Préparation au Bac : pensez-y dès maintenant !

La réforme du lycée et notamment celle du baccalauréat modifie la forme de l’examen et par conséquent la manière de s’y préparer. Le baccalauréat se travaille désormais de manière continue pendant les années de Première et de Terminale. Il faut donc être méthodique dans sa préparation. 

Préparer le Bac en toute confiance

Si la nouvelle forme du baccalauréat peut être anxiogène, il faut se rassurer en intégrant l’idée que les lycéens sont notés durant leur deux années de Première et de Terminale. Aussi, le droit à l’erreur existe et par conséquent la possibilité de se rattraper aussi. Par ailleurs, il n’est plus question de noter un candidat au baccalauréat sur une épreuve finale mais de valoriser les efforts engagés et la progression de l’élève durant ses années de lycée. Ainsi, un candidat handicapé par le stress des examens peut tout à faire réussir à obtenir une mention grâce aux résultats de Première et de Terminale obtenus en contrôle continu, notamment avec les épreuves communes

Nos 10 conseils pour une bonne préparation au Bac

Voici quelques pistes pour vous aider à préparer votre Bac et mettre ainsi toutes les chances de votre côté durant les épreuves.

1. Prenez de l’avance dans vos révisions

Être pressé par le temps favorise l’anxiété et le stress. Afin d’éviter toute préoccupation, travaillez de manière régulière  tout au long de votre année scolaire, relisez vos cours, mémorisez les informations importantes, les dates clé, les cartes, les formules,… Il est inutile de vous accabler de travail au dernier moment : plus vous commencez les révisions tôt, plus vous avez de temps pour relire vos cours. Par ailleurs, commencer en avance vous permet de gagner du temps à la fin . En effet, puisque vous pourrez être interrogé sur des notions étudiées aussi bien au début qu’à la fin de l’année, mieux vaut bien retenir ce que vous apprenez au début, pour avoir aussi le temps de bien réviser les cours de fin d’année. Ainsi, les dates clés de la Guerre Froide, par exemple, retenues en début de programme ne demanderont pas un gros travail avant le Bac pour être bien mémorisées. Enfin, prenez les différents contrôles et leur correction comme de bonnes occasions de réviser.

2. Mettez de l’ordre dans vos cours

Quel est l’intérêt  de prendre de l’avance dans les révisions si vous n’arrivez pas à vous retrouver dans vos propres notes ? Lorsque vous mettez vos cours sur papier, pensez à bien les structurer : identifiez les titres des sections, ne mélangez pas les pages si vos écrivez sur des feuilles volantes (pour les mettre dans vos classeurs), repérez les informations importantes précisées par vos professeurs. Ce travail doit être effectué à la fin de chaque cours: n’attendez pas des mois avant de reprendre au propre vos cours et/ ou de les compléter, vous serez plus efficace avec le cours encore bien présent dans votre esprit. Tous ces efforts faciliteront vos révisions : vous pourrez mieux les organiser et avancer par étape. Vous éviterez aussi les oublis (une page perdue) et les doublons (repasser deux fois sur une même partie).

3. Faut-il faire des fiches de préparation au Bac ?

Il y a de fortes chances que la plupart de vos camarades sortent de leur sac des fiches cartonnées de multiples couleurs sur lesquelles ils auront recopié leurs cours. Devez-vous les imiter ? En réalité, tout dépend de vous : les fiches n’ont rien d’obligatoire et leur utilité varie selon les capacités et les préférences de chacun. Leur force principale est de synthétiser les cours : on y note uniquement, dans un style concis, les informations à retenir. Mais si vous avez un esprit synthétique, vous pourrez retenir le principal en lisant simplement vos cours, sans avoir à le mettre sur papier. Enfin, réécrire les différentes matières peut aider à la mémorisation : pour certains, écrire permet de mieux intégrer les notions, pour d’autres, lire est le plus efficace, et pour d’autres encore, l’écoute des cours est la meilleure méthode.

4. Entrainez-vous autant que possible

Avoir les connaissances est indispensable, mais il est tout aussi important de savoir les réutiliser sur le papier le jour de l’épreuve. C’est un problème que rencontrent certains élèves : un manque d’organisation les empêche d’exprimer leur savoir et les réponses aux questions posées sont alors imprécises, peu claires, ce qui peut conduire à des pertes de points et de temps. Savoir répondre correctement est donc essentiel, d’où l’importance de l’entrainement. Ce dernier s’effectue déjà par les devoirs donnés au cours de l’année, et par le(s) Bac(s) blanc(s) que vous passerez. Mais n’attendez pas uniquement que l’on vous teste: avec les sujets des années précédentes, qui se trouvent aisément sur le web, faites vos propres épreuves à la maison. Tout aussi important : n’hésitez pas à questionner vos professeurs dès que vous avez besoin d’une réponse.

