ESA

    L’ESA (École Supérieure d’Agriculture) est une école d’ingénieur qui est spécialisée dans les domaines de l’agronomie, de l’alimentaire et de l’environnemental. Historiquement implantée dans l’Ouest de la France à Angers, l’école a également ouvert un second campus à Paris.

    Qu’est-ce que l’ESA ?

    Fondée en 1898 par le Père Ernest Vétillard pour développer le secteur agricole, l’ESA est forte de 120 ans d’expérience dans la formation d’ingénieurs en agriculture. Plusieurs personnalités du monde de l’entreprise sont d’anciens élèves de l’ESA comme Claude Blanchet, fondateur de Botanic, diplômé en 1962. Longtemps gérée par les jésuites, L’ESA a pour vocation de former des ingénieurs d’élite impliqués dans les transitions agronomiques, agroécologiques, alimentaires, environnementales et numériques.

    Les programmes à l’ESA

    La division des 5 années d’études à l’ESA est différente de ce qu’on peut trouver dans les autres écoles d’ingénieur post-Bac : l’école divise sa formation en deux cycles.

    Le premier cycle à l’ESA (3 ans)

    Le premier cycle de 3 ans permet aux étudiants de découvrir l’ensemble des secteurs d’activités des Ingénieurs ESA et d’acquérir les méthodes de travail scientifique. Dans le premier cycle les matières enseignées se divisent en trois types : les Sciences fondamentales, appliquées ainsi que les Sciences humaines et sociales.

    L’enseignement des Sciences fondamentales

    Les Sciences fondamentales qui comprennent de nombreuses disciplines :

    • Biochimie, Chimie générale et Chimie organique
    • Physique  et Thermochimie)
    • Biologie végétale, animale, cellulaire
    • Physiologie animale et végétale
    • Génétique
    • Microbiologie
    • Sciences des écosystèmes : Monde vivant et Biodiversité, Minéralogie, Biogéographie, Environnement, Biogéochimie, Climatologie, Pédologie, Écologie

    L’enseignement des Sciences appliquées 

    Les Sciences appliquées et technologiques sont composées de diverses matières :

    • Mathématiques
    • Statistiques
    • Algèbre
    • Informatique
    • Gestion et analyse de données
    • Gestion et valorisation des milieux : Production agricole, Agronomie, Zootechnie, Agroécologie, Gestion des milieux
    • Productions alimentaires, énergétiques et industrielles
    • Sciences et techniques agroalimentaires, génie alimentaire, alimentation et consommation

    L’enseignement des Sciences humaines et sociales 

    Les Sciences humaines et sociales comprennent diverses matières :

    • Connaissances des entreprises et management
    • Droit
    • Micro-économie
    • Finance
    • Marketing
    • Gestion de la production
    • Comptabilité
    • Sociologie
    • Langues et communication : anglais et une seconde langue / expression orale et écrite / « créativité » / argumentation

    Durant ce premier cycle, deux stages sont à réaliser : un premier d’une durée de 8 semaines en première année afin de se familiariser avec le milieu de l’entreprise rurale, puis un second en deuxième année, d’une durée de 13 semaines dans une entreprise. Ce stage a pour objectif de découvrir le rôle d’un ingénieur dans le secteur de l’entreprise rurale.

    Le deuxième cycle à l’ESA (2 ans)

    Le second cycle amène à une spécialisation et à une professionnalisation du futur ingénieur via le choix de majeures, l’exécution de stages ou encore l’acquisition d’expériences internationales. En outre, l’enseignement durant ce deuxième cycle se fait en anglais.

    Les majeures du second cycle 

    Lors du second cycle, l’étudiant peut choisir une majeure parmi les 6 disponibles :

    • Production animales : élevage et filière
    • Transformation, alimentation et qualité
    • Productions végétales et agroécologie
    • Vigne et vin : production durable et marché internationaux
    • Transition environnementale et durabilité
    • Management et stratégie des entreprises.

    Le futur ingénieur peur aussi faire le choix de croiser deux de ces spécialisations. Chaque année de ce second cycle se conclura par un stage. En première année, un stage de recherche de 13 semaines est à réaliser et en deuxième et dernière année, le stage de fin d’étude d’une durée de 6 mois permettra de compléter la formation du futur ingénieur.

    Il est également possible de suivre un cursus en alternance à partir de la 3e année de premier cycle.

    Les débouchés et les salaires à la sortie de l’ESA

    La formation de l’ESA permet d’accéder à de nombreux métiers comme :

    • Responsable de production
    • Responsable R&D, qualité, environnement
    • Conseiller agricole, viticole
    • Animateur de filière, de syndicat d’appellation d’origine
    • Ingénieur d’études
    • Expérimentateur
    • Expert technique
    • Trader
    • Acheteur
    • Chef de marché
    • Responsable commercial et marketing

    L’insertion à la sortie de l’ESA est assez favorisée : plus de la moitié des étudiants trouvent un emploi avant l’obtention de leur diplôme et 90 % en trouvent un dans les 2 mois qui suivent. Le salaire moyen à la sortie de 30 000 euros par an.

    Les frais de scolarité de l’ESA

    • Les frais de scolarité en premier cycle sont de 6 856 euros par an.
    • Les frais de scolarité en second cycle sont de 7 179 euros par an.

    Être admis à l’ESA

    Pour rentrer en première année, il faut être issu de Terminale générale et avoir suivi la spécialité Mathématiques ou deux spécialités scientifiques avec l’option Maths complémentaires. La formation accepte aussi les élèves venant de Terminales technologiques STAV et STL. Pour intégrer l’ESA, il faut réussir le concours Puissance Alpha

    Actualités Post-Bac Ingénieurs

    Identifiez-vous

     


    Mot de passe oublié

    Mot de passe oublié ?