fbpx

Annulation du concours commun des IEP : entre déception et incompréhension

La plateforme Parcoursup a annoncé mercredi 10 mars 2021 l’annulation du concours commun des IEP. À la veille de la clôture des vœux, cette annonce a déstabilisé de nombreux élèves de Terminale qui se préparent depuis des mois aux épreuves du concours. Pourquoi cette annulation et quels changements provoque-t-elle ? Cours Thalès décrypte pour vous l’information ! 

Pourquoi annuler le concours commun des IEP ? 

À l’instar de Sciences Po Paris qui a revu sa copie quant à ses modalités d’accès en réformant son concours, les IEP ont décidé, pour la rentrée 2021, d’annuler le concours commun. L’argument principal avancé par le réseau Sciences Po est un argument sanitaire. En effet, il s’agit de permettre aux candidats de passer leur concours dans les meilleures conditions, c’est à dire à distance et sur dossier. Il s’agit aussi, en suivant le modèle de la réforme du concours de Sciences Po Paris, de valoriser l’élève non plus sur une évaluation ponctuelle mais sur son évolution durant ses années de Première et de Terminale. 

Les nouvelles modalités du concours commun IEP 2021

Toutes les épreuves du concours commun ne sont pas annulées, notamment la Question contemporaine. L’admission reposera donc sur : 

  • L’épreuve de Question contemporaine à réaliser le 24 avril 2021 à distance. Cette épreuve prendra la forme d’une dissertation à traiter dans une durée limitée (3h), sur la base de deux sujets au choix, inspirés des deux thèmes : Le secret et Révolutions. Cette copie pourra faire l’objet d’un contrôle d’authenticité.
  • Les résultats scolaires obtenus en classes de Première et de Terminale (deux premiers trimestres), disponibles sur Parcoursup. Des coefficients seront apportés selon les matières prises en compte : épreuves anticipées du Baccalauréat de français, histoire-géographie, enseignement scientifique, langues vivantes A et B, et les deux enseignements de spécialité de Terminale. 
  • L’environnement académique des candidats : il s’agit de mettre en valeur les doubles-baccalauréats, les sections européenne et internationales, ou tout autre élément, renseigné notamment dans la «fiche avenir», permettant d’attester des compétences académiques et des acquis  méthodologiques du candidat.
  • Une copie du cursus antérieur ou actuel à téléverser avant le 24 avril sur l’application du Réseau ScPo. Il s’agit d’une copie corrigée réalisée durant l’année de Première ou de Terminale dans n’importe quelle discipline. Attention, cette copie devra être rédigée en langue française et devra permettre d’attester des compétences rédactionnelles, d’argumentation et de problématisation du candidat. 

Les dés sont-ils déjà jetés ? 

Quid des élèves qui ont consacré un temps important à la préparation du concours ? Et qui ont peut-être eu des difficultés à s’organiser entre concours et révisions du Bac, peut-être même au détriment de leurs résultats scolaires ? Nous imaginons leur grande déception et désillusion. 

Alea jacta est… c’est en effet presque le cas. Alors que le concours permettait la réussite suite à un travail ciblé et ardu, la formule pour l’admission 2021 se veut moins sélective et par conséquent plus ouverte, même à des élèves qui n’auraient pas travaillé le concours. Aussi, le sort est presque déjà jeté car les candidats ne peuvent plus revenir sur deux des critères d’admission, à savoir le dossier Parcoursup et la copie à téléverser.

Cette annonce, certes très amère, ne doit pas davantage contrarier les candidats. Il ne faut pas oublier que des connaissances solides ont été acquises lors de ce travail de préparation. Bien que la finalité puisse être une désillusion, gardez à l’esprit que « Toute connaissance est une réponse à une question » selon Gaston Bachelard.

Identifiez-vous

 


Mot de passe oublié

Mot de passe oublié ?