fbpx

Les 10 mots les plus confondus sans le savoir

Parfois nous confondons un mot avec un autre à cause de leur orthographe ou de leur prononciation proches, il s’agit alors de paronymes. Il arrive aussi que nous attribuions, à tort, un sens erroné à un mot. Découvrez la liste des erreurs les plus courantes afin de ne plus faire la faute ! 

Magasin ou boutique ? 

  • Le mot «magasin» est emprunté à l’arabe makhâzin, «entrepôt». Au XIVe siècle, il désigne le «local servant à entreposer des marchandises». Aujourd’hui, le terme caractérise surtout un «établissement commercial où sont exposées des marchandises pour la vente en gros ou au détail». Il est donc par définition «grand».
  • Ce qui n’est pas le cas de la «boutique». Emprunté au grec apothéké, «dépôt», le mot désigne dès le XIIIe siècle le «lieu où un marchand ou un artisan étale et vend sa marchandise». De nos jours, il qualifie le local commercial de dimension modeste. On le retrouve en général dans les rues piétonnes, même si, lorsqu’elle est de luxe elle peut rivaliser avec les «grands magasins».

Écouter ou entendre ? 

  • «Entendre» vient du latin classique intendere, qui signifie «étendre, tendre (quelque chose) vers». En l’employant, on signifie à autrui que l’on est passif. Il s’agit alors d’un comportement qui ne nécessite aucun effort.
  • «Écouter», c’est justement l’inverse d’entendre. C’est être actif. Le verbe est issu du latin classique auscultare, qui veut dire littéralement «écouter avec attention; ajouter foi, obéir». Quand on écoute, on «tend l’oreille vers ce qu’on peut entendre, prête attention à ce qu’on entend». 

Exalter ou exulter ?

  • «Exalter» vient du latin classique exaltare«exhausser, élever, honorer». À partir du Xe siècle, il s’emploie au sens d’«élever (en mérite, en dignité), glorifier». Au figuré, on «exalte» une personne pour le «porter à un rang très haut». Dans le domaine religieux, «exalter» revient à «élever en gloire, célébrer, prôner».
  • «Exulter» se définit par «éprouver intensément et manifester sans retenue», «éprouver et manifester une joie extrême»

Abjurer ou Adjurer ?

  • Adjurer» vient du latin adjurare, attesté depuis Plaute au sens de «promettre (avec serment)». «Adjurer» peut alors s’employer au sens de«faire des injonctions impératives, conjurer».
  • «Abjurer», avec un «b», est un terme religieux qui qualifie le fait d’«abandonner, par une déclaration formelle et solennelle, une croyance religieuse».

Collision ou collusion ? 

  • Une «collision» est un «choc de deux corps dont l’un, au moins, est un mouvement». Par extension, ce terme peut s’employer pour qualifier une «rencontre violente d’hommes ou de groupes hostiles» ou encore, un «heurt, conflit».
  • Une «collusion» désigne en premier lieu une «entente secrète entre deux ou plusieurs personnes pour nuire à un tiers». Mais également, «toute intelligence, tout accord secret entre personnes pour nuire à quelqu’un». On parle ainsi de «collusion d’intérêts». Il est intéressant de noter que le mot vient du latin collusio«entente frauduleuse».

À l’intention de ou à l’attention de ? 

  • La formule «à l’attention de» est utilisée dans les correspondances pour préciser le nom du destinataire d’une lettre. Exemple : « Veuillez adresser votre lettre à l’attention de M. le maire.»
  • «À l’intention de» a le sens de pour, en l’honneur de. Exemple : «Ils ont organisé une fête à l’intention de leur fils pour ses 18 ans.»

Élucider ou éluder ? 

  • «Élucider» signifie rendre clair ce qui était confus, éclairer. 
  • «Éluder» signifie éviter, esquiver, se soustraire à. 

Effraction ou infraction ? 

Les paronymes infraction et effraction sont deux termes juridiques à l’origine latine commune «frangere» qui signifie «rompre», « casser», «briser».

  • «Effraction» représente le fait de casser une porte ou de forcer une serrure pour s’introduire illégalement quelque part.
  • «Infraction» représente une violation de la loi, le non respect du règlement.

Éminent ou imminent ? 

  • «Éminent» signifie remarquable, extraordinaire, supérieur.
  • «Imminent» est utilisé pour parler d’une chose qui va se produire dans très peu de temps.

Amener ou emmener ? 

  • «Amener » est le fait de mener une personne avec soi vers un endroit ou vers une autre personne.
  • «Emmener» est le fait de mener une personne avec soi à partir d’un lieu vers un autre lieu. 

 

Bien maitriser la langue française est certes indispensable pour la réussite du Bac Français, mais pas seulement : les compétences langagières sont très largement attendues dans les études supérieures et dans le monde du travail. 

 

Identifiez-vous

 


Mot de passe oublié

Mot de passe oublié ?