Devenir ingénieur en optant pour un Bachelor

10 août 2016


Pour la plupart des étudiants qui désirent intégrer une , le passage par les classes prépas scientifiques (math sup et math spé) semble incontournable. Mais les choses évoluent dans l’enseignement supérieur et de nouvelles voies se dessinent à travers les Bachelors proposés par de plus en plus d’écoles d’ingénieurs. Il s’agit de diplôme en trois ans qui sont accessibles directement après l’obtention du bac et qui semblent promis à un bel avenir.

 

Le Bachelor, un diplôme d’ingénieur au contour encore flou

Si la tendance est à la multiplication des Bachelors au sein des écoles d’ingénieurs, ce diplôme est finalement toujours en cours de développement et il lui manque un cadre pour acquérir ses lettres de noblesse. En effet, chaque école est à l’heure actuelle libre d’y inclure ce qu’elle etoro souhaite et les Bachelors demeurent des diplômes d’établissements et ne font pas partie des diplômes d’Etat. Mais l’avenir du Bachelor devrait rapidement s’éclaircir car la reconnaissance du grade Licence semble être en cours de réflexion au ministère. C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre la ministre Najat Vallaud-Belkacem lors de son passage au colloque annuel de la Cdefi (Conférence des directeurs d’écoles françaises d’ingénieurs), qui se tenait à Lille le 2 juin 2016. Elle a en effet clairement exprimé son soutien quant à la création de diplômes intermédiaires de niveau Bac +3.

 

source : http://www.najat-vallaud-belkacem.com

 

Le Bachelor, une formation d’ingénieur plus courte pour répondre aux demandes des entreprises

On peut se demander ce qui pousse de nombreuses écoles d’ingénieurs reconnues à proposer une nouvelle formation bac +3 ? L’une des réponses vient du Medef qui explique avoir « constaté un fort besoin de profils intermédiaires dans certains secteurs, comme l’aéronautique, le numérique ». Le Bachelor pourrait donc apporter une réponse aux besoins qu’expriment les entreprises. Toujours d’après le Medef, « certaines branches professionnelles, comme la métallurgie ou le numérique, ont besoin de recruter des profils d’assistant-ingénieurs qui accompagnent les ingénieurs dans la réalisation des projets et qui ont un bagage technique ». Le Bachelor devrait donc représenter une belle opportunité pour des étudiants qui n’ont pas envie de débuter un cycle long.

 

L’École Polytechnique annonce l’ouverture d’un « bachelor »

Dès la rentrée 2017, l’X va proposer un diplôme en trois ans qui sera accessible directement après le bac. C’est une véritable petite révolution pour cette école d’ingénieur dont la procédure d’admission était réputée très difficile avec notamment un concours d’entrée ultra sélectif. Jacques Biot, le président de l’école, nous aide à mieux comprendre les objectifs poursuivis par l’X : « Nous voulions reconquérir ces parts de marché et nous aimerions également développer des liens avec les lycées français de l’étranger car chaque année ces bacheliers échappent aux universités et aux classes prépas françaises ». La création d’un Bachelor fait donc bien partie d’une stratégie pour attirer les meilleurs étudiants de premier cycle français et internationaux. Ce n’est pas par hasard que les cours du Bachelor seront dispensés exclusivement en anglais.

 

Identifiez-vous




Mot de passe oublié

Veuillez saisir votre adresse mail.

 




Saisissez vos coordonnées pour accéder à l'intégralité des cours de Physique :