/ Première

Les écoliers ukrainiens sont-ils meilleurs en Maths ?

Première

De très nombreuses familles ukrainiennes ont quitté leur pays en guerre et ce sont presque 16 000 enfants qui sont actuellement scolarisés en France, en grande partie à l’école élémentaire. Les enseignants s’accordent sur la différence de niveau en Mathématiques entre les jeunes ukrainiens et les jeunes écoliers français : les premiers seraient meilleurs. Pourquoi une telle hétérogénéité ?

Des programmes différents

Le premier élément qui peut expliquer la différence de niveau en Mathématiques entre les élèves français et ukrainiens est le contenu des programmes. En effet, deux élèves du même âge n’auront pas étudié les mêmes notions. Par exemple, le théorème de Thalès est étudié en classe de Cinquième en Ukraine et en classe de Troisième en France. Il ne s’agit donc pas d’un retard français mais d’un choix de priorité pédagogique. Aussi, en Ukraine, l’investissement sur les sciences et sur la technique est plus important que le raisonnement mathématique. Il n’est donc pas forcément question d’un écart de niveau entre les deux pays mais plutôt d’une avancée à double vitesse.

Comparer ce qui est comparable

Un autre élément qui peut expliquer ce niveau hétérogène entre les écoliers des deux pays est une raison sociologique. En effet, les familles ukrainiennes réfugiées en France ne sont pas, pour la plupart, issues de milieux défavorisés, il s’agit davantage de jeunes qui étaient scolarisés dans de très bonnes écoles du pays. Aussi, comparer le niveau d’un écolier d’une très bonne école ukrainienne à celui d’un élève issu d’une moins bonne école française n’est pas toujours pertinent.

Le classement international des écoliers

Cette nuance est avérée par les divers classements internationaux des écoliers, comme celui du PISA qui évalue, tous les trois ans, les compétences fondamentales des jeunes élèves comme la compréhension écrite et le niveau en Mathématiques. Aussi, en 2019, la France se classe 23e du classement avec 495 points en Mathématiques, devant l’Ukraine, 39e avec 463 points en Maths. La prochaine analyse du PISA sera publiée en décembre 2022.

Le rôle essentiel des Mathématiques

Depuis la réforme du Bac, la discipline Mathématiques est en crise. En effet, les lycéens n’ont plus à choisir entre les anciennes filières ES, S et L mais entre des enseignements de spécialité comme les Mathématiques. Aussi, un élève pouvait très bien choisir de ne plus avoir de cours de Maths à partir de la classe de Première. Cette nouveauté n’a pas été sans conséquence : les écoles d’ingénieurs ont tiré la sonnette d’alarme quant à la nécessité de dispenser un enseignement mathématiques afin de bien former les futurs scientifiques, professions essentielles pour notre société.

C’est en ce sens que dès la rentrée de septembre 2022, les Mathématiques vont faire leur grand retour au lycée. En effet, tous les lycéens qui n’auront pas choisi l’enseignement de spécialité Mathématiques en Première devront suivre, à raison d’1h30 par semaine, un enseignement commun en Maths, inclus dans la matière « Enseignement Scientifique ». Cette nouvelle modalité peut inquiéter les élèves qui ne sont pas du tout à l’aise avec la matière. Il faut garder à l’esprit que répondre aux exigences de cette discipline est faisable, il est en ce sens possible de suivre des stages de remise à niveau en Mathématiques afin d’obtenir des résultats davantage satisfaisant.

Actualités Première

Première

La nouvelle option Maths au lycée

Depuis la réforme du Baccalauréat de 2019, les Mathématiques ne sont plus enseignées de manière obligatoire dans le tronc commun de Première et de Terminale. […]

Première

Le nouveau programme de Maths rejeté

L’ancien ministre de l’Éducation nationale l’avait promis : tous les lycéens auront un enseignement mathématiques obligatoire dès la rentrée de septembre 2022. Seulement, le contenu […]

Identifiez-vous

 


Mot de passe oublié

Mot de passe oublié ?