Comment Intégrer Sciences Po ?

Tu veux intégrer Sciences Po Paris et tu as choisi la procédure par concours ? Cet article est fait pour toi et te donne les clefs de réussite pour tes révisions et ton admission !

Intégrer Sciences Po via la procédure par examen, un concours qui ne dit pas son nom

Tout d’abord, la clef de la réussite du concours d’entrée à Sciences Po, c’est d’en comprendre les modalités d’inscriptions. Il y a concours avec des épreuves écrites lorsque l’on choisit la procédure par examen. Si officiellement l’épreuve s’appelle un examen, dans le sens où les places ne sont pas plafonnées par un numerus clausus, mais il s’agit en réalité d’un concours dont la réputation sélective n’est pas à refaire.

Si l’on considère la procédure par examen, c’est-à-dire la procédure pour les bacheliers français qui préparent le baccalauréat à la fin de l’année, il y a deux épreuves d’admissibilité qui ont une égale valeur :

  • l’examen du dossier de candidature composé des relevés de notes de l’élève depuis la classe de Seconde, une lettre de motivation très importante et tous les documents utiles pour apprécier la cohérence du projet de l’élève (tout début janvier)
  • le concours écrit composé de trois épreuves (fin février – début mars)

Ces deux ensembles son évalués à égale valeur, c’est-à-dire que la pondération entre le dossier de candidature et les écrits sont identiques. Il est donc aussi important d’avoir un bon dossier que de réussir les épreuves écrites.
Si le candidat est ensuite admissible après avoir réussi ces deux étapes, une épreuve d’oral d’admission a lieu le cas échéant (mai – juin).

Le Concours d’Entrée pour Intégrer Sciences Po

Lors de l’inscription à Sciences Po en procédure par examen, il est donc important de bien rédiger son dossier et d’apporter un soin tout particulier à sa lettre de motivation, mais également de choisir ses épreuves de façon stratégique afin de maximiser ses changes d’intégrer Sciences Po.

Le concours de l’IEP de Paris consiste en trois épreuves écrites :

  • une épreuve d’histoire de 4 heures
  • une épreuve à option parmi littérature et philosophie, sciences économiques et sociales ou mathématiques de 3 heures
  • une épreuve de langue au choix parmi anglais, allemand, italien, espagnol, portugais, chinois, russe ou arabe de 1h30

L’ensemble des programmes de révisions couvrent les programmes de l’éducation nationale pour le baccalauréat. Il n’y a donc pas de piège ou de mauvaises surprises, l’enjeu est de pouvoir analyser et forger des opinions qui ne seront pas du bachotage classique d’élèves qui auront bien appris leur cours, mais réellement une mise en relation de toutes les connaissances acquises.

Le plan et la problématique en histoire seront particulièrement regardés lors de la notation : ils sont le cœur de l’argumentation et de l’analyse d’un sujet. L’introduction doit également être soignée en annonçant clairement les enjeux du sujet (amorce), l’angle d’approche (problématique) et la structure de l’exposé (annonce de plan). Si les différents exemplaires de la collection « L’histoire du XXe siècle » de Serge Berstein et Pierre Milza sont de grands appuis aux révisions, il est donc inutile de recracher par cœur les fiches préparatoires des différents chapitres des livres sans avoir une claire analyse du sujet.

Il n’est pas obligatoire de s’inscrire dans l’épreuve à option qui correspond à votre filière du baccalauréat général. Si par exemple un élève en Terminale S se sent plus à l’aise avec la littérature, c’est tout à fait possible de s’inscrire dans cette épreuve à option. A noter que cela nécessite un travail supplémentaire conséquent dans la préparation de l’épreuve, du fait même qu’il faut rattraper le programme scolaire d’une matière qui n’aura pas été suivie. Il serait donc recommandé de faire preuve de toute la stratégie utile dans le choix de cette épreuve.

L’épreuve de mathématiques correspond à un niveau de Terminale S avec des applications quasiment post-bac. Le raisonnement et la mise en relations de différentes notions du programme sont indispensables à la réussite de l’épreuve. 

En sciences économiques et sociales, il est attendu de bien faire le lien entre les enjeux micro-économiques, macro-économiques et sociologiques du monde qui nous entoure. Il s’agit de l’épreuve la plus demandée par les candidats puisque près de 56% des élèves qui préparent le concours sont en Terminale ES.

L’épreuve de littérature et philosophie n’a pas de programme préétabli. L’épreuve consiste généralement en l’analyse d’un sujet au choix parmi deux, souvent un commentaire de texte. La concision et la précision dans l’analyse sont toujours plus appréciées que de longues tirades stylistiques.

Les anales du concours de Sciences Po sont aussi disponibles sur le site Cours Thalès.

