Le Premier ministre présente le Plan Etudiants

C’est tout l’accès à l’enseignement supérieur que le gouvernement entend réformer à travers un grand projet présenté par le Premier Ministre Édouard Philippe qui débuta son allocution en expliquant : « Nous allons vous présenter une réforme profonde du premier cycle universitaire et proposer aux étudiants un contrat pédagogique ».
Voici les éléments essentiels à retenir de la conférence de presse du 30 octobre 2017 qui était destinée à introduire les 20 mesures du Plan Étudiants.

La fin du tirage au sort et de l’APB

Comment ne pas commencer par ce que tout le monde attendait, la refonte de l’APB et de son système injuste de tirage au sort que le Premier ministre a lui-même condamné en précisant qu’«Il relève du naufrage» et en annonçant sa suppression pure et simple. La nouvelle procédure, dont le futur nom fera l’objet d’un vote des internautes, va permettre à chaque lycéen de formuler 10 vœux sans avoir à spécifier un ordre de préférence. Dans le cas des filières sélectives que sont les Instituts Universitaires de Technologie et les prépa, rien ne change. La grande nouveauté concerne les universités qui auront la possibilité de formuler trois types de réponses. Une réponse 100 % positive bien sûr. Un oui sous condition qui implique le suivi d’un parcours de remise à niveau. Et enfin une « mise en attente » qui correspond à un examen plus poussé du dossier.

Améliorer l’orientation au lycée

Et si la réflexion sur l’orientation permettait de fluidifier l’accès aux études supérieures ? C’est l’objectif visé par le gouvernement qui va mettre l’accent sur l’information auprès des élèves de terminale. Ils bénéficieront désormais de deux  »semaines de l’orientation » durant l’année, et ils pourront s’appuyer sur les professeurs principaux ainsi que le conseil de classe pour mieux comprendre les enjeux de leur passage dans l’enseignement supérieur et déterminer leurs futurs choix.

La personnalisation du premier cycle

Dans le cadre du nouveau Plan, chaque étudiant en licence signera un « contrat de réussite pédagogique » avec l’établissement concerné. Il aura ainsi la possibilité de décider de faire sa licence sur deux ou quatre ans et de prendre une année de césure. Une réorientation en cours d’année sera possible et chaque étudiant bâtira son propre emploi du temps.

Le gouvernement décide de mettre fin au régime social étudiant.

Le premier ministre a également abordé durant sa conférence de presse tout ce qui touche à la vie étudiante en s’engageant à différents niveaux pour aider les jeunes à mieux vivre durant leurs années d’études. On notera en particulier que les bourses seront versées au plus tard le 5 de chaque mois et que les étudiants vont être rattachés au régime général de la Sécurité Sociale dès 2018 ce qui supprimera la cotisation de 217 € d’affiliation.

Présentation du Plan Étudiants en vidéo

Identifiez-vous

 


Mot de passe oublié

Mot de passe oublié ?