Comment bien s’organiser en prépa ?

En classe préparatoire les maître-mots sont efficacité et efficience. C’est-à-dire, produire le maximum de résultats avec le minimum d’effort et optimiser ses compétences. Pour ça rien de mieux que d’être bien organisé. En effet, travailler le jour-même pour le lendemain fonctionne peut-être encore au lycée mais en prépa il s’avère primordial voire indispensable d’anticiper au mieux son travail. Marie-Amélie, ancienne élève de notre Prépa Scientifique, vous donne quelques conseils faciles à appliquer.

Investir dans un agenda 

L’agenda est un incontournable des fournitures de prépa. En effet, vous avez tellement de choses auxquelles il vous faudra penser qu’il est facile d’oublier un travail à rendre ou même une colle à venir. En plus d’un agenda, je vous conseille d’avoir un weekly planner (semainier) sur votre bureau pour avoir une vue d’ensemble sur le travail à fournir de la semaine.

Être à jour dans ses cours

Le meilleur moyen d’être organisé reste d’être à jour dans vos cours. Ce sera autant de temps gagné lors des révisions de DS et de colles. Ainsi, il peut être intéressant de ficher le soir même les cours de la journée.

Comment faire une fiche efficace ?

La fiche est avant tout un résumé de ce qui a été vu et vous oblige à tout relire pour ne recopier que l’essentiel. Devront, par exemple,  y figurer : les théorèmes fondamentaux et les conditions de leurs applications ainsi que les définitions importantes. Pour rendre une fiche plus lisible il faut, à mon sens et par souci d’efficacité, utiliser des feutres de couleurs et/ou surligneurs. Si vous n’avez pas le temps de faire des fiches, il existe des livres qui résument les cours de prépa, ce qui peut suffire si vous avez déjà bien compris les notions.

 

Ne pas travailler pour travailler 

Même si vous aviez prévu de travailler deux heures consécutives et que vous ne suivez plus du tout au bout de seulement une heure : il ne faut pas persister ! Il faut que vos temps de travail soient efficaces et pour ça la concentration s’avère primordiale. Il ne faut donc pas avoir mauvaise conscience à faire une petite coupure dans vos révisions. Si vraiment vous culpabilisez à l’idée d’en faire une, je vous conseille d’alterner les matières. Par exemple, entre deux heures de mathématiques qui demandent beaucoup de concentration, vous pouvez faire 30 minutes d’anglais durant lesquelles vous révisez les mots de vocabulaire de la semaine. Cela vous demande moins de concentration et vous pouvez penser à autre chose.

Prioriser les matières le cas échéant 

Si malgré tous les conseils donnés précédemment vous manquez de temps, il faut absolument faire par ordre d’importance. En classe prépa scientifique l’ordre d’importance n’est pas forcément de privilégier les mathématiques au détriment de toutes les autres matières. La meilleure chose à faire est de favoriser les domaines où vous estimez avoir le plus de difficultés.

Attention : il ne faut pas accorder à une matière avec un petit coefficient aux concours (comme l’informatique ou la chimie) tout son temps. Cependant, bien travailler ces matières « moins coefficientées » peut permettre de faire la différence aux concours face aux candidats ayant jugé inutile de les revoir.

De plus, il faut faire par ordre d’importance et surtout anticiper. Par exemple, dès que vous avez votre programme de colle il faut commencer à le travailler pour la semaine d’après, cela vous libèrera du temps la veille des colles. Il faut également prévoir de réviser vos DS bien à l’avance pour les aborder plus sereinement et ne pas avoir l’impression de faire de la révision de dernière minute.

 

Ne pas négliger les week-ends et les vacances 

Il est très important durant les week-ends et les vacances de se laisser des moments de détente car la prépa est comme une course d’endurance dont les concours sont la ligne d’arrivée. Il faut performer sans s’épuiser, d’où l’intérêt d’optimiser des temps de repos bien mérités. Par exemple, le samedi après une matinée intense (DS ou cours), il est important de se vider la tête et souffler. Pour certains cela passera par une activité sportive/culturelle, là ou d’autres préfèreront tout simplement une sortie entre amis.