Le profil des élèves qui réussissent à intégrer Sciences Po

 Terminale STerminale ESTerminale L
Candidats33%56%11%
Admis37%52%11%

Sans surprise, ce sont les candidats en Terminale ES qui sont les plus nombreux à passer le concours de Sciences Po. Parmi les 5 180 candidats de 2017, plus de la moitié étaient issus de cette filière, contre un tiers de Terminale S et un étudiant sur dix en filière littéraire. La rigueur d’argumentation et la concision des candidats issus de S aide sans doute à maintenir un taux d’admission plus élevé dans leur filière, même si les ES restent la filière majoritaire des élèves qui réussissent à intégrer Sciences Po. Il est cependant à noter que tous les élèves du baccalauréat général ont accès au concours sans autre distinction que celle de l’excellence de leur dossier et de la réussite des épreuves.

Enfin, l’épreuve de langue est très courte (1h30) et fait appel à la capacité des élèves d’analyser rapidement et succinctement les enjeux d’un sujet dans une langue étrangère. Elle se déroule en deux temps avec un aspect de « compréhension écrite » et l’autre d’« expression écrite » permettant d’évaluer deux des quatre compétences linguistiques. Si la plupart des candidats choisissent l’anglais, il est recommandé de choisir la langue dans laquelle vous excellez le plus. Si vous êtes un très bon germanophone et un piètre anglophone, vous ne devez pas hésiter dans le choix de l’épreuve même si votre allemand n’est pas parfait. Pour garantir votre compétitivité au concours, n’hésitez pas non plus à privilégier une langue autre que l’anglais si le choix de campus le justifie, si c’est en adéquation avec votre parcours ou si le niveau des langues parlées est équivalent avec votre anglais. En bref, le choix de l’épreuve de langues est également très stratégique.

La pondération des épreuves du concours écrit de Sciences Po

matièresDuréeCoefficient
Histoire4 heuresCoef 2
Epreuve à option parmi littérature et philosophie, sciences économiques et sociales et
mathématiques
4 heuresCoef 2
Epreuve de langue parmi anglais, allemand, italien, espagnol, portugais, chinois, russe ou arabe3 heuresCoef 1

L’ensemble des notes des trois épreuves écrites sont pondérées pour donner une note moyenne sur 20 qui permet de classer les élèves candidats selon une note allant de A à C.

  • Si la note moyenne est supérieure à 12/20, la note attribuée est A
  • Si la note moyenne est comprise entre 11 et 12/20, la note attribuée est B
  • Si la note moyenne est inférieure ou égale à 11/20, la note attribuée est C et éliminatoire.

Intégrer Sciences Po sans le concours, c’est possible !

Lors de l’examen de votre dossier, plusieurs lettres vous sont attribuées et déterminent votre admission :

  • votre dossier (lettre de motivation, relevés de notes, recommandations, etc.) est noté A, B ou C
  • les résultats du concours sont également notés A, B ou C selon une matrice spécifique (cf. supra)

A noter que toute lettre C est éliminatoire et que 2 lettres B ne permettent pas de passer la prochaine étape d’admission. Pour être admissible à l’oral, il faut donc avoir obtenu une combinaison AA, AB ou BA. Lors de l’oral, l’obtention de la lettre A est obligatoire.

Si le dossier du candidat révèle une excellence que le jury pourra apprécier lors de son examen, il est possible d’être dispensé de concours écrit en vous déclarant automatiquement admissible pour l’oral de Sciences Po. Le dossier doit refléter une excellence tant sur le plan académique qu’extra-scolaire pour pouvoir bénéficier de cette dispense en obtenant la note A+ et être directement admissible à l’oral. Environ 850 personnes (1 admissible sur 2) sont concernées par cette dispense chaque année.

Obtenir une mention très bien au bac n’est pas obligatoire pour intégrer Sciences Po

Attention cependant, depuis 2013, il n’est plus possible d’être admis automatiquement à Sciences Po lors de l’obtention de la mention « Très Bien » au baccalauréat. Cela est notamment dû au fait que les concours ont désormais lieu pendant les vacances d’hivers en février-mars et non plus en juillet comme il en était usage autrefois. Les candidats n’ont donc pas encore passé les épreuves du bac lors du concours et il n’est pas possible de déterminer leurs mentions.

Même si chaque année les candidats obtiennent la mention Très bien à plus de 45 %, l’obtention d’une mention n’est pas obligatoire pour être admis à Sciences Po. En revanche, il est obligatoire d’avoir réussi le diplôme sanctionnant la fin du cycle d’études (par exemple le baccalauréat) pour pouvoir intégrer Sciences Po.

Comment bien préparer ses révisions pour intégrer Sciences Po ?

Si les épreuves écrites ont lieu fin février – début mars, elles laissent tout le loisir de pouvoir se préparer dans la durée et de se sentir prêt le jour J. La meilleure préparation à l’examen commence donc le plus tôt possible.

