Les épreuves de contraction et de synthèse en prépa HEC

L’épreuve de contraction de texte est redoutée car elle fait partie des plus aléatoires : l’épreuve consiste en la rédaction d’un résumé de 400 mots (+/- 10%) d’un texte de 6 à 9 pages. Ce résumé doit retranscrire principalement le style, l’argumentaire et la structure employés par l’auteur. C’est donc une épreuve de fidélité. Elle se déroule en trois heures. Il va sans dire qu’au delà de 5 fautes de français (grammaire, syntaxe ou vocabulaire), le candidat n’atteindra la moyenne que par miracle.

La difficulté de l’épreuve de synthèse est souvent trop négligée par les candidats. Ces derniers se retrouvent face à trois textes, sans rapports évidents les uns avec les autres. Ils doivent alors élaborer la fameuse « question de synthèse » puis confronter les positions des trois auteurs, autour de trois points principaux. Chaque auteur apparaît donc, en théorie, trois fois. Il faut nécessairement, si l’on en croit les rapports des jurys) créer un dialogue ou une confrontation entre les auteurs. Une simple juxtaposition des positions des auteurs sera largement dévalorisante pour une copie.

 

Identifiez-vous




Mot de passe oublié

Veuillez saisir votre adresse mail.

 




Saisissez vos coordonnées pour accéder à l'intégralité des cours de Physique :