Les jeunes diplômés des écoles d’ingénieurs sont majoritairement à l’abri du chômage

emploi jeunes diplômés d'école d'ingénieursLes dernières études sur le marché du travail vont toutes dans le même sens. Les débouchés pour les jeunes ingénieurs sont très larges. Ces profils sont toujours très recherchés en France. Les jeunes diplômés peuvent trouver un emploi vite, même si des inégalités salariales persistent entre hommes et femmes.

Dans un contexte de crise économique, l’entrée sur le marché de l’emploi est un moment délicat pour de nombreux jeunes diplômés. Ce n’est pas le cas pour la plupart des jeunes ingénieurs. En effet, deux tiers des jeunes diplômés sortis d’une école d’ingénieur sont embauchés en CDI dans les mois qui suivent. Ces chiffres sont issus d’une étude annuelle de l’association des Ingénieurs et Scientifiques de France (IESF) parue en juin 2018.

Une excellente insertion professionnelle pour les jeunes ingénieurs

Un autre chiffre est éloquent, celui de « l’enquête insertion » de juin 2018 de la Conférence des Grandes Écoles (CGE). 90 % des élèves entrés sur le marché du travail ont été embauchés après 6 mois et 100 % au bout d’un an. Des indicateurs en hausse par rapport à l’année 2017. Cette même enquête indique que deux tiers des étudiants ont trouvé un travail avant même leur sortie d’école.

 

Par ailleurs, le taux de chômage des ingénieurs est faible. Il se situe à 3,4 % en 2017 par l’IESF, en recul par rapport à 2016 (3,9%). La France diplôme 31 000 ingénieurs par an. Il en faudrait au moins 40 000 pour assurer les besoins en France et ceux des sociétés présentes à l’étranger.

ingénieur études et développement logiciels de simulation
© Alain Potignon / ONISEP

Pourquoi une telle demande de profils ingénieurs ?

Le marché du recrutement des ingénieurs reste tendu. Ces profils sont très courtisés dans l’ensemble des pays développés. Il existe un besoin important de cadre avec des compétences techniques. Selon l’étude de l’IESF, le salaire médian en début de carrière est de 34 000 euros brut annuel, il grimpe vite pour arriver à 42 000 euros au bout de cinq ans et à 100 000 euros en fin de carrière.

Des inégalités salariales hommes / femmes

Il existe des inégalités salariales encore fortes entre hommes et femmes parmi les ingénieurs. Le salaire brut médian des femmes est de 47 000 euros contre 60 000 pour les hommes.

 

Pourquoi un tel écart ? L’expérience moyenne est en général inférieure et le choix de filières moins rémunératrices, comme l’agronomie ou la chimie, constituent des explications.

emploi femme ingénieureLes conditions d’embauche des femmes sont aussi moins favorables. Ainsi, en 2018 chez les ingénieurs, le taux de CDI accordé aux jeunes femmes est inférieur de 14 points par rapport aux jeunes hommes et les ingénieures perçoivent en moyenne 1 800 euros de moins par mois.

Quels secteurs pour l’emploi des jeunes ingénieurs diplômes ?

Les secteurs qui sont les plus dynamiques en matière d’emploi d’ingénieurs sont liés à l’informatique et à la digitalisation. Des profils de développeur, ingénieur en développement informatique ou chef de projet informatique sont particulièrement recherchés.

ingenieur developpement informatiqueingénieur informatique et digitalisationOn trouve aussi de nombreuses offres pour des fonctions commerciales, de recrutement ou comptable. Il s’agit souvent de fonctions d’encadrement. Selon les chiffres de l’APEC, l’Agence nationale pour l’emploi des cadres, près de 4 offres d’emploi sur 10 confiées à cet organisme concernent des postes d’ingénieurs.

La tendance va se poursuivre dans les années à venir. La demande en compétence dans les technologies de l’information et la programmation informatique devraient connaître une augmentation de 90 % entre 2016 et 2030 !

Identifiez-vous

 


Mot de passe oublié

Mot de passe oublié ?