EIGSI : École d’Ingénieurs en Génie des Systèmes Industriels

    Accueil Post-Bac Ingénieurs Classement des Écoles d’Ingénieurs post-Bac EIGSI : École d’Ingénieurs en Génie des Systèmes Industriels

    L’EIGSI est une grande école d’ingénieurs généraliste située à La Rochelle. Elle se présente comme l’héritière de l’EEMI, une des premières écoles d’ingénieur de France. Pour accéder à cette école, il faut réussir le concours Avenir. L’EIGSI est une école qui donne de l’importance à sa qualité de formation généraliste et qui veut former des ingénieurs polyvalents, qui savent travailler en autonomie même lorsqu’ils sortent de leur domaine de spécialisation.

    Qu’est ce que l’EIGSI ?

    Fondée en 1901 et inspirée par l’exposition universelle, l’EEMI est une des toutes premières écoles d’ingénieur reconnue par l’état en France. En effet, la formation est reconnue en 1902. Fermée en 1982, les anciens élèves de l’EEMI décident en 1990 de faire revivre l’école en changeant de nom et de localisation. Ainsi voit le jour l’École d’Ingénieurs en Génie des Systèmes Industriels, l’EIGSI. Elle rejoindra par la suite deux autres écoles d’ingénieur généraliste, l’HEI et l’EPF, afin de créer le réseau IngéFrance.

    Les programmes à l’EIGSI

    L’EIGSI propose, en autres, un cycle en Prépa Intégrée et un cycle ingénieur.

    Le cycle Prépa Intégrée (2 ans)

    L’EIGSI propose deux filières de Classes Préparatoires Intégrées. La première, la classe Prépa généraliste, est destinée aux élèves venant de Terminale générale. Ces deux années de Prépa vont permettre aux étudiants d’acquérir une base solide de connaissances en lien avec les années suivantes afin que leur cycle ingénieur se déroule au mieux. Cela va aussi être l’occasion de développer leurs ambitions professionnelles au travers de projets et de deux stages durant les deux ans de la Prépa. Les séances de cours sont réparties en cours magistraux, travaux dirigés et travaux pratiques. On retrouve deux principaux axes :

    Les Sciences fondamentales de l’ingénieur :

    • Algèbre & Géométrie,
    • Géométrie 2D-3D,
    • Calcul intégral et calcul matriciel,
    • Séries complexes,
    • Probabilités,
    • Physique ondulatoire,
    • Électricité,
    • Électromagnétisme,
    • Thermodynamique,
    • Optique physique,
    • Mécanique physique et Résistance des matériaux.

    Les disciplines scientifiques appliquées regroupent les disciplines :

    • Électronique,
    • Circuits magnétiques,
    • Réseaux électriques,
    • Matériaux pour l’ingénieur,
    • Fabrication & Construction mécanique,
    • Mécanique des systèmes,
    • Conception assistée par ordinateur (CAO),
    • Mécanique des fluides,
    • Automatique séquentielle,
    • Programmation Internet,
    • Programmation orientée objet,
    • Algorithmique & Programmation.

    Toutes ces matières sont accompagnées de cours de formation générale, avec les langues LV1 (Anglais) et LV2 (Allemand, Espagnol ou Italien), une LV3 optionnelle (Allemand, Espagnol, Italien, Japonais, Chinois, Arabe, ou Portugais) et des cours de Regards sur l’entreprise, Ouverture sur le monde, Communication professionnelle et habiletés interpersonnelles.

    Pour ce qui est de la seconde filière, il s’agit de la Classe Prépa réservée aux élèves venant de STI2D. En réalité, les étudiants de cette filière ne passeront pas les deux années de Prépa à l’EIGSI, mais à l’EPF à Montpellier. En revanche, à l’issue de cette formation, ils pourront intégrer le cycle ingénieur de l’EIGSI en priorité. Les matières enseignées ne changent pas beaucoup, si ce n’est un léger renforcement dans certaines matières afin de permettre à ces étudiants de rattraper le niveau nécessaire en première année de cycle ingénieur.

