/ Prépas Scientifiques

/ Prépa Scientifique

Comment choisir sa prépa scientifique ?

    Accueil Prépas Scientifiques Comment choisir sa prépa scientifique ?

    Les classes préparatoires scientifiques constituent la voie rêvée pour devenir ingénieur ou chercheur. S’il n’existait autrefois que deux sections, l’une (M) destinée aux plus mathématiciens et l’autre (P) aux plus physiciens et la prépa Bio. Les sections introduites par la réforme de 1995 font qu’il est parfois difficile de s’y retrouver. Il existe désormais quatre sections pour la première année, MPSI (Mathématiques, Physique et Sciences Industrielles de l’Ingénieur), PCSI (Physique, Chimie et Sciences Industrielles de l’Ingénieur), PTSI (Physique, Technologie et Sciences Industrielles de l’Ingénieur) et BCPST (Biologie, Chimie, Physique et Sciences de la Terre).En deuxième année on retrouve la prépa BCPST, ainsi que quatre sections : MP (Maths et Physique), PC (Physique et Chimie), PT (Physique et Technologie), PSI (Physique et Sciences Industrielles de l’Ingénieur), cette dernière section pouvant être rejointe indifféremment depuis les classes de MPSI, PCSI et PTSI.

    Depuis septembre 2021, une nouvelle filière est proposée sur Parcoursup, nommée MPII (Mathématiques, Physique, Ingénierie et Informatique). Cette discipline permettra aux étudiants de faire plus d’informatique qu’en MPSI ou PCSI. En deuxième année, la MPII débouche sur une MPI (si l’option MPI est choisie au deuxième semestre) ou sur une MP/PSI (si l’étudiant opte pour l’option Sciences de l’Ingénieur). Cette classe prépa est donc vivement conseillée pour les élèves qui aiment tout particulièrement l’informatique et qui n’ont pas peur de l’abstraction mathématiques (le programme de mathématiques étant sensiblement le même que celui de MPSI).

    Nous mettons de côté la section BCPST qui sera traitée sur une autre page et dont les programmes sont accessibles sur cette page programmes en BCPST.L’objet de cet article est de conseiller sur les enjeux et les spécificités des 4 sections MP, PC, PSI et PT faisant suite aux MPSI, PCSI et PTSI de première année.
    Sachez quoi qu’il en soit que la section que vous choisirez n’aura aucun impact sur votre parcours futur une fois entré en école d’ingénieurs, où vous pourrez suivre les enseignements de votre choix indépendamment de votre section d’origine.

     

    Les spécificités de chaque filière

    Il existe en réalité peu de différences entre les programmes de mathématiques et de physique de MPSI, PCSI et PTSI. Le programme de Mathématiques se concentre sur la définition de notions élémentaires d’algèbre (groupes, anneaux, espaces vectoriels) et d’analyse (continuité, dérivabilité, développements limités), tandis que les programmes de physique brassent un vaste ensemble de thématiques communes : optique géométrique, mécanique, électrocinétique, thermodynamique, induction électromagnétique. Si cet ensemble d’enseignements communs se prolonge en seconde année (avec un renforcement de l’analyse en mathématiques et de l’électromagnétisme en physique), c’est aussi à ce stade que les principales différences apparaissent : seuls les PC étudient en profondeur la mécanique des fluides en physique, tandis que les MP approfondissent davantage la topologie en mathématiques. Les pro-grammes de PT et de PSI comprennent de leur côté quelques spécificités reliées à l’expérimentation, comme l’étude des phénomènes de transport ainsi que celle des amplificateurs opérationnels en électronique.

    La principale divergence entre les programmes des différentes sections concerne en réalité la troisième matière scientifique : l’option informatique, qui peut être choisie en MP, dépasse les concepts de programmation élémentaire abordés dans les autres sections et aborde les notions de complexité ainsi que des structures avancées comme les arbres et les automates ; spécifique à la section PC, l’étude approfondie de la chimie organique dépasse les notions théoriques abordées dans les autres sections et se concentre la classification d’un grand nombre de réactions à maîtriser. Enfin, les sciences de l’ingénieur, étudiées en sections MP et PT et approfondies en PSI, reformulent les notions vues en sciences physiques avec un vocabulaire spécifique et s’intéressent à la modélisation et à la conception de systèmes industriels.

    En choisissant la nouvelle filière MPII (Mathématiques, Physique, Ingénierie et Informatique) vous bénéficierez d’un apprentissage plus poussé de l’informatique. En effet, en pratiquant six heures par semaine contre seulement deux heures en MPSI ou PCSI, vous pourrez approfondir la connaissance du langage python mais également celui du langage C. Les écoles d’ingénieur tournées vers le numérique et l’informatique recruteront davantage les étudiants ayant suivi la filière MPII.

