ESTACA

    École d’ingénieur dans le domaine des transports intelligents, l’Estaca propose plusieurs filières : Aéronautique, Navale, Automobile, Ferroviaire, Navale. L’établissement veut former des ingénieurs responsables de l’environnement, respectueux des normes de sécurité et conscients des consommations d’énergies. Pour cela, l’Estaca met en avant ses chercheurs, ses enseignants et son savoir-faire. L’école est implantée à Paris-Saclay (Saint-Quentin-En-Yvelines), Laval et Bordeaux.

    Qu’est-ce que l’ESTACA ?

    C’est en 1925 que l’école est fondée par René Bardin, sa volonté est de former plus d’étudiants pour l’aéronautique et l’automobile. Puis, en 1969, l’école est « rachetée » par d’anciens étudiants et devient une association loi 1901. C’est en 1986 que l’Estaca obtient le label de la commission des titres d’ingénieurs et en 2016 que l’école est reconnue EESPIG, comme institution d’intérêt général. Parmi les alumnis de l’Estaca, se trouvent Grégoire Binder, ingénieur conception chez RATP, Aline Decadi, ingénieure à l’Agence Spatiale Européenne pour le projet Ariane 6, ou Dylan Faribault, responsable qualité sur le « Wonder of the Seas », qui sera le plus grand paquebot du monde. Les valeurs de l’Estaca sont la Passion, l’Engagement, le Pragmatisme et la Solidarité. L’école se considère comme une communauté où tous partagent un état d’esprit et des valeurs communes pour permettre la concrétisation des projets communs et professionnels.

    Les Programmes à l’ESTACA

    La pédagogie à l’Estaca se base sur l’autonomie, par l’alternance entre stages et projets. Il faut au moins 8 semaines de stages à l’international pour valider le diplôme. En 2ème année, une initiation à l’entrepreneuriat est proposée et peut être poursuivie en 3ème année dans le but de créer une start-up ou une entreprise.

    L’anglais est obligatoire jusqu’en 4ème année (score minimum obtenu au TOIEC en fin de 3ème année : 835), et les étudiants doivent choisir en 1ère, 2ème et 3ème année une LV2 entre l’espagnol, l’allemand et le chinois.

    Filière aéronautique :

    Elle dispose de 400 heures de formation assurée par des professionnels du domaine, des projets ainsi qu’une option « pilote de ligne » disponible en 4ème année. Les principaux partenaires de la filière sont Airbus, Safran, Dassault Aviation et Thalès. Les projets proposés sont par exemple la création d’une station de recharge automatique pour drone, ou bien l’étude de la sûreté de fonctionnement d’un train d’atterrissage. 

    Filière automobile :

    Elle dispose de 400 heures de formation assurée par des professionnels du domaine, au moins 4 projets d’application ainsi qu’une option « compétition automobile » disponible en 3ème année. Les principaux partenaires de la filière sont le groupe PSA, le groupe Renault, Toyota, Spark Racing Technology…  Les projets proposés sont par exemple la conception d’un système de freinage pour un véhicule donné ou bien le développement d’un moteur à faible consommation.

    Filière navale :

    Elle dispose de 400 heures de formation assurée par des professionnels du domaine et au moins 4 projets d’application. Les principaux partenaires de la filière sont la Marine Nationale, Thalès, Naval Group… Cette nouvelle filière répond à un besoin dans le domaine et propose un nouveau cursus au sein de l’Estaca.  

    Filière ferroviaire :

    Elle dispose de 400 heures de formation assurée par des professionnels du domaine, au moins 4 projets d’application ainsi que 2 chaires de recherche et d’enseignement avec le groupe SNCF. Les principaux partenaires de la filière sont Alstom, la SNCF, le groupe RATP, IKOS… Les projets proposés sont par exemple le dimensionnement d’un engin de traction ou bien l’avant-projet d’architecture d’un système de transports urbains.

    Filière spatiale :

    Elle dispose de 400 heures de formation assurée par des professionnels du domaine, au moins 4 projets d’application ainsi que plusieurs visites ou conférences, tels que le CNES à Toulouse ou bien SAFRAN à Vernon. Chaque année, un séminaire spatial est organisé avec les partenaires du groupe ISAE. Les principaux partenaires de la filière sont Thalès, Airbus SAFRAN Launchers, CNES, LATMOS et ONERA. Les projets proposés sont par exemple le dimensionnement d’un satellite pour une mission donnée, ou bien un programme de mise en orbite.

    Formation en apprentissage :

    L’école propose également une formation en apprentissage dont le cursus se nomme « Véhicules, Systèmes autonomes et connectés ». 

    Cette formation aborde les domaines suivants :

    • Internet des objets,
    • Big Data,
    • Cyber-Sécurité,
    • Machine Learning,
    • Optimisation et d’aide à la décision.

    Cette formation est spécialisée dans l’automobile, l’aéronautique et les transports guidés.

    Les débouchés et les salaires après l’ESTACA  :

    Les étudiants sortis de l’Estaca sont 98% à trouver du travail en 2 mois. Les métiers à la suite de cette école sont dans des domaines souvent spécifiques à la filière choisie, dans des domaines se rapportant aux transports intelligents, à la métallurgie, au développement ou bien à la gestion de données par exemple. Le salaire moyen annuel à la sortie de l’école est de 39 500 .

    Les frais de scolarité à l’ESTACA :

    Les frais de scolarité à l’Estaca s’élèvent à 8 815€ pour l’ensemble des années. De nombreuses bourses sont proposées.

    Comment être admis :

    L’admission à l’Estaca se déroule sur Parcoursup par le biais du concours Avenir. Les étudiants doivent avoir choisi la spécialité Mathématiques en Terminale ainsi qu’une seconde spécialité scientifique de leur choix. L’option Mathématiques Expertes n’est pas obligatoire mais conseillés.

    Actualités

    Identifiez-vous

     


    Mot de passe oublié

    Mot de passe oublié ?