Il n’y aura pas assez de professeurs de Mathématiques à la rentrée prochaine

Seconde

C’est officiel, tous les lycéens auront désormais un enseignement obligatoire de Mathématiques à partir de la rentrée 2022. Ce revirement n’est pas sans problème car il s’agit d’une discipline dans laquelle les professeurs manquent cruellement et les derniers résultats du CAPES abondent en ce sens.

Le retour des Mathématiques au lycée

Depuis la réforme du lycée, les lycéens pouvaient, dès la classe de Première, exclure complètement les Mathématiques de leur cursus scolaire. Les formations post-Bac Scientifiques et les acteurs du monde professionnel ont alors tiré la sonnette d’alarme quant au manque de futurs scientifiques. En effet, la dernière étude menée par l’Observatoire paritaire des métiers du numérique et de l’ingénierie montre un déficit de 5 000 ingénieurs en France depuis 2019, ce qui n’est pas sans conséquence pour le développement et l’avenir du pays. C’est en ce sens que le ministère de l’Éducation nationale a réagi en imposant 1h30 de Mathématiques à tous les lycéens n’ayant pas choisi l’enseignement de spécialité en Première. L’objectif étant de susciter des vocations et d’assurer des connaissances essentielles et communes.

Un déficit conséquent de professeurs de Mathématiques

Ce revirement de situation, qui semble être une solution consensuelle, pose toutefois problème. En effet, puisque les lycéens vont désormais bénéficier de davantage de cours de Mathématiques, il faudra recruter massivement des enseignants afin de pouvoir précisément assurer ces heures supplémentaires. Seulement, depuis quelques années, les Mathématiques sont une discipline clairement déficitaire au niveau du nombre de professeurs en poste.

Le manque de candidats au CAPES

Cette année, 1 035 postes sont proposés en Mathématiques mais seulement 816 candidats ont été admissibles au CAPES (certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement secondaire). Ce résultat, déjà alarmant, va par ailleurs diminuer lors de la publication des candidats officiellement admis à l’issue des épreuves orales. Selon les propos de la DGESCO (Direction Générale de l’Enseignement Scolaire), ces chiffres auraient été anticipés. En effet, plusieurs campagnes de recrutement ont été récemment élaborées afin de séduire davantage de candidats, notamment la revalorisation du salaire des entrants dans la profession. Ces potentiels candidats viennent de commencer leur cursus universitaire, aussi il faudra s’armer d’un peu de patience pour voir les résultats de ces campagnes. En attendant, la rentrée scolaire de septembre 2022 s’annonce donc être compliquée.

Les solutions envisagées

Afin de s’assurer la présence d’un professeur de Mathématiques devant chaque élève, il faudra assurément faire appel aux enseignants contractuels ou miser sur les heures supplémentaires. Cette dernière alternative a toutefois des limites humaines car il s’agit, rapporté à l’échelle nationale,  d’un volume horaire très conséquent que les professeurs de Mathématiques, à eux seuls, ne pourront pas combler.

Actualités Seconde

Identifiez-vous

 


Mot de passe oublié

Mot de passe oublié ?