Attention : ne surtout jamais culpabiliser à s’octroyer des pauses, cela pourrait s’avérer très contre-productif.

Néanmoins, week-ends et vacances sont des moments propices au travail. Les week-ends servent de pauses pour bien revoir ce qui a été étudié tout au long de la semaine et surtout de s’avancer pour celle(s) à venir. Revoyez en priorité les cours mal compris et préparez vos futurs DS et colles. En début de vacances je vous conseille de lister l’ensemble des travaux à effectuer et de dresser un planning, réaliste, le but étant de vous fixer raisonnablement un objectif quotidien. Personnellement, j’ai pu suivre des stages intensifs aux Cours Thalès. Cela m’a, entre-autres, permis de revoir des notions essentielles, les aborder sous un angle nouveau et m’entraîner sur de nombreux exercices types.

Garder un bon rythme 

Même si la prépa demande énormément de travail, vous devez garder un bon rythme de vie. J’entends par là de ne pas sacrifier son sommeil car vous voulez en faire toujours plus. En effet, un manque de sommeil entraîne une baisse d’attention en cours ce qui finalement vous amènera à devoir fournir plus d’efforts pour comprendre ce que vous avez loupé. Donc il faut veiller à dormir entre 7 et 9 heures par nuit et les veillées tardives doivent rester exceptionnelles.

 

Créer un groupe de classe 

La prépa n’est pas que compétition et l’entraide s’avère bénéfique pour tous quel que soit le niveau de départ. Sur ce principe créer une conversation de classe s’impose. Cela devient un lieu d’échanges : en cas de questionnement ça permet d’obtenir une réponse rapidement. L’élève qui a des facilités s’entraine en aidant l’autre tandis que celui qui a des difficultés bénéficie du soutien de ses camarades et avance.

S’avancer au maximum sur le TIPE dès la première année 

Pour prendre une longueur d’avance sur les autres, essayez de bien approfondir votre TIPE dès la première année de prépa. En effet, il faut rentabiliser au maximum les heures dévolues à ce projet et ne pas procrastiner en vous disant qu’il sera toujours temps plus tard. Le temps perdu ne se rattrape jamais et c’est d’expérience que je vous dis ça. Si vous avez bien avancé votre TIPE en première année, vous pourrez plus vous concentrer sur les concours durant l’année suivante.

 

Faire un carnet de citations dès les vacances d’été 

Pour bien optimiser son temps pendant la période scolaire, le minimum est de lire l’ensemble des livres au programme lors des vacances d’été. Si vous voulez gagner du temps durant l’année, il faut que vous fassiez une lecture active des œuvres. Il faut donc éviter de les lire à la plage et privilégier un endroit calme, propice à la concentration. Au lieu de tout simplement lire les œuvres, il faut que vous dressiez un carnet dans lequel figurera les citations qui sont à votre sens importantes. Cela vous sera très utile lors de l’année scolaire, l’épreuve de littérature n’étant pas négligeable.

Bien prévoir la logistique pour les concours 

Les épreuves écrites des concours débutent généralement en avril. Dès que vous connaissez la date exacte de ces épreuves écrites, il faut de suite chercher un hébergement proche des lieux des centres d’examens. En effet, chaque année les places partent très vite et l’hébergement peut devenir un vrai casse-tête. D’où l’intérêt d’anticiper pour être plus serein à l’arrivée des concours.

Pour conclure, je ne vous cache pas que les deux années à venir seront intensives et «sportives». Tel un marathonien, il vous faudra tenir sur la distance/durée et votre sens de l’organisation et votre motivation à toute épreuve feront la différence. Bon courage à vous !

Identifiez-vous

 


Mot de passe oublié

Mot de passe oublié ?