fbpx

Les écoles d’ingénieurs sur Parcoursup

Comment devenir ingénieur ?

De manière générale, la première étape pour accéder aux études post-Bac d’ingénieurs est la procédure Parcoursup. Peu importe le type de formation choisi, le dossier Parcoursup doit être soigné et pris au sérieux si l’on souhaite être sélectionné par l’école d’ingénieurs ciblée.

Les écoles d’ingénieurs sur Parcoursup 

Pour espérer devenir ingénieur, il faut suivre une formation spécifique qui dure, la plupart du temps 5 ans. Les deux principales voies possibles sont la prépa CPGE classique et la Prépa intégrée. 

Les classes Prépa (CPGE)

La classe Prépa s’effectue en deux ans, avec des cours plutôt généralistes afin de pouvoir s’adapter aux programmes de toutes les écoles d’ingénieur dans lesquels les étudiants pourraient poursuivre leurs études. Les filières qui concernent les écoles d’ingénieur sont :

  • MPSI (mathématiques, physique et sciences de l’ingénieur),
  • PCSI (physique, chimie, et science de l’ingénieur),
  • PTSI (physique, technologie et sciences de l’ingénieur)
  • BCPST (biologie, chimie, physique et sciences de la terre).

À l’issue de ces deux années, l’étudiant passera des concours pour rentrer dans une des écoles d’ingénieur de son choix. Cette formation est considérée comme difficile, elle permet d’accéder à des écoles qui ne prennent que des étudiants venant de prépa CPGE, les plus connues étant l’Ecole Polytechnique X, CentraleSupélec, et Ponts ParisTech. Cependant, les frais de scolarité sont très faibles comparés à ce qu’on peut trouver en prépa intégrée.

Sur Parcoursup, chaque classe prépa représente 1 vœu. Ce type de formation est sélectif, le candidat peut donc être refusé d’office.

Les Prépas intégrée

Un certain nombre d’écoles d’ingénieur proposent un cycle prépa intégrée qui précède le cycle ingénieur. La prépa intégrée offre plusieurs avantages et inconvénients comparés à la prépa classique. Tout d’abord, le programme de ces prépas est allégé, puisque les étudiants sont formés dans le but de poursuivre en cycle ingénieur dans la même école donc les cours sont plus spécifiques. Ensuite, pour rentrer dans la formation, le candidat doit passer un concours. Cependant, le passage en cycle ingénieur se fait via le contrôle continu, les étudiants n’ont donc pas de concours à préparer. En termes de frais de scolarité, ils rejoignent ce que l’ont peut trouver en cycle ingénieur et sont donc plutôt élevés. Sur Parcoursup, dans la majorité des cas, les écoles sont réunies par concours, ce dernier représentant 1 seul vœu. Le candidat peut donc sélectionner autant d’école qu’il veut par concours. Un certain nombre de candidats avec de très bons résultats sont sélectionnés d’office et n’ont pas besoin de passer le concours en question, seul un oral de motivation est à passer, il s’agit des « Grands classés ».  Les principaux concours pour les écoles d’ingénieur sont :

Une fois une première sélection effectuée par le concours, les écoles en font une deuxième à partir du dossier Parocursup. 

Les attendus Parcoursup pour intégrer une école d’ingénieurs 

La majorité des écoles d’ingénieur avec une prépa intégrée demande un profil « 2 sciences », avec la spécialité Mathématiques et une autre spécialité scientifique. Selon l’école, certaines spécialités peuvent favoriser l’entrée. C’est le cas de l’EFREI Paris qui sera davantage séduite par des lycéens ayant suivi la spécialité NSI. L’option Maths expertes est bien sûr un plus pour le dossier et facilite le suivi des cours en première année de prépa. Certaines prépas intégrées acceptent les profils « 2 sciences » sans Maths mais avec Maths complémentaires, ou les profils « 1 science » mais avec la spécialité Mathématiques. D’autres vont proposer des programmes « renforcés » afin de permettre aux élèves ayant un profil « SES » avec des Maths, ou venant de Terminale technologique de rentrer en école d’ingénieur. Selon le prestige de l’école demandée, le niveau requis au candidat peut varier, mais il faut tout de même avoir la moyenne dans ses matières scientifiques pour le dossier, mais aussi pour passer le concours d’entrée.

