La dissertation au Bac français

Qu’est ce qu’une dissertation ?

La dissertation littéraire est une réflexion écrite portant sur une oeuvre intégrale étudiée en classe et sur le parcours qui lui est associé. En cela, il n’est pas envisageable de composer un sujet de dissertation sur une oeuvre intégrale que vous n’avez pas lue ou pas entièrement lue et sur laquelle vos connaissances sont légères ou lacunaires dans la mesure où vous devez obligatoirement recourir au texte avec des citations précises des passages clefs. Elle se compose d’une introduction, d’un développement et d’une conclusion. Pour la mener à bien, il est nécessaire de respecter les différentes étapes de la préparation au brouillon.

Comment préparer son travail au brouillon ?

Cette préparation est cruciale et est le coeur de votre travail de réflexion. Plus votre
préparation sera développée, plus votre rédaction sera fluide. Il faut en cela consacrer,
sur une épreuve de 4h00, environ 2h30 sur votre brouillon.

I. Analyse du sujet

Le sujet se présente sous la forme d’une question ou d’une consigne (exemple : «discutez les
propos de …»). Il peut s’appuyer sur une citation extraite de l’oeuvre étudiée, d’une autre
oeuvre, d’une citation d’un critique littéraire, etc.

A. Repérez et définir les mots-clefs

Définissez les mots-clefs du sujet, trouver des synonymes…
Cherchez à quoi correspond le mot principal dans l’oeuvre étudiée.
Exemple : Quel interêt dramatique revêt le conflit entre le valet et son maitre au théâtre ?
«dramatique» : lié à l’action, fait naitre l’intensité propre au théâtre
«conflit» : disputes, jalousies, opinions divergentes…

B. Identifiez les relations logiques entre les mots-clefs

Il faut se demander s’il y a une opposition entre les mots-clefs du sujet, une équivalence ou bien un prolongement de la pensée.
Exemple : La fable est-elle un bon moyen pour dire des vérités sur le monde ?
opposition «fable» (= fiction) à la vérité

II. Formulez la problématique

La problématique est une question, directe ou indirecte. Elle doit reformuler le sujet en reprenant ses mots-clefs et rendre explicite tous les enjeux du sujet.
Exemple, sujet : «Le Nouveau n’est pas une mode, c’est une valeur. Tout langage ancien est immédiatement compromis», déclare Roland Barthes dans Le Plaisir du texte. Vous vous demanderez si la recherche du Nouveau et le refus d’un langage ancien correspond à la démarche des poètes.
Vous vous appuierez sur le recueil poétique Alcools d’Apollinaire et sur le parcours associé étudié en classe.
La nouveauté est-elle la valeur indispensable à tout langage poétique ?

III. Déterminez le type de plan

Une fois votre problématique trouvée, vous devez déterminer le type de plan approprié à la question (= problématique). Ce choix est simple car il n’existe que deux plans pour la dissertation ! 

A. LE PLAN DIALECTIQUE (OU ANTITHÉTIQUE)

Ce plan est amené par une question fermée. Il s’agit alors de discuter une thèse. 

Exemple : Les fables ne sont-elles que des leçons de morale ? (problématique) Il s’agit bien d’une question fermée, le plan est donc dialectique. 

La première partie est l’occasion de montrer le bien-fondé de la thèse, la seconde partie en montre les limites et enfin la troisième partie propose un dépassement de ces limites. Exemple : pour le sujet ci-dessus I. Les fables ont bien une vocation morale II. Les fables sont aussi des récits divertissants III. Les fables sont surtout des descriptions critiques et ironiques du monde 

B. LE PLAN THÉMATIQUE

Ce plan est amené par une question ouverte. Il s’agit alors de développer différents aspects d’une thèse déjà donnée. Chaque partie est donc une réponse possible, allant du simple au complexe. 

Exemple : Comment la tragédie montre-t-elle la grandeur du héros tragique ? (problématique). La question est bien ouverte, le plan est donc thématique. 

Exemple : pour le sujet ci-dessus I. Les qualités exceptionnelles du héros tragique II. Des passions hors normes III. Les faiblesse du héros révèlent aussi sa grandeur. 

NB : Votre dissertation doit proposer trois parties. La troisième est certes la plus difficile à trouver, mais c’est aussi la plus intéressante !

IV. Rédigez le plan détaillé

Une fois votre choix de plan déterminé et la création de vos trois grandes parties réalisée, vous devez nourrir votre réflexion et l’ordonner. Vous devez en cela chercher deux ou trois arguments (ce qui correspond à vos sous-parties) et les illustrer d’exemples précis et détaillés issus de l’oeuvre intégrale ou du parcours.

I. Les qualités exceptionnelles du héros tragique
A. argument + exemple
B. argument + exemple
II. Des passions hors nomes
A. argument + exemple
B. argument + exemple
III. Les faiblesses du héros révèlent aussi sa grandeur
A. argument + exemple
B. argument + exemple

Ne confondez pas exemple et argument. L’argument est l’idée générale et l’exemple est le cas particulier dans l’oeuvre intégrale ou dans les textes du parcours. Les deux ingrédients sont indissociables si vous voulez suivre la bonne recette !

Par Angela Vidal, professeure de Français au lycée et au sein des préparations Cours Thalès.

Identifiez-vous

 


Mot de passe oublié

Mot de passe oublié ?