Quelle filière choisir entre PC, PSI et MP en prépa scientifique ?

Excellent dans les matières scientifiques au lycée, vous avez opté pour une classe préparatoire ! Si le choix de la filière peut parfois paraître épineux, il convient de savoir que les programmes de MPSI/MP et de PCSI/PC contiennent un large fond d’enseignements communs. La section PSI peut quant à elle être rejointe indifféremment depuis une MPSI ou une PCSI, et le choix ne s’opère donc qu’en fin de première année.
Le critère principal pour choisir votre section sera donc votre feeling : vous sentez-vous plutôt « matheux » ou « physicien » ? Mais bien évidemment il y a d’autres éléments à prendre en compte pour choisir entre PC, PSI et MP.

filières MP, PC et PSI en prépa scientifique

Les différences de parcours en PC, PSI et MP

En MPSI, vous suivrez l’enseignement de sciences de l’ingénieur jusqu’en décembre, puis vous aurez à choisir de poursuivre cet enseignement ou plutôt de suivre l’enseignement d’informatique comme option « lourde ». Dans le premier cas, vous suivrez tout de même un enseignement d’informatique « légère » jusqu’au concours ; vous aurez le choix de poursuivre en MP option SI ou de vous orienter vers une classe de PSI à la fin de l’année.
En PCSI, le choix entre PC et PSI s’opèrera en fin de première année (et vous suivrez quoi qu’il en soit une option informatique « légère »).

Attention ! Dans certains lycées, l’option PSI ne peut être choisie qu’en venant de PC. Vérifiez si votre établissement permet bien le passage de MPSI vers PSI si celui-ci vous intéresse.

Les spécificités de chaque programme MP, PC ou PSI

Les différences entre programmes de mathématiques et de physique de MPSI et de PCSI sont mineures ! Les notions élémentaires d’algèbre (groupes, anneaux, espaces vectoriels) et d’analyse (continuité, dérivabilité, développements limités) sont définies en mathématiques, tandis que les programmes de physique de première année brassent un vaste ensemble de thématiques communes : optique géométrique, mécanique, électrocinétique, thermodynamique, induction électromagnétique. Si cet ensemble d’enseignement communs se prolonge en seconde année (avec un renforcement de l’analyse en mathématiques et de l’électromagnétisme en physique), c’est aussi à ce moment que les principales différences apparaissent : seuls les PC étudient en profondeur la mécanique des fluides en physique, tandis que les MP approfondissent davantage la topologie en mathématiques, même si la notion d’espace complet a disparu des nouveaux programmes. Le programme de PSI comprend quant à lui quelques spécificités liées à l’expérimentation, comme l’étude des phénomènes de transport ainsi que celle des amplificateurs opérationnels en électronique.

C’est davantage l’esprit des problèmes qui vous seront donné à résoudre qui différera entre les sections, les problèmes de mathématiques de MP nécessitant en particulier une plus grande capacité d’abstraction et un meilleur esprit d’initiative. En PC et en PSI, votre sens physique et vos capacités de modélisation seront davantage sollicités !

La principale divergence entre les programmes des différentes sections concerne en réalité la « troisième matière scientifique » : si la programmation élémentaire concerne aussi bien l’option informatique « légère » que l’option lourde pouvant être choisie en MP, vous étudierez dans cette dernière option la notion de complexité informatique ainsi que des structures avancées comme les arbres et les automates. En sciences de l’ingénieur, vous reformulerez les savoirs de physique avec le vocabulaire adéquat et vous vous intéresserez à la modélisation et à la conception de systèmes industriels. Le programme de chimie sera quant à lui réduit à ses contenus les plus théoriques en MP et PSI, mais bien plus développé en PC, avec en particulier un grand nombre de réactions de chimie organique à maîtriser !

Choisir entre MP, PSI et PC : les bonnes questions à se poser

Étudier en détail les programmes des différentes sections, disponibles en ligne sur les sites officiels.

Certaines écoles sont plus intéressées par un profil en particulier et recrutent davantage d’élèves dans l’une ou l’autre des filières (c’est par exemple le cas de l’École des Arts et Métiers, qui, privilégiant un profil « ingénieur », opère un recrutement important en section PSI). Il peut être intéressant de vous pencher sur les nombres de places par filière dans chacune des écoles qui vous intéressent. Il arrive même que certaines écoles ne proposent pas de concours dans toutes les sections : ne vous inscrivez pas en PSI si vous souhaitez intégrer l’ENS de Paris !

Pour une MP :

Ai-je une appétence particulière pour l’abstraction mathématique ? Pourrais-je me trouver éventuellement intéressé par l’informatique comme option lourde ?

Pour une PC :

Ai-je un bon sens physique et un intérêt prononcé pour la modélisation ? Ai-je des appréhensions pour la chimie organique et la mémorisation de réactions ?

Pour une PSI :

Suis-je intéressé par la mécanique, l’électronique et les systèmes industriels ? Ai-je des réticences avec le vocabulaire « ingénieur » ?

Les fausses bonnes idées pour choisir entre MP, PSI ou PC

Le classement des prépas

Ne pas choisir sa filière en fonction d’un palmarès des différentes classes auxquelles on pourrait accéder. Ce sont les élèves qui font le niveau de la classe, pas l’inverse !

Une prétendue voie meilleure que l’autre

S’il est vrai que le niveau moyen en PC est légèrement inférieur à celui de MP, ce critère stratégique ne doit être pris en compte qu’en dernier recours, c’est à dire en cas de réelle indécision !

 

Identifiez-vous

 


Mot de passe oublié

Mot de passe oublié ?