    Plus encore que le contenu, c’est l’esprit des problèmes qui diffère surtout entre les sections, ceux de mathématiques nécessitant une plus grande capacité d’abstraction et un meilleur esprit d’initiative en MP. En PC votre sens physique sera davantage sollicité, au même titre que votre inventivité en PT et que vos capacités de modélisation en PSI !

    Les questions à se poser pour bien choisir sa filière

    • Ai-je une appétence particulière pour l’abstraction mathématique ? Pourrais-je me trouver éventuellement intéressé par l’option informatique ?
    • Ai-je un bon sens physique et un intérêt prononcé pour la modélisation ? Ai-je des appréhensions pour la chimie organique et la mémorisation de réactions ?
    • Suis-je intéressé par la mécanique, l’électronique et les systèmes industriels ? Ai-je des réticences avec le vocabulaire «ingénieur» ?
    • Suis-je intéressé par l’informatique et la programmation ? Suis-je prêt à en faire une de mes matières principales ? (pour la MPI)

    Les programmes des différentes sections

    Certaines écoles recrutent davantage d’élèves dans l’une ou l’autre des filières (c’est par exemple le cas de l’École des Arts et Métiers, qui, privilégiant un profil « ingénieur », opère un recrutement important en section PSI et en PT ; inversement, l’ENS de Paris ne propose aucune place dans ces deux sections). Intéressez-vous donc à leurs politiques de recrutement. Penchez-vous sur le nombre de places par filière dans chacune des écoles qui vous intéressent, en n’oubliant pas que les effectifs des différentes sections diffèrent à l’échelle nationale. Ne choisissez en revanche pas votre section selon un critère de niveau des différentes classes ou des différentes filières auxquelles vous pourriez accéder. Le niveau jugé au concours sera le vôtre, pas celui de votre classe ou de votre filière d’origine ! Les filières en première année sont nombreuses, et chacune a son programme bien précis : 

    • En MPII, les Sciences Informatiques sont au cœur de l’enseignement, avec l’apprentissage de deux langages de programmation, mais aussi des disciplines suivantes : récursivité, structures de données, algorithmique, programmation dynamique, gestion de la mémoire et des fichiers, bases de données.
    • En MPSI, il s’agit principalement des Mathématiques et de la Physique. Pour cette première, le programme propose d’aborder raisonnement et techniques de calcul, algèbre linéaire, analyse, arithmétique, probabilités finies. Pour la Physique, l’apprentissage est celui de l’optique géométrique et interférentielle, des ondes, d’électricité, de mécanique, de thermodynamique, des phénomènes d’induction et de physique quantique.
    • En PCSI, si les Mathématiques et la Physique sont au cœur comme pour la MPSI, la chimie et l’expérimentation font la particularité de cette Prépa. En effet, les élèves y étudient la description et l’évolution d’un système, la structure des solides et les transformations chimiques en solution aqueuse, les mécanismes réactionnels et des transformations en chimie organique.
    • En PTSI, l’apprentissage est aux Sciences Industrielles. Il s’agit ici d’analyser, concevoir et mettre en œuvre des réalisations répondant à un cahier des charges. Celui-ci s’appuie sur la mécanique, soit la cinématique, statique et agencement des pièces, et l’automatique, soit la commande des systèmes.

    Il existe également d’autres formations : la Prépa TB — Technologie et Biologie — est ouverte aux bacheliers STL et STAV ; la Prépa TPC — Technologie, Physique et Chimie — est également ouverte aux bacheliers STL ; la Prépa TSI — Technologie et Sciences Industrielles — est ouverte aux bacheliers STI2D et STL ; les Prépas ATS — Adaptation technicien supérieur — sont quant à elles ouvertes aux diplômés de BTS ou BUT Scientifique. 

    Actualités Prépas Scientifiques

    Prépas Scientifiques

    5 conseils pour intégrer les Meilleures Prépas Scientifiques

    Le choix de la Prépa est avant tout celui d’une formation riche, intense et difficile. Si le conseil prodigué par la majorité des proviseurs des […]

    Prépas Scientifiques

    La France championne des Mathématiques !

    L’année 2022 marque la consécration de la qualité de la recherche française en Mathématiques. Le dernier classement thématique de Shanghai et la médaille Fields reçue […]

    Prépas Scientifiques

    Les exercices de Maths de Louis-le-Grand pour préparer sa rentrée en Prépa Scientifique

    Et si vous mettiez à profit vos dernières semaines de vacances pour amorcer votre rentrée en Prépa Scientifique ? Les professeurs des prestigieux lycées Louis-le-Grand […]

    Identifiez-vous

     


    Mot de passe oublié

    Mot de passe oublié ?