5. Révisez dans de bonnes conditions

Dans ce domaine, vous êtes le seul à savoir ce qui est bon pour vous.  Quel que soit l’environnement dans lequel vous vous sentez le mieux, créez-le pour rendre vos révisions plus efficaces. Seul dans votre chambre, dehors dans le jardin, avec de la musique sur les oreilles, avec vos parents pour vous interroger ou vos amis pour des séances de révision en groupe, quelle que soit la formule qui fonctionne le mieux, utilisez-la ! Enfin, faites des pauses, des coupures dans vos révisions : trop insister lorsque vous sentez que vous n’êtes plus opérationnel ne sert à rien. Mal mémorisés, les cours seront très vite oubliés.

6. Soyez-en forme pour vos révisions et pour le jour J

Très importante, l’alimentation durant vos périodes de révisions vous permettra de rester en forme. Ne sautez ainsi pas le petit-déjeuner, qui donne des forces pour toute la journée, et conservez une alimentation équilibrée pour un apport en vitamine idéal. Tout aussi important, le sommeil : évitez les nuits blanches et les veillées nocturnes. Vous devez préserver un rythme de sommeil pour bien vous reposer d’une journée à l’autre, et ainsi rendre vos révisions plus productives.

7. Bien choisir la spécialité abandonnée

La nouvelle version du baccalauréat est un aussi un jeu sur les coefficients. En Première, il s’agit de valider la spécialité abandonnée en Terminale. S’il est évident que des spécialités sont obligatoires pour intégrer une école spécifique, par exemple les mathématiques pour une école d’ingénieurs, il faut aussi réfléchir aux coefficients. En effet, les deux spécialités gardées en Terminale sont coefficient 16. Par conséquent, réfléchissez avant d’abandonner une spécialité dans laquelle vous êtes meilleur au profit d’une spécialité que vous considérez comme essentielle. Si vous peinez dans une spécialité, il est préférable de la passer en première car le coefficient n’est que de 5. Par exemple, si vous objectivez une école de commerce et que vous avez des difficultés en mathématiques, il est préférable d’abandonner cette spécialité et de prendre l’option maths complémentaires afin de ne pas souffrir de lacunes en première année d’école post-bac. 

8. Le bac français 

Les épreuves anticipées de français, d’un coefficient de 10,  se déroulent en fin de Première. Aussi, pour aborder l’année de Terminale de manière pérenne, il est essentiel de réussir ces épreuves afin de profiter de « points d’avance » et de ne pas se démoraliser dès le début de l’année. Il s’agit alors de bien se préparer à ce nouveau bac français en travaillant les différentes méthodes (commentaire et dissertation) et de bien comprendre les attendus. 

9. L’expression écrite 

Dans toutes les disciplines (et même les disciplines scientifiques ! ), il faut soigner ses écrits et prétendre à de réelles compétences langagières. Pour vous entrainer et pallier d’éventuelles lacunes, vous pouvez vous procurer un cahier d’exercices qui propose aussi des leçons sur des points de langue bien précis comme le cahier du Bescherelle « Maitriser la langue française ». 

10. Préparer le Grand Oral

Le Grand Oral est la grande nouveauté de la réforme du bac. Cette épreuve se déroule en terminale et porte sur une ou sur les deux spécialités de Terminale. Il s’agit d’un projet à défendre et à présenter devant un jury constitué de professeurs et de professionnels de la discipline. Vous devez impérativement travailler ce Grand Oral dès le début de la terminale afin de ne pas manquer de temps. Au-delà des recherches disciplinaires, vous pouvez, et ce dès la Première, vous entrainer à l’oralité. Cet exercice est très souvent mis de coté par les futurs bacheliers alors que bien s’exprimer à l’oral est une compétence attendue. Pour vous entrainer, vous pouvez suivre les conseils et les exercices proposés par Bertrand Perrier dans son ouvrage « Petit Manuel pour Grand Oral ». 

L’anticipation, la confiance et l’entraînement sont les grands mots d’une bonne préparation au bac. Par ailleurs, vous pouvez aussi suivre nos stages en français, mathématiques et physique-chimie qui vous aideront à bien vous armer ! 

 

Identifiez-vous

 


Mot de passe oublié

Mot de passe oublié ?