fbpx

2000 places supplémentaires en Médecine pour la rentrée 2021 !

La réforme de la PACES a mis un terme au redouté « numerus clausus » au profit d’un « numerus apertus » fixé par les facultés de médecine elles-mêmes. Ainsi, 2000 places supplémentaires en deuxième année seront proposées à la rentrée 2021 ! 

Une augmentation historique

Alors qu’en 2020 le « numerus clausus » avait fixé à 14 987 le nombre d’étudiants admis en deuxième année, ce sont environ 17 000 reçus qui seront accueillis par les facultés de médecine à la rentrée 2021. Il s’agit alors d’une augmentation sensible d’admis en deuxième année : plus de 2000 places seront donc proposées, soit une hausse de 14,3 % ! Les reçus seront ceux qui auront validé leur première année de médecine selon un seuil fixé par les facultés (le PASS) : ils pourront alors s’orienter dans les filières MMPOK :

  • Médecine
  • Maïeutique
  • Odontologie
  • Pharmacie
  • Kinésithérapie

La ventilation des étudiants dans les 5 filières n’est pas encore connue, elle sera propre à chaque faculté. 

Les redoublants de la PACES et les nouveaux PASS

La cohabitation se veut difficile puisque le PASS (Parcours d’Accès Spécifique Santé) interdit le redoublement de la première année de médecine à l’inverse de la PACES. Aussi, il s’agissait de 6 484 places qui étaient d’ores et déjà réservées aux derniers redoublants de l’ex-PACES pour la rentrée de 2021. Toutefois, le Conseil d’État a répondu aux revendications des étudiants en PASS : l’arrêté qui fixait le nombre de places réservées aux redoublants de l’ex-PACES a été suspendu le mercredi 28 avril. Une nouvelle qui répond davantage au principe d’égalité, selon les syndicats étudiants. 

Que faire en cas d’échec en PASS ? 

Les étudiants qui n’auront pas validé leur première année de médecine ne pourront pas redoubler. Ils pourront alors s’inscrire en LAS (Licence Accès Santé) et accéder aux filières MMPOK à la fin de la deuxième année ou s’inscrire dans une toute autre licence. 
L’augmentation du nombre de places en deuxième année de médecine est une donnée encourageante d’autant plus qu’il ne baissera pas dans les cinq prochaines années ! 

Identifiez-vous

 


Mot de passe oublié

Mot de passe oublié ?