Les écoles d’ingénieurs s’inquiètent du niveau en Maths des lycéens

Post-Bac Ingénieurs

Les formations post-Bac, à l’instar des Écoles d’ingénieurs et des Prépas Scientifiques, s’alarment du niveau en Mathématiques des nouveaux bacheliers. Des outils de rattrapage sont alors envisagés.

Un retard lié à la réforme du Bac

Les professeurs de Mathématiques sont unanimes : le niveau dans leur discipline a globalement baissé depuis quelques années et surtout depuis la création du nouveau Bac qui a mis fin aux anciennes filières S, ES et L au profit d’enseignements de spécialité choisis par l’élève. L’objectif de la réforme était précisément de mettre un terme à l’image élitiste, celle de la « voie royale » de la filière scientifique et d’encourager les lycéens à s’ouvrir à d’autres enseignements. L’idée de promouvoir la formation de nouveaux profils était honorable mais la réalité des exigences des formations a vite rattrapé les néo-bacheliers : elles attendent des candidats qu’ils aient suivi la spécialité Mathématiques et parfois même l’option Maths expertes. Par ailleurs, les résultats dans ces matières doivent être bons voire excellents pour intégrer une formation supérieure sélective comme une école d’ingénieurs ou une Prépa Scientifique.

Une baisse importante des effectifs

Depuis la réforme du Bac, les lycéens sont beaucoup moins nombreux à recevoir un enseignement mathématiques :un tiers des élèves de Seconde fait le choix d’arrêter la discipline en Première et seulement 41 % des élèves ayant opté pour cette spécialité poursuivent l’enseignement en Terminale. En outre, les filles ont très nettement déserté la spécialité Mathématiques, ce qui conduit à creuser davantage les futurs écarts sociaux et professionnels.

Les formations supérieures s’adaptent

La cause de la baisse de niveau en Mathématiques n’a pas pour seule conséquence la réforme du Bac. Il s’agit par ailleurs d’élèves qui ont traversé des mois de pandémie avec des cours annulés ou à distance.
C’est en ce sens que les formations post-Bac ont adapté leur programme afin de s’assurer que chaque élève puisse atteindre un niveau satisfaisant en Mathématiques et donc de poursuivre leur cursus.

Des séances de rattrapages proposées

Afin de pallier les lacunes et les manques des étudiants arrivant en première année d’études supérieures, les formations ont mis en place diverses aides pour accompagner au mieux ces jeunes. Il est alors question de tutorat, de stages, ou encore de vidéos de cours. En outre, de nombreuses écoles ont mis en place des outils afin de faire progresser les étudiants. Dans cette dynamique, le CESI a de son côté créé le « Tomic » : un test qui permet aux nouveaux titulaires du Bac de repérer leurs lacunes et de les travailler lors des cours de rattrapages. De son côté, l’INSA, a mis en place des cours de rattrapage en Chimie et en Physique pour reprendre les notions qui n’ont pas été acquises en Terminale.

Actualités Post-Bac Ingénieurs

Identifiez-vous

 


Mot de passe oublié

Mot de passe oublié ?