    Le Cycle Ingénieur (3 ans)

    Le but de ce cycle ingénieur est de donner toutes les clés au futur ingénieur généraliste afin qu’il puisse s’intégrer au mieux dans le monde de l’ingénierie, que ce soit dans les domaines de la recherche, des études, de la conception, de l’industrialisation, de la production, de l’exploitation ou encore de la commercialisation. Bien que généraliste, ce cycle ingénieur va par ailleurs permettre à l’étudiant d’approfondir un domaine d’expertise en particulier. Il fera son choix en deuxième année, la première année lui permettant de toucher à tout et de se décider quant à la spécialisation qui lui conviendra le plus. Ainsi dans le tronc commun de première année, on retrouve des cours

    • d’Électrique et automatique,
    • de Mathématiques et d’Informatique,
    • de Mécanique et énergétique,
    • d’Organisation et management d’entreprises,
    • d’Humanités,
    • de langues.

    Cette première année se termine par un stage durant l’été.

    La seconde année du cycle ingénieur voit donc l’apparition d’un nouveau module en plus du tronc commun, la dominante. Onze dominantes sont disponibles :

    • Conception Mécanique et Industrialisation,
    • Performance industrielle,
    • Energie et Environnement – Axe Habitat durable ou Axe Mobilité durable,
    • Architecture des Réseaux & Systèmes d’Information,
    • Bâtiments et Travaux Publics,
    • Mécatronique,
    • Management de la Supply Chain & transport international,
    • Entreprise du Futur,
    • Intelligence Artificielle & Big Data,
    • Numérique Responsable,
    • Ingénierie de la Santé.

    En plus de cette dominante, on retrouve des cours de Data Science, d’Industrial Engineering, de Mechanical Engineering, d’Organisation et management d’entreprise, ainsi que de Méthodes et statistiques appliquées à l’entreprise, d’Innovation et entreprenariat, d’Humanité, et de Langues. A l’issue de cette seconde année, l’étudiant doit aussi réaliser un stage d’élève ingénieur d’une durée minimum de 4 mois.

    Enfin, en troisième et dernière année, le futur ingénieur va finir de se spécialiser et va conclure son année avec un stage de fin d’études de 6 mois.

    Il est possible de suivre la formation du cycle ingénieur en alternance à partir de la 3ème année. En outre, des doubles diplômes peuvent être obtenus dans une des universités partenaires de l’école.

    Les débouchés et les salaires après l’EIGSI

    La formation d’ingénieur de l’EIGSI est généraliste et ouvre donc énormément de voies professionnelles. Pour citer quelques un des secteurs d’activités vers lesquels se dirige les ingénieurs diplômés de l’EIGSI, on retrouve :

    • l’Aéronautique,
    • l’Automobile,
    • le Spatial,
    • les Technologies de l’information,
    • le Bâtiment et les travaux publics,
    • l’Energie… parmi plein d’autres.

    Le salaire moyen à la sortie est de 38 000 euros par an, avec 96 % des étudiants embauchés dans les 4 mois suivant l’obtention du diplôme.

    Les frais de scolarité à l’EIGSI

    Les frais de scolarité sont de 7 480 euros par an pour une formation d’ingénieur généraliste,

    Les frais de scolarité sont de 6 450 euros par an en Prépa STI2D.

    Être admis à l’EIGSI

    L’inscription se fait via le concours Avenir. Pour rentrer en première année de Prépa généraliste, il faut avoir suivi deux spécialités scientifiques en Terminale, dont les Mathématiques. Pour être admis en première année de cycle ingénieur, il faut venir d’une formation type CPGE scientifique ou DUT/BUT/BTS/L2/L3 ou de la Prépa intégrée de l’école.

    Actualités Post-Bac Ingénieurs

    Identifiez-vous

     


    Mot de passe oublié

    Mot de passe oublié ?