fbpx

La nouvelle stratégie éducative de Sciences Po Paris

Le nouveau directeur de Sciences Po Paris, fraichement nommé, Mathias Vicherat entend réformer la politique d’enseignement de Sciences Po en augmentant de 30 % le nombre de professeurs permanents. Cette évolution a bien évidement un coût : les frais de scolarité vont-ils de fait augmenter ? Voici les différentes solutions apportées par le directeur. 

Pourquoi augmenter le nombre de professeurs permanents ? 

Le nombre de professeurs permanents dans une école est un gage de qualité. Il s’agit par ailleurs d’un critère récurrent lors des classements des grandes écoles, notamment celles de commerce. Le projet de Mathias Vicherat est surtout de concurrencer les écoles étrangères, comme la prestigieuse London School of Economics et de fait prétendre à l’appellation d’université mondiale de recherche. Science Po compte aujourd’hui 260 professeurs permanents accompagnés de 4 600 vacataires. Le nouveau directeur de Sciences Po entend donc augmenter le nombre d’enseignants permanents de 30 % d’ici 5 ans. 

Les impacts financiers de ces nouvelles embauches 

Ces nouvelles embauches ont bien évidement un coût. Le directeur de Sciences Po a alors assuré que cette évolution n’impacterait pas les droits d’inscription des étudiants, en dehors de l’inflation. Mais comment trouver le financement pour ces postes supplémentaires ? 

Un « bonus-malus »

La première proposition du directeur de Science Po est d’évoluer selon une logique de « bonus-malus ». Ainsi, « des objectifs seraient fixés à Sciences Po et une subvention serait modulée en fonction de l’atteinte des objectifs » selon les propose du Président Macron. De fait, une partie de ces embauches serait subventionnées par l’État et par des subventions publiques. 

Miser davantage sur l’alternance 

L’alternance est indéniablement un élément de ressource qui permet aux étudiants de se professionnaliser. C’est pourquoi le directeur de Sciences Po a pour ambition de généraliser cette forme d’enseignement à l’ensemble des parcours Master. Par ailleurs, construire un pont entre l’univers scolaire et professionnel a un avantage financier et humain. En outre, il serait aussi question d’augmenter l’offre des doubles diplômes très sélectifs afin de créer des liens avec d’autres établissements comme Columbia University ou HEC. 

Développer le mécénat 

Les subventions publiques ne peuvent donc pas suffire. Aussi, le directeur de Sciences Po souhaite favoriser le mécénat et de fait des fonds privés. Il compte ainsi sur le mécénat individuel, celui des anciens élèves par exemple, ou sur le mécénat collectif comme celui des entreprises. Peu importe l’origine des subventions, Mathias Vicherat assure que Sciences Po décidera toujours du recrutement de ses professeurs, selon des règles éthiques établies en amont par l’institut. 

Intégrer Sciences Po Paris ou un IEP de Province reste un projet ambitieux. Aussi, être accompagné dans ses révisons c’est se garantir la réussite. Notre Prépa Sciences Po est accessible en Première et en Terminale et entraine les futurs étudiants aux exigences de cette formation élitiste.

 

Identifiez-vous

 


Mot de passe oublié

Mot de passe oublié ?