Présentation de l’École de Santé des Armées

Réputée pour sa qualité d’enseignement, l’école de santé des armées est la seule école chargée de la formation des futurs médecins et pharmaciens des armées. L’ESA a pour mission de former ses étudiants à être les soutiens médicaux des forces de l’armées lors de chaque opération sur le terrain. Elle est membre de la conférence des grandes écoles (CGE) et possède aussi le titre de Grande école de la Défense. 

L’école de santé des armée est l’unique école militaire française donnant accès à l’apprentissage des futurs médecins et pharmaciens destinés à servir au sein du Ministère de la Défense. 

L’école a pour vocation d’amener ses étudiants à exercer dans les établissement du service de santé des armées : 

  • Les centres médicaux des armées
  • Les hôpitaux d’instruction des armées
  • Les centres médicaux des armées
  • Les hôpitaux d’instruction des armées 
  • Les centres de recherche au profit de l’Armée de Terre
  • Les centres de recherche au profit de l’Armée de l’Air
  • Les centres de recherche au profit de la Marine nationale
  • Les centres de recherche au profit de la Gendarmerie nationale 
  • Les centres de recherche au profit de la Sécurité civile 

Les chiffres clés de l’École de Santé des Armées

  • 600 élèves formés chaque année
  • 1 800 heures de formation dédiée à l’enseignement médico/militaire
  • 80% de réussite en 2 ans pour la 1re année de médecine 
  • 50% mixité filles/garçons
  • 16/23 ans âge d’admission
  • 3 500 praticiens formés à l’ESA depuis 1981

L’histoire de l’École de Santé des Armées de Lyon-Bron 

En 1856,  l’école impériale du service de santé militaire fut créée à Strasbourg. S’en est suivie la loi du 14 décembre 1888 recréant l’école du service de santé militaire (ESSM) cesse de fonctionner à Lyon, avenue Berthelot. De 1914 à 1919, L’ESSM s’arrête de fonctionner et en 1943 elle se retrouve occupée par la Gestapo. Lors de la libération, elle ouvre à nouveau. En 1953, une première promotion féminine est incorporée. 
C’est en 1972 que l’ESSA (L’école du service de santé des armées) est reconstruite sur l’ex base aérienne 942 à Lyon.  Puis, en 1981, le Ministre de la Défense inaugure l’école du service de santé des armées de Lyon-Bron. 
L’école de santé des armées ne verra le jour que le 1er juillet 2011 suite à la fusion des écoles de Lyon et Bordeaux. Le 1er septembre 2018 se fait la fusion de l’ESA et de l’EPPA pour créer les écoles militaires de santé de Lyon-Bron. 

Les objectifs de l’école de santé des armées 

Pour exercer leur futur métier de praticien médical des armées, les étudiants vont étudier durant 1800 heures de cours, travaux pratiques et stages, le tout répartis sur l’ensemble des 6 années d’études (en plus des années universitaires).

Les élèves de l’ESA obtiennent grâce au cursus 2 diplômes :

  • Un Mastère spécialisé délivré par la Conférence des Grandes Écoles. 
  • Un Master en santé délivré par l’Université de Lyon 1.

La formation de l’école de santé des armées 

La formation de l’ESA se déroule dans la façon suivante : 

1 800 heures réparties sur les 6 années d’études en plus des études de médecine. Notre infographique vous résume l’essentiel à savoir des cycles : 

Le concours de l’école de santé des armées

Les élèves sont recrutés par un concours bien spécifique lorsqu’ils sont encore en classe de Terminale. Si l’étudiant est admis, il sera inscrit à l’université de Lyon où il suivra l’intégralité du cursus et se présentera dans des conditions identiques aux étudiants civils lors du concours de fin de première année des études de santé.
Si vous êtes sélectionné pour intégrer l’ESA, vous vous engagez dans le service de santé des armées pour une durée de 21 ans pour un médecin généraliste, 27 ans pour un spécialiste. Vous serez médecin des forces en tant que médecin généraliste ou spécialiste en centre médical des armées, et vous participerez aux opérations extérieures.

Conditions d’accès au concours de l’ESA

  • Etre titulaires du baccalauréat. 
  • Etre âgé de 16 à 23 ans.

Les épreuves au concours de l’ESA

En attente de l’arrêté qui publiera les épreuves écrites et orales de 2021.
En 2020, les épreuves écrites étaient d’une durée de 1H 30 avec un coefficient de 3 pour chacune : 

  • Français
  • Mathématiques
  • Sciences Physiques
  • SVT

En 2020, les épreuves orales étaient un entretien de motivation et des épreuves sportives.
Le déroulement s’effectuait selon cet ordre :

  • La première épreuve : course à pied ;
  • La deuxième épreuve : tractions ou suspension à la barre fixe ;
  • La troisième épreuve : gainage abdominal ;
  • Entretien de motivation avec un jury
 

Pour en savoir plus sur les épreuves du concours ESA, consultez notre dossier sur ce sujet.

Identifiez-vous

 


Mot de passe oublié

Mot de passe oublié ?