Forte baisse du niveau scolaire des écoliers français en Mathématiques et en Sciences Physiques

7 décembre 2016


 

Photo publiée le 09/11/2016 dans Ouest France 

L’enquête internationale Timss (Trends in Mathematics and Science Study), parue le 29 novembre 2016 fait l’effet d’une bombe dans le système éducatif français. En effet, la baisse des performances en Mathématiques et en Sciences des élèves de CM1, et de Terminale ne cesse de pointer la France comme la mauvaise élève de l’Union Européenne. La France arrive 35ème au classement, sur 49 pays.

 

enquete timss (1)

 

enquete timss (2)

Mais alors comment expliquer une telle baisse et un si mauvais classement par rapport à nos voisins européens ?

L’insuffisance du nombre d’heures en Mathématiques et en Sciences ? Certainement pas ! 

Et, pour cause, les élèves français se voient dispensés plus d’heures de cours scientifiques que leurs camarades européens.

M. HAROCHE Serge, Prix Nobel de Physique (2012) s’est exprimé et a tristement admis que le niveau scientifique des écoliers français était faible par rapport à leurs prédécesseurs. Selon ses mots, il regrette que les « connaissances profondes » aient été sacrifiées au profit de « connaissances journalistiques » voulant inculquer une « espèce de culture générale » aux élèves.

D’autres voix s’élèvent pour souligner le profil des professeurs largement littéraire et donc la difficulté de transmission des matières scientifiques par ces mêmes instituteurs.

Les résultats catastrophiques de l’enquête viennent directement interpeller la pertinence des politiques éducatives mises en place jusque-là. Ainsi, à la publication des résultats peu louables des écoliers français, la ministre de l’éducation nationale, Mme Najat Vallaud-Belkacem, accuse nommément François Fillon comme le responsable, pointant du doigt les coupes budgétaires décidées sous son gouvernement : « Les résultats #Timss2015 sont mauvais. Ils mesurent les effets d’une école sans formation ni moyens » (déclaration publiée le 29 novembre 2016 sur le compte twitter de la ministre de l’Education).

La parution de l’enquête Timss tombe à pic et permettra, peut-être, de centrer les débats de la prochaine campagne présidentielle, sur des thèmes de fond comme les failles du système éducatif français. Espérons-le…

 

 

 

 

Identifiez-vous




Mot de passe oublié

Veuillez saisir votre adresse mail.

 




Remplissez ce formulaire et accédez à l'intégralité des cours :