Les Maths obligatoires au Lycée : la consultation tant attendue

Seconde

Depuis la réforme du lycée, les élèves pouvaient choisir de mettre complètement de coté les Mathématiques à partir de la Première. Toutefois, cela risque de ne pas durer : l’enseignement devrait réintégrer le tronc commun d’ici la rentrée prochaine suite à la consultation proposée par le ministre de l’Éducation dans sa lettre aux professeurs du 17 février.

La réforme du Bac : un retour en arrière

La réforme du lycée a sonné le glas des anciennes filières S, ES et L au profit d’enseignements de spécialité que choisissent les élèves en fin de Seconde. La création de ces spécialités permettaient aux lycéens de ne plus répondre à des profils purement scientifiques ou littéraires mais d’élargir leurs compétences. Un élève pouvait donc, tout naturellement, sortir les Mathématiques de sa scolarité à partir de la Première si cet enseignement ne répondait ni à ses appétences ni à son projet d’orientation post-Bac. Or, le ministre de l’Éducation Nationale envisage sérieusement de réintégrer les Mathématiques dans le tronc commun de Première et de Terminale et donc de rendre l’enseignement obligatoire. 

Faire évoluer le tronc commun

Aujourd’hui, le tronc commun est composé :

  • de l’Histoire-Géographie
  • du Français
  • des Langues Vivantes
  • de l’EPS
  • de l’Enseignement Scientifique.

Depuis la mise en fonctionnement de la réforme du lycée, les professeurs de Mathématiques n’ont eu de cesse d’alerter sur le nombre en baisse de jeunes suivant la spécialité Mathématiques. Des chiffres qui semblent certes inquiétants mais qui répondent toutefois à l’objectif principal de la création des spécialités. Par ailleurs, la récente étude de l’impact de la réforme du Bac sur les études supérieures tire un bilan plutôt positif quant à l’orientation des jeunes. Pourquoi un tel retournement de situation ? Pour Jean-Michel Blanquer, l’Enseignement Scientifique, qui prévoit la pratique d’une démarche scientifique expérimentale, n’enrichie pas assez la culture mathématiques des élèves.

Aussi, l’exigence importante de la spécialité n’étant pas dissimulée, il s’agirait de trouver un juste milieu entre la pauvreté mathématique de l’Enseignement Scientifique et la difficulté de la spécialité notamment en créant une nouvelle matière avec un nouveau programme, intégrée au tronc commun.

Les Mathématiques obligatoires : une vraie bonne idée ?

La principale crainte des élèves au sujet de la réforme du lycée était de choisir des spécialités qui, in fine, ne seraient pas attendues par les formations supérieures. Il était question alors de mal s’orienter et de ne pas accéder aux études post-Bac de son choix. Or, les dernières études montrent que la majorité des élèves effectuent des choix cohérents avec leur projet post-Bac et avec leur niveau scolaire. Par ailleurs, un élève plutôt faible en Maths mais qui souhaite intégrer une école de commerce peut tout à fait suivre l’option Maths complémentaires en Terminale et abandonner la spécialité à la fin de l’année de Première : la porte n’est jamais donc vraiment fermée. La pertinence d’introduire les Mathématiques dans le tronc commun pose donc question.

Les grands patrons militent pour le retour des Maths

Le célèbre magazine Challenges a lancé l’appel « Sauver les Maths » signé par 30 grands patrons d’entreprise participant activement au PIB de la France. Ces chefs d’entreprise déplore un niveau de plus en plus lacunaire des nouveaux entrants dans le monde professionnels. Aussi, ils demandent un retour des Maths dans l’enseignement du tronc commun « parce que la puissance industrielle d’un pays ne peut progresser sans compétences scientifiques ».

Un comité spécial réuni pour trancher

Dans une lettre adressée aux professeurs datée du 17 février 2022, le ministre de l’Éducation annonce que les premiers débats auront lieu dans les prochaines semaines. Il s’agira alors de réfléchir et de statuer sur la possibilité de créer des « Maths pour tous » et d’ainsi refondre le programme ou encore de discuter le maintien de la triplette de spécialités en Terminale. Par ailleurs, il serait question de la mise en application d’une discipline « Mathématiques appliquées » qui s’adresserait aux élèves pour qui les Maths sont essentielles pour la poursuite de leur scolarité dans le supérieur et dans le monde professionnel. Ce comité spécial sera alors composé de professeurs spécialistes des Mathématiques, d’inspecteurs généraux, d’un neuropsychologue, du Directeur Général de l’Enseignement Scolaire (DGESCO) et orchestré par Pierre Mathiot, directeur de Sciences Po Lille et architecte de la réforme du Bac et du lycée.

La lettre de Jean-Michel Blanquer aux professeurs

lettre-de-jean-michel-blanquer-17-fevrier-2022

La spécialité Mathématiques s’adresse majoritairement aux élèves qui s’orientent vers des études scientifiques. Dans certaines filières sélectives, comme Médecine, les Prépas Scientifiques ou encore les écoles d’ingénieur, elle reste même incontournable. De fait, il est vivement conseillé de s’assurer de bons résultats en Mathématiques dès la Seconde.

Actualités Seconde

Identifiez-vous

 


Mot de passe oublié

Mot de passe oublié ?