Pour les prépas CPGE, la spécialité Mathématiques est obligatoire ainsi qu’une autre matière scientifique qui variera selon la filière recherchée mais la plus préconisée reste la spécialité Physique-chimie. Très recherchée, l’option Maths expertes est grandement conseillée, mais il est possible d’être accepté sans. Ce type de prépa demande un très bon niveau dans les matières scientifiques et beaucoup de sérieux et de rigueur dans son travail.

La procédure Parcoursup propre aux écoles d’ingénieurs

Intégrer une Prépa classique

La candidature aux prépas classique sur Parcoursup est très simple et ne nécessite pas de passer de concours. La sélection se fait par l’étude du dossier du candidat par l’école puis le jour des résultats, trois réponses sont possibles :

  • un refus,
  • une réponse positive,
  • une mise en file d’attente.

Si le candidat est reçu, il doit faire une sélection des écoles qu’il veut garder. Il peut choisir de ne pas valider tout de suite son admission et attendre d’être pris dans une formation qu’il préfère. S’il est en file d’attente pour la formation, il doit attendre que d’autres candidats libèrent des places. Il recevra une notification lorsqu’une place sera disponible, et il devra choisir rapidement s’il garde la formation ou non. Une fois que le candidat est satisfait et sûr de la formation qu’il désire, il valide son admission et ne peut plus choisir d’autres formation. Sa candidature est retirée de toutes les listes d’attentes et les procédures d’inscription directement avec l’école débutent.

Postuler en Prépa intégrée 

La procédure d’admission aux prépas intégrées est différente des prépas classiques. En effet, le candidat va d’abord sélectionner le concours auquel la formation qui l’intéresse est rattachée, ce concours représente un seul « choix » sur Parcoursup, quel que soit le nombre d’écoles demandées dans ce concours. Si son dossier est assez bon, il sera ensuite convoqué aux épreuves du concours en question et si son dossier fait partie des meilleurs, il peut être sélectionné comme « grand classé » (le nom peut varier selon le concours mais le principe est le même), il n’aura ainsi aucune épreuve à passer et sera accepté d’office dans l’école de son choix après un oral de motivation. Pour en revenir à la procédure normale, une fois le concours passé, les résultats sont transmis aux différentes écoles sélectionnées et ces dernières vont ensuite valider la candidature des étudiants qui les intéressent établissant une file d’attente. Ainsi, même si un étudiant n’a pas réussi la partie Physique du concours et s’il souhaite aller en école d’informatique, l’école va se concentrer sur ses résultats en Informatique. La suite de la procédure d’admission est similaire à ce qu’on peut trouver pour les prépas classiques.

