Les ambitions de l’IEP Saint-Germain-en-Laye

IEP saint-germain-en-laye sciences poLancé en 2014, en partenariat avec les universités de Versailles-Saint-Quentin et Cergy-Pontoise, l’IEP (Institut d’Études Politiques) de Saint-Germain-en-Laye proposera pour la première fois, cette année, la formation complète du célèbre établissement.

Cette année Sciences Po Saint-Germain-en-Laye peut se targuer d’entrer dans la cour des grands. Pour cette rentrée, l’école va accueillir 500 élèves, contre 82 en 2014. Ces dernières années, l’établissement est vraiment monté en puissance et va poursuivre son développement en se donnant les moyens de ses ambitions.

IEP Saint-Germain-en-Laye : un campus en voie de modernisation

Logo-IEP-Saint-Germain-en-LayeDe gros travaux de modernisation vont commencer en cette fin d’année 2018. Ils permettront d’avoir davantage de place et une bibliothèque connectée, dernier cri, pour 2020. Le campus de l’IEP dispose de plus de 20 salles de cours équipées de tableaux numériques interactifs (TNI) et de lieux de convivialité (bureaux des étudiants, gymnase, salles de restauration).

Le but est de pouvoir accueillir dans les meilleures conditions une centaine d’élèves de première année. Ces projets sont initiés par Céline Braconnier, la directrice de Sciences Po Saint-Germain-en-Laye. Elle ne ménage pas ses efforts. Cette structure reste un IEP à taille humaine, situé à une vingtaine de kilomètres de Paris, où un travail personnalisé est réalisé auprès des élèves. C’est le plus récent des 10 IEP en France. Il possède une vraie identité.

Cultiver la méritocratie républicaine

Concernant la sociologie des élèves de l’établissement : « 83 % sont issus du secteur, et 30 % environ sont boursiers », explique Céline Braconnier. L’IEP recrute de nombreux lycéens de la région parisienne. Céline Braconnier considère que Sciences Po Saint-Germain-en-Laye est une formation sélective d’excellence, mais qui doit rester ouverte à tous les talents. « Depuis l’ouverture, on s’attache à développer une politique de démocratisation. Cela montre qu’on est ouvert à la diversité sociale de l’Île-de-France, affirme Céline Braconnier. Il faut redonner du sens à la méritocratie républicaine avec l’objectif de renouveler la formation des élites. »

Notre préparation spécifique au concours commun des IEP

Les étudiants de 3e année doivent passer un an à l’étranger.  L’école a réussi le tour de force de disposer de « 162 places dans des universités de 37 pays, sur tous les continents ». Une vraie fierté pour Céline Braconnier.

Au terme de la 5e année, un double diplôme est délivré aux étudiants : celui de l’IEP et le master de l’un des deux partenaires. Sciences Po Saint-Germain-en-Laye souhaite développer une orientation police-justice-sécurité. Mais aussi par l’i-EPrépa lancée en 2018 : un centre de préparation numérique aux concours des formations spécialisées dans certains métiers de la justice ou de la sécurité, mais aussi dans la haute fonction publique (École Nationale d’Administration) ou territoriale.

Identifiez-vous

 


Mot de passe oublié

Mot de passe oublié ?