Enquête TNS/Sofres : l’image des Grandes Écoles auprès des Français

6 mars 2016


 
Les grandes écoles sont connues de beaucoup de Français mais l’image qu’ils en ont est-elle fidèle à la réalité ? Afin de savoir comment ils les perçoivent, une étude a été réalisée en mars 2016 par la Conférence des Grandes Écoles (CGE) qui compte à son actif 200 établissements d’enseignement supérieur dont une majorité d’écoles d’ingénieurs et d’écoles de commerce.

 
 
Conduite par la TNS/Sofres, cette enquête révèle que les parents comme les enfants voient les Grandes Écoles comme des filières réservées à une certaine élite avec très peu de mixité sociale et dont le prix est un frein pour une grande majorité de famille.

perception-grandes-ecoles-francais

 

Les classes de prépa restent inaccessibles

C’est également ce qui ressort de cette étude. En effet, pour 50% des enfants et 45% des parents, le niveau d’exigence de ces grandes écoles ne permet pas au plus grand nombre d’y entrer. Les CPGE (classes préparatoires aux grandes écoles) sont clairement mises en cause. En effet 32% des élèves pensent qu’ils n’ont pas le niveau et 58% d’entre eux ne souhaitent pas passer par la case prépa. Pourtant 50% des jeunes aimeraient intégrer une grande école qui est souvent synonyme d’une excellente insertion professionnelle. Il est pourtant important de savoir que seuls 40% des élèves qui entrent dans les Grandes Écoles sont passés par une prépa.

Les stages proposés par les Cours Thalès sont une bonne alternative aux classes préparatoires ou un bon moyen d’y entrer.

 

grandes ecoles opinion parents jeunes - étude CGE TNS Sofres

 

Frais de scolarité, un frein à l’entrée dans les grandes écoles de commerce ou d’ingénieurs

On apprend également à la lecture de l’étude que 50% des parents refusent à leurs enfants l’entrée dans les Grandes Écoles car les frais de scolarité sont trop élevés et paradoxalement la plupart des sondés estiment que c’est un investissement rentable. Pourtant une majorité de classes de prépa sont publiques. Cependant, les frais qui suivent surtout lorsque le choix se porte vers une école de commerce sont importants et peuvent s’élever à 40.000 €. Il serait donc intéressant de faire comprendre aux enfants et aux parents que 60% des écoles françaises membres de la Conférence des Grandes Écoles sont publiques.

 

Les Grandes Écoles et les Classes Préparatoires aux Grandes Écoles souffrent d’un manque de reconnaissance

La majorité des Français interrogés s’accordent pour dire que les grandes écoles offrent un enseignement de qualité, qui correspond aux exigences et aux attentes des entreprises, qu’elles offrent des opportunités à l’international et qu’elles savent accompagner les étudiants tout au long de leur scolarité. Les Grandes Écoles sont considérées comme la deuxième filière dans laquelle les Français ont le plus confiance, mais elles pâtissent néanmoins d’un manque global de connaissance de leur fonctionnement. Anne-Lucie Wack, présidente de la CGE et directrice de Montpellier SupAgro, explique donc qu’un véritable travail de pédagogie devrait prochainement être mis en place pour y remédier et amener plus de jeunes à se renseigner sur les opportunités de formation et les aides au financement possibles.

 

grandes ecoles image parents - étude CGE/TNS Sofres

 

Source : Sondage national CGE/TNS Sofres « Perception des Grandes écoles par les Français »

 

Identifiez-vous




Mot de passe oublié

Veuillez saisir votre adresse mail.

 




Saisissez vos coordonnées pour accéder à l'intégralité des cours de Physique :