Le projet de formation motivé pour intégrer une école d’ingénieurs 

Le projet de formation motivé doit refléter non seulement vos compétences techniques, votre motivation mais aussi tous les atouts extra-scolaires qui vous feraient sortir du lot des autres candidats. En effet, des candidats avec un dossier scolaire très bon, les écoles en voient passer beaucoup, et aujourd’hui, beaucoup d’école placent beaucoup d’importance sur ces activités qui définissent plus fidèlement le profil du candidat. Ainsi, une expérience de volontariat, une expérience à l’international, ou encore être musicien, peut grandement aider votre dossier à être accepté. Pour ce qui est des erreurs à éviter, il vaut mieux, par exemple, lorsqu’on donne les raisons qui nous poussent à rejoindre la formation en question ne pas dire « parce que votre école est très bien classée » ou « parce que votre école donne des cours d’informatique », les personnes qui liront votre texte connaissent très bien leur établissement, inutile donc de leur rappeler ce genre de choses qui leur donneront l’impression d’une lettre bateau. Il vaut mieux aussi éviter les phrases du type « parce que votre école correspond très bien à mon projet professionnel » à moins d’avoir un projet très précis et qui n’est réalisable que dans cette école (et bien entendu d’en parler dans le texte). La dernière et plus importante erreur à absolument éviter est de réutiliser la même lettre de motivation pour différentes écoles en ne changeant qu’un ou deux mots et le nom de l’école. En effet, les écoles n’hésitent pas parfois à comparer les lettres des étudiants entre écoles. En outre, les lecteurs de vos lettres sauront très bien différencier une lettre écrite spécifiquement pour leur école et une lettre « réutilisable ».

Quelle école choisir selon son projet professionnel ?

Le choix de son école d’ingénieurs est un moment crucial de l’orientation. Il s’agit pour le lycéen de se diriger vers une école qui à la fois correspond à son projet professionnel et à ses valeurs. Par ailleurs, le classement des écoles d’ingénieurs post-Bac peut aider le futur étudiant à choisir l’école qui sera à la hauteur de ses ambitions.

Les écoles des métiers de l’informatique

Les écoles d’ingénieurs qui permettent d’exercer un métier dans l’informatique sont nombreuses. Deux d’entre-elles tirent leur épingle du jeu : 

L’EFREI Paris

L’EFREI Paris est une école d’ingénieurs généraliste en Sciences et technologies du numérique. Elle propose un cursus ingénieur tourné vers l’international, alliant compétences techniques, scientifiques, humaines et managériales. Les campus sont situés à Villejuif, au sud de Paris mais aussi à Bordeaux depuis 2021 et Reims pour la rentrée 2023. Il s’agit d’une école accessible par le concours Puissance Alpha.

L’EPITA

L’EPITA école d’ingénieurs du numérique, née en 1984, se définit comme l’école de l’intelligence informatique. Elle bénéficie de l’infrastructure du premier campus numérique de France dédié aux NTIC et à Internet. Ce campus situé à Paris rassemble sur plus de 10 000 m² des écoles d’ingénieurs, d’expertise, de double compétence technologique et managériale ainsi que des laboratoires de recherche, des laboratoires pédagogiques, un centre de formation continue en cybersécurité et un accélérateur d’innovations. L’école est accessible par le concours Advance.

Les écoles des métiers de l’aéronautique 

Les lycéens qui souhaitent embrasser une carrière dans l’aéronautique peuvent se diriger, en autres, vers :

L’IPSA

L’IPSA née en 1962, est une école d’ingénieurs de l’air et de l’espace qui forme en 5 ans les passionnés des domaines de l’aéronautique et du spatial. De par sa pédagogie innovante, l’école pousse ses futurs ingénieurs à acquérir des compétences basées sur le sens de l’initiative et des responsabilités. L’école est accessible via le concours Advance.

L’ELISA

Fondée en 2009, l’ELISA est très récente et a donc une histoire assez courte. En 2015 elle obtient la certification CTI, puis intègre le groupe ISAE en 2020. L’Elisa cherche à former des ingénieurs qui, en plus de leurs compétences scientifiques en aéronautiques sauront s’intégrer en entreprise grâce à un savoir-faire et un savoir-être propre à l’école. L’admission se fait via le concours Puissance Alpha.

