Quelle filière choisir en prépa économique et commerciale ?

Prépas Commerciales

La réforme du lycée, en supprimant les filières L, S et ES, a créé un fort impact sur les études supérieures, notamment sur les Prépas HEC. Les profils des lycéens sont davantage diversifiés du fait de leurs spécialités, ce qui a entraîné une rectification des critères de sélection des Classes Préparatoires aux Grandes Écoles Économiques et Commerciales

L’influence des spécialités sur les CPGE Économiques et Commerciales (ECG)

Les Prépas Économiques et Commerciales, réputées pour leur tri pointilleux des candidatures, ont été contraintes de s’assouplir après la réforme. Il ne s’agissait plus de sélectionner les meilleurs profils S et ES mais d’éplucher les candidatures avec les spécialités Mathématiques, Sciences Économiques et Sociales, Histoire-Géographie-Géopolitique et Sciences Politiques. Le travail de sélection n’était dés lors plus le même et au-delà des modifications que cela entraînait, il fallait communiquer ces nouvelles modalités aux futurs postulants. Les lycéens, impuissants face à ce changement, avaient besoin de savoir s’ils avaient leurs chances ou non d’être choisis. La crise sanitaire ayant suspendu les journées portes ouvertes, la circulation des informations entre les Classes Prépas et les lycéens ne s’est pas faite, ou s’est mal faite, causant une baisse des candidatures. Il y a eu mille élèves en moins à la rentrée par rapport aux années précédentes, soit une baisse de 13,7 %, ce qui a largement inquiété les établissements

Un déséquilibre entre les parcours proposés par HEC 

Suite à ces changements soudains, un déséquilibre s’est rapidement créé, notamment à cause de divers malentendus. Au sein de la prépa HEC réside maintenant quatre parcours auxquels il est possible de postuler et qui donnent accès aux mêmes écoles. Ces parcours ne procédaient pas de la même manière pour la sélection et cela a provoqué un fossé au niveau des candidatures.

  • La filière HGG (Histoire-Géographie-Géopolitique, Mathématiques approfondies ou Mathématiques appliquées) a été bien plus souple que les autres et a accueilli un grand nombre d’étudiants.
  • La filière de l’ESH (Économie-Sociologie-Histoire), en revanche, a procédé à une sélection comparable à celle des années précédentes et les candidatures ont été bien moins nombreuses. Cela était également dû au fait que la plupart des élèves de Terminale n’avaient pas opté pour les spécialités Mathématiques et Histoire-Géographie-Géopolitique ; ils étaient plus nombreux à s’estimer familiers avec l’Économie.

Les Mathématiques devenues essentielles

La spécialité Mathématiques, de part sa désertion par les élèves de Terminale, s’est révélée véritablement essentielle pour intégrer des études supérieures. En effet, la réforme du lycée a rendu les Mathématiques optionnelles et cela a suscité une grande baisse de profils mathématiciens. Il y a d’une part le fait que les Mathématiques sont essentiels pour intégrer le parcours ECG (Économique et Commerciale générale) et d’autre part le fait que très peu d’élèves ont osé postuler par manque d’estime de leur niveau. Seulement 10 % de lycéens ayant pris l’option Mathématiques ont envoyé leurs candidatures en CPGE.

Des efforts se sont pourtant mis en place afin de tenter les lycéens à prendre cette matière ; ils ont le choix entre la spécialité Mathématiques de 6 heures par semaine avec la possibilité de la jumeler avec l’option Mathématiques Expertes ou l’option Mathématiques Complémentaires pour atteindre les 9 heures par semaine.

Actualités Prépas Commerciales

Identifiez-vous

 


Mot de passe oublié

Mot de passe oublié ?