Un programme de révision le plus précis possible doit donc accompagner les candidats dans leur préparation à l’examen, même si la décision d’exemption du jury d’admissibilité n’est pas encore tombée. Plus le calendrier de révisions sera étalé, plus il sera possible d’approfondir ses connaissances et sa rigueur dans chacune des matières

Ensuite, il est nécessaire de travailler régulièrement pour ne pas tout faire à la dernière minute. La régularité dans le travail est réellement la clef de la réussite pour intégrer Sciences Po. Le bachotage de dernière minute revêt plus de la chance lors de l’épreuve écrite que d’une réelle capacité à emmagasiner de nombreuses informations que l’on peut analyser avec aisance.

L’épreuve de langues, quoi qu’au coefficient plus faible, nécessite de la pratique quasi quotidienne. Ecouter la radio, lire le journal, ainsi que visionner des séries peuvent aider à se familiariser dans une langue étrangère.

Enfin, il ne faut pas hésiter à apprivoiser les épreuves en tant que telles ! Travailler sur les annales, les faire corriger, passer des examens blancs permet de se fixer des objectifs et de mesurer sa marge de progression. C’est pourquoi Cours Thalès organise des stages de préparation au concours de Sciences Po Paris et des IEP de Province dès la Première et en Terminale.

L’oral d’admission, l’épreuve où tout se joue pour intégrer Sciences Po

Même avec un travail acharné pour la rédaction d’une lettre de motivation parfaite, composante essentielle du dossier soigné, ainsi que d’un travail hors norme pour les écrits, rien ne garantit une admission à Sciences Po si on ne réussit pas l’oral d’admission.

L’oral d’admission, c’est finalement l’épreuve la plus compliquée. Pour les autres candidats qui ont bravé les épreuves écrites, la préparation doit se faire en parallèle quand bien même les priorités sont distinctes. Pour les élèves candidats exemptés du concours, la tentation a été grande de minimiser l’importance de préparation de cet oral. Erreur fatale !

L’oral d’admission de Sciences Po, c’est un petit peu comme un entretien d’embauche finalement. On ne sait pas trop à quoi s’attendre, on ne sait pas comment se préparer et on a peur de raconter des bêtises.

L’oral d’admission de Sciences Po n’est en tout cas pas un oral de connaissances. Le but n’est pas d’évaluer votre savoir mais au contraire de voir ce que l’élève candidat a dans le ventre, autrement dit ses capacités d’analyses, son esprit critique, sa curiosité intellectuelle, son aptitude à mettre en relations ses connaissances pertinentes, à être en prise avec les enjeux contemporains, tout en concrétisant sa motivation et en essayant de surpasser les potentielles difficultés.

La durée de l’épreuve est de 20 minutes et il faut donc faire preuve de tout son talent d’improvisation maitrisée. Or, pour maitriser l’improvisation, il faut se préparer à toutes les éventuelles questions que l’interlocuteur pourrait nous poser, ce qui nécessite une parfaite maitrise de son projet et de forger une opinion sur le maximum de sujets, notamment ceux d’actualité.

Finalement quelles sont mes chances de pouvoir intégrer Sciences Po ?

Si l’on se base sur des données purement statistiques, les chances d’intégrer Sciences Po sont minces mais réelles ! 19% des candidats en 2017 ont réussi à intégrer Sciences Po et ses campus en région. Cela cache néanmoins quelques disparités selon la procédure d’admission. Pour la procédure par examen, environ 30% des candidats sont déclarés admissibles (soit par exemption d’épreuves écrites, soit après la réussite des deux épreuves d’admissibilité). L’oral d’admission permet ensuite à 50% de ces candidats admissibles d’intégrer Sciences Po. Le taux de sélectivité se montait donc à 14% en 2017.

Taux de sélectivité du concours d’entrée à Sciences Po

 Nombre de candidats (2017)Nombre d’admis (2017)Taux de sélection (2017)
Procédure par examen548080614%
Procédure internationale317788427%
Procédure Convention éducation prioritaire (CEP)100115815%
Total9658184819%

Les étudiants admis en 1re année de Sciences Po sont majoritairement issus de la procédure internationale depuis 2016, confirmant ainsi la place de Sciences Po dans sa diversité culturelle et internationale.

Alors, comment faire pour intégrer Sciences Po ?

Si vous êtes sérieux dans la préparation de vos épreuves écrites et orale, pas de soucis à vous faire ! Faire preuve de stratégie, de curiosité, d’apprentissage régulier et d’une rigueur rythmée vous feront réussir. N’oubliez donc pas ces précieux conseils :

  • Bien choisir sa procédure d’admission
  • Soigner le dossier de candidature qui compte pour moitié dans l’évaluation d’admissibilité !
  • Faire preuve de stratégie en choisissant ses matières pour le concours
  • Faire un programme de révision ambitieux pour le concours écrit
  • Bien préparer l’oral d’admission en s’y préparant dès le début
  • Bien dormir, bien manger, faire du sport et se ménager des moments de détentes car vous courrez un marathon, pas le 100 mètres !
  • Participer à des stages de préparation au concours de Sciences Po et des concours blancs

Identifiez-vous

 


Mot de passe oublié

Mot de passe oublié ?