Choisir entre MPSI, PCSI et PTSI en classe préparatoire

Scientifique dans l’âme, vous avez choisi d’emprunter la voie des classes préparatoires dans le but d’intégrer une école d’ingénieurs. Vous hésitez encore entre les filières MPSI (Mathématiques, Physique et Sciences Industrielles de l’Ingénieur), PCSI (Physique, Chimie et Sciences Industrielles de l’Ingénieur) et PTSI (Physique, Technologie et Sciences Industrielles de l’Ingénieur). Nous vous en décryptons ici les enjeux et contenus. 

L’absence de barrières d’entrée et de sortie

Détenteur d’un bac scientifique, vous pourrez accéder à chacune de ces trois filières quelles que soient l’option et la spécialité que vous aurez choisie en terminale ! La seule différence relative à votre option au lycée concerne la section PT : ceux qui ont suivi l’enseignement de Sciences de la Vie et de la Terre au lycée bénéficieront d’un enseignement supplémentaire en Sciences Industrielles de l’Ingénieur de 2 heures par semaine.

De plus, il vous sera possible de rejoindre la section PSI (Physique, Sciences de Industrielles de l’Ingénieur) en seconde année de classes préparatoires quelle que soit la filière que vous aurez choisie en première année.

Enfin, la section que vous choisirez n’aura aucun impact sur votre parcours futur une fois entré en école d’ingénieurs, où vous pourrez suivre les enseignements de votre choix indépendamment de votre section d’origine !

Les matières : tour d’horizon

Les mathématiques 

En algèbre comme en analyse, les programmes des différentes sections sont fortement apparentés, même si le programme de MPSI contient certaines notions spécifiques (convexité, dénombrabilité, familles sommables…). Les problèmes de mathématiques posés en MPSI vous demanderont souvent une meilleure capacité d’abstraction et une plus grande inventivité.

Les sciences physiques 

Là encore, pas de grandes différences entre les programmes des différentes sections, si ce n’est l’étude détaillée de la mécanique des fluides en seconde année de PCSI (PC). Les exercices de  PCSI solliciteront davantage votre sens physique et vos capacités de modélisation.

Les sciences industrielles de l’ingénieur 

En PTSI (et en PSI), il s’agit d’une discipline très importante, centrée sur l’analyse et la conception des systèmes industriels complexes ! Si vous avez opté pour une MPSI, vous présenterez cette option au concours si vous décidez de continuer à l’étudier (au dépens de l’informatique) à mi-année. Si vous avez choisi la section PCSI, il vous fera rejoindre une classe de PSI en seconde année pour continuer à étudier cette matière.

L’informatique 

Toutes les sections incluent une option d’informatique « légère » visant à acquérir les bases de la programmation afin d’être capable de réaliser des programmes simples (récursifs, itératifs…). En MPSI, vous pourrez approfondir ces bases et étudier des notions plus avancées, telles que la complexité, en choisissant l’option informatique lourde à mi-année.

La chimie 

Réduit à ses contenus les plus théoriques (solutions aqueuses, structure de la matière, cinétique chimique…) en MPSI, en PTSI (et en PSI), le programme de chimie de PCSI entame l’étude détaillée de la chimie organique, qui vous demandera de comprendre et de mémoriser les différents types de réactions.

Le français/philosophie, les langues vivantes, le TIPE (Travail d’Initiative Personnelle Encadré), l’éducation physique et sportive 

Aucune différence entre les sections

Quelques conseils pour bien choisir sa section 

Étudiez les politiques de recrutement des écoles qui vous intéressent ! Certaines écoles sont en effet plus intéressées par un profil MP, d’autres par un profil PC, PT ou PSI, ce qui se voit au nombre d’élèves qu’elles recrutent dans chaque section. Ne vous laissez pas biaiser par le fait que les effectifs de chaque sections diffèrent à l’échelle nationale : il est donc normal que les écoles recrutent globalement moins d’élèves en PT qu’en PC.

Ne choisissez en revanche pas votre section selon un critère de niveau des différentes classes auxquelles vous pourrez accéder. Le niveau jugé au concours sera le vôtre, pas celui de votre classe d’origine !

Enfin, étudiez en détail les programmes des différentes sections, disponibles sur les sites officiels. Le classes préparatoires induisent une charge de travaille importante, et sont parfois éprouvantes sur le plan mental : il est donc fondamental que l’enjeu intellectuel qui en est le centre vous motive et vous intéresse. Sous ces conditions, nécessaires à la réussite en classes préparatoires, vous vivrez deux années intenses, captivantes et ô combien stimulantes sur le plan intellectuel !

Identifiez-vous

 


Mot de passe oublié

Mot de passe oublié ?