Les écoles des métiers de la Chimie 

Il y a différentes écoles d’ingénieurs qui proposent une formation intensive en Chimie et qui permettent de fait de se diriger vers une carrière liée à cette discipline. Les deux écoles les plus spécialisées sont : 

CPE Lyon

L’école CPE Lyon est née en 1994 de la fusion de deux prestigieuses écoles d’ingénieurs, l’ESCIL et l’ICPI. La première, créée en 1883 par Jules Raulin, élève de Louis Pasteur, a été dirigée à plusieurs reprises par des grands hommes de l’ingénierie comme Victor Grignard, Prix Nobel de Chimie 1912 ou encore Hubert Curien, ancien directeur du CNES, du CERN, et ancien ministre de la Recherche. L’école a aussi reçu la légion d’honneur en 1934 pour services rendus à la nation. CPE Lyon est une école qui prône l’humanisme et la coopération entre scientifiques comme le montre son grand réseau de collaboration avec différents laboratoires et entreprises. L’admission se fait via le concours Puissance Alpha.

ESCOM

Fondée en 1957 par le père Mastagli et avec le soutien de l’abbé Lamure, l’ESCOM a été créée pour répondre à la demande des industriels qui avaient besoin d’ingénieur chimistes organiques et minéraux. Depuis sa création, l’école a changé plusieurs fois de campus. Initialement basée dans le quartier Latin à Paris, elle déménage en 1991 à Cergy-Pontoise, puis en 2008 à Compiègne. L’ESCOM cherche à former des ingénieurs chimistes humanistes, tournés vers l’innovation, la chimie verte et le développement durable. L’admission est possible avec le concours Puissance Alpha

Les écoles des métiers de la Biologie :

Pour s’orienter vers les métiers liés à la Biologie, de nombreuses écoles sont possibles mais les deux principales sont : 

Sup’Biotech

Sup’Biotech est née en 2003. Il s’agit d’une école idéale pour celles et ceux qui souhaitent devenir ingénieur en biotechnologies, avec une formation tournée vers une pédagogie innovante, l’International, les projets et les entreprises. Sup’Biotech est implanté sur le Campus Paris Villejuif et est accessible par le concours Advance.

EBI

L’EBI ou École de Biologie Industrielle est une grande école d’ingénieur généraliste en Biologie située à Cergy en région parisienne. Les ingénieurs d’EBI ont pour objectif d’innover dans les domaines de la santé, de l’innocuité et de l’environnement. L’EBI a pour vocation de former des ingénieurs innovants qui suivent les 7 principes de l’école : confiance, honnêteté, responsabilité, engagement, coopération, créativité, optimisme. L’admission se fait via le concours Puissance Alpha.

Les écoles des métiers de l’électronique :

Lorsque l’on souhaite embrasser une carrière dans l’électronique, il est possible d’intégrer des écoles spécialistes telles que : 

ISEP

L’ISEP est une grande école d’ingénieur généraliste du numérique qui forme les futurs acteurs du monde de l’innovation informatique. Implantée à Paris, les cours sont répartis sur deux campus : Paris 6e et Issy-les-Moulineaux. Le crédo de l’ISEP étant « Le numérique au service de l’homme », l’école place l’innovation et les valeurs humaines au centre de ses formations. L’accès est possible par le concours Puissance Alpha.

ESIGELEC

Le domaine de prédilection de l’ESIGELEC, ce sont les systèmes intelligents et connectés. La formation y est articulée autour de projets pédagogiques et met l’accent sur le goût de l’innovation et une dimension internationale. L’une des particularités de l’ESIGELEC, c’est d’avoir créé en 2001 son laboratoire de recherche en collaboration avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de Rouen ainsi que des entreprises industrielles partenaires. Il comprend un Pôle Automatique & Systèmes, un Pôle Électronique & Systèmes et un Pôle Instrumentation, Informatique & Systèmes et vise des applications dans les secteurs de la santé, de l’automobile, des énergies renouvelables, de l’aéronautique et des télécommunications. L’admission est possible par le concours Avenir.

Les écoles des métiers de l’agroalimentaire :

Les futurs ingénieurs qui souhaitent évoluer dans le milieu de l’agro-alimentaire peuvent choisir des écoles spécialistes. La plus connue est l’ESA. 

