de plusieurs notions inhérentes à la pensée philosophique, comme la vérité, la preuve ou encore la notion de hasard.

Problématiques possibles : 

  • La réflexion peut-elle être une science ? 
  • Une science de l’esprit est-elle possible ?
  • La psychologie est-elle une vérité ?

I. Comment une observation psychologique peut-elle être scientifique ? 

  • L’observation doit pouvoir être répétée et ne pas se limiter à un seul fait ou individu.
  • Le protocole expérimental de l’observation doit être validé avant l’expérience afin de ne laisser aucune place au hasard ou à la subjectivité
  • Accepter les éventuelles marges d’erreur. 
  • Les résultats de l’observation ne doivent pas être analysés de manière subjective par l’auteur qui doit se libérer de toutes influences.

II. L’étude de la pensée ne peut pas être scientifique 

  • La pensée est tout d’abord une action intérieure. Aussi, selon Cournot, l’observation en psychanalyse ne peut être qu’intérieure. Le sujet examine ce qui le conditionne lui et à travers sa propre pensée, ce qui ôte toute la dimension objective que doit être l’observation scientifique.
  • Le principe de durabilité dans l’observation de la pensée est remis en question : cette dernière peut changer et peut donc altérer les résultats de l’observation. 
  • Les sujets d’observation sont beaucoup trop divers et variés qu’ils empêchent l’universalité.
  • Le raisonnement et le cheminement de la pensée, puisqu’ils sont intérieurs et individuels, ne peuvent pas être communiqués ni universalisé 

L’épreuve de Philosophie demande de la rigueur et de l’entraînement. C’est en ce sens que Cours Thalès propose des stages de Philosophie à chaque période de vacances scolaires afin de mettre toutes les chances de son côté !

Identifiez-vous

 


Mot de passe oublié

Mot de passe oublié ?