Parcoursup : le gouvernement fait le bilan 2018 et met en place des changements pour 2019

parcoursup changement 2019En 2019, Parcoursup, plateforme d’accès à l’enseignement supérieur, va connaître plusieurs changements. Une série d’annonces a été faite : une phase principale plus courte, la possibilité de valoriser votre vœu préféré, une anonymisation des candidatures. Passage en revue des nouveautés à venir.
Le 25 septembre dernier, la ministre de l’enseignement supérieur, Frédérique Vidal organisait une conférence de presse durant laquelle elle a tiré un bilan du dispositif Parcoursup. Au total, ce sont plus de 2,4 millions de propositions qui ont été réalisées par Parcoursup pour 730 000 jeunes, sur les 812 000 candidats qui s’étaient inscrits sur la plateforme, soit une moyenne de trois propositions par candidat. 583 274 ont accepté une proposition.
La Ministre est plutôt satisfaite de cette première expérimentation : « Parcoursup est une vraie réussite, mais ça ne veut pas dire que des ajustements techniques ne sont pas nécessaires », a expliqué Frédérique Vidal. Plusieurs annonces ont été faites à cette occasion.

Parcoursup 2019 : une phase principale plus courte

Première nouveauté : la phase principale se terminera fin juillet au lieu du 5 septembre en 2018. Un changement qui rapproche le calendrier de Parcoursup de celui de l’APB (Admission Post-Bac), le précédent système. L’ouverture de la plateforme d’accès à l’enseignement supérieur est fixée à janvier 2019, avec une saisie des vœux à la fin du mois. Plus de précisions seront annoncées début novembre sur le calendrier Parcoursup 2019.

Vers une modification des dates du baccalauréat 2019 ?

Les dates du futur baccalauréat devraient être modifiées pour permettre la prise en compte de certaines épreuves dans Parcoursup. Les épreuves communes de contrôle continu devraient avoir lieu au troisième trimestre. Ainsi, des épreuves terminales pourraient se tenir au second trimestre et être prises en compte dans Parcoursup.

Des réponses pré-rédigées par les étudiants pour répondre aux décisions des écoles

Second ajustement : les candidats pourront anticiper la réponse qu’ils apporteront aux réponses qui leur seront faites. Une forme de réponse automatique que l’étudiant pourrait indiquer et qui lui permettrait d’éviter de se connecter quotidiennement sur Parcoursup. Pour le moment, le ministère ne précise pas si le candidat garderait alors ses autres vœux en attente. Les taux minimaux de boursiers et les taux maximaux de non-résidents de l’académie fixés pour chaque formation seront affichés sur la plateforme Parcoursup dès le début de la procédure 2019.

Vers une anonymisation des candidatures sur Parcoursup ?

Dans le but de fluidifier la procédure, la ministre n’a pas écarté l’idée de raccourcir à l’avenir les délais auxquels les candidats ont droit pour répondre aux propositions qui leur sont faites.
Pour la prochaine procédure, le rang du dernier appelé sur liste d’attente sera bien précisé sur Parcoursup, de même que le taux de remplissage qui sera inscrit plus tôt que cette année. Frédérique Vidal indique vouloir une anonymisation des candidatures pour « restaurer la confiance en l’équité et l’ouverture de notre système d’enseignement ». Aucune date n’a été précisée pour la mise en œuvre. Le ministère veut également permettre plus facilement la mobilité des candidats. Les quotas de bacheliers hors académie devraient augmenter. La ministre n’a, en revanche pas voulu communiquer sur les algorithmes locaux utilisés par les formations pour classer les milliers de dossiers des candidats.
10 astuces pour bien préparer son dossier Parcoursup

Identifiez-vous

 


Mot de passe oublié

Mot de passe oublié ?