ESA

L’ESA (École Supérieure d’Agriculture) est une école d’ingénieur qui est spécialisée dans les domaines de l’agronomie, de l’alimentaire et de l’environnemental. Historiquement implantée dans l’Ouest de la France à Angers, l’école a également ouvert un second campus à Paris. Longtemps gérée par les jésuites, L’ESA a pour vocation de former des ingénieurs d’élite impliqués dans les transitions agronomiques, agroécologiques, alimentaires, environnementales et numériques. L’admission est conditionnée par la réussite au concours Puissance Alpha.

Les écoles des métiers en génie civil :

Les écoles d’ingénieurs qui forment aux métier du génie civil sont nombreuses mais les plus spécialisées restent : 

ESTP

L’ESTP a été fondée en 1891. Il s’agit de l’école leader de la construction au sens large : conception, construction, exploitation de bâtiments et d’infrastructures. La volonté pédagogique de l’école est d’articuler excellence et adaptation des formations aux besoins des entreprises tant en termes techniques que de management. L’école est accessible sur concours, le CCCS (Concours Commun Centrale Supelec) après une Prépa Scientifique, filières MP, PC, PSI ou TSI.

PONTS PARISTECH

Depuis 1747, l’école forme des ingénieurs de haut niveau, de futurs dirigeants et des chercheurs aptes à relever les défis de la société et de la transformer. Au-delà du génie civil et de l’aménagement du territoire, qui ont fait historiquement son prestige, l’École des Ponts ParisTech développe formations et recherche d’excellence liées aux enjeux de la transition énergétique. L’école est accessible après le Concours Commun Mines-Ponts, regroupant 10 grandes écoles d’ingénieurs. Ce concours s’adresse aux étudiants issus de Prépa Scientifique ayant suivi les filières MP, PC, PSI, PT ou encore TSI.

Les écoles d’ingénieurs généralistes 

Les écoles d’ingénieurs généralistes s’adressent particulièrement aux étudiants qui ne souhaitent pas vraiment se spécialiser mais qui à l’inverse ont envie de developper de multiples compétences. L’ingénieur généraliste est présent à chaque étape de l’élaboration du produit, de la conception à l’installation. Il est aussi amené à manager ses équipes. Parmi les nombreuses écoles généralistes, nous trouvons en autres : 

HEI

L’HEI est fondée en 1885 à Lille sous le nom d’École des Hautes Études Industrielles par la faculté des Sciences de l’Université catholique de Lille, afin de répondre à la demande d’ingénieur liée à la révolution industrielle de l’époque dont l’épicentre était le Nord de la France. HEI est une des écoles d’ingénieurs françaises les plus anciennes qui bénéficie de ce fait d’un nombre impressionnant d’alumnis. Bien qu’ancienne, la formation se veut tournée autant vers les technologies du futur, la recherche et l’innovation que vers l’international et l’humain. L’admission est possible grâce au concours Puissance Alpha.

ESIEE

L’ESIEE est une grande école d’ingénieur généraliste orientée sur l’innovation et l’entreprenariat. Elle fait partie des membres fondateurs de l’université Gustave Eiffel. Son campus est situé à Noisy-le-Grand en région parisienne.  La recherche, l’innovation, les collaborations industrielles sont une priorité pour l’ESIEE dont les travaux s’inscrivent dans 3 axes de recherche : Ville durable, Santé, Innovation et société. L’admission est possible grâce au concours Puissance Alpha.

Devenir ingénieur est un projet ambitieux qui nécessite une certaine rigueur, des méthodes de travail et un bon voire un très bon niveau scolaire. Pour accompagner chaque ambition, Cours Thalès propose des préparations sur-meures : anticiper les exigences de la Prépa Scientifique dès la Terminale ou encore préparer les concours des écoles d’ingénieurs post-Bac tels que Puissance-Alpha, Avenir ou GeipiPolytech.

Identifiez-vous

 


Mot de passe oublié

Mot de passe oublié ?