PACES 2018 : le numerus clausus légèrement revu à la hausse

9 janvier 2018


Le Journal Officiel a publié fin décembre l’arrêté fixant le numerus clausus pour 2018. Légèrement en hausse, il n’égale pas pour autant l’augmentation record de 2017.

 

Une hausse moins spectaculaire que l‘année dernière pour le Numérus Clausus de Médecine

Cette année, ce seront 81 places supplémentaires qui seront accessibles aux candidats à la deuxième année de médecine. Cette hausse d’environ 1 % est bien loin de celle enregistrée l’année dernière. En effet, en 2017, ce n’étaient pas moins de 478 places supplémentaires qui ont été octroyées. Néanmoins, il faut savoir que le numerus clausus pour la PACES est, pour la deuxième année, supérieur à 8000 places. Ce nombre n’avait pas été aussi élevé depuis les années 70 et représente presque le double de celui des années 90.

 

Numérus Clausus Médecine 2018

PACES : Numerus Clausus 2018 Médecine

 

Numerus Clausus 2018 : les chiffres par ville et par spécialité

Les places supplémentaires ne sont pas réparties uniformément sur tout le territoire. Ce sont les facultés d’Aix-Marseille, de Lyon et des Antilles qui se voient accorder le nombre de places supplémentaires le plus élevé (15 places pour Lyon et 10 pour Aix-Marseille et les Antilles). De plus, ce sont les chirurgiens-dentistes et les pharmaciens qui voient leur numerus clausus légèrement augmenter. Les sages-femmes, quant à elles, perdent environ 1% de leur effectif, fixant ainsi pour cette profession le numerus clausus à 991 places. Néanmoins, des numerus clausus supplémentaires sont fixés pour 2018 et concernent les réorientations, les passerelles entre formations ainsi que les élèves d’autres filières admis en seconde ou troisième année.

FacultésNC médecineNC odontologieNC sage-femmeNC pharmacie 
Aix-Marseille372 (+10)72 (=)36 (=)160 (+10)
Amiens206 (=)28 (=)35 (=)88 (=)
Angers187 (=)15 (=)25 (=)75 (=)
Antilles130 (+10)11 (=)23 (-1)5 (=)
Besançon191 (+5)24 (=)26 (=)71 (=)
Bordeaux340 (=)58 (=)27 (-3)137 (=)
Brest176 (+5)30 (=)23 (=)25 (=)
Caen200 (=)23 (=)24 (-1)95 (=)
Auvergne – Clermont-Ferrand 1196 (=)45 (=)30 (=)91 (=)
Corse30 (+3)3 (=)5 (+2)6 (+2)
Bourgogne – Dijon229 (=)30 (+3)27 (=)82 (=)
Grenoble Alpes195 (+5)17 (=)37 (=)97 (=)
Guyane12 (+5)1 (=)2 (+1)2 (+1)
La Réunion108 (=)8 (=)27 (=)6 (=)
Institut catholique de Lille130 (=)2 (=)29 (=)10 (=)
Lille 2458 (=)87 (-2)40 (=)205 (=)
Limoges145 (+4)14 (+2)18 (=)68 (=)
Lorraine308 (=)61 (=)49 (=)126 (=)
Lyon 1542 (+15)51 (=)47 (=)168 (=)
Montpellier 1232 (+8)52 (=)66 (=)188 (=)
Nantes223 (=)39 (=)27 (=)102 (=)
Nice157 (=)43 (=)28 (=)40 (=)
Nouvelle-Calédonie13 (=)5 (=)4 (=)4 (+2)
Paris 5351 (=)43 (=)31 (=)114 (+2)
Paris 6323 (=)36 (=)30 (=)115 (=)
Paris 7337 (=)42 (=)27 (=)105 (=)
Paris 11150 (=)14 (=)11 (=)50 (+2)
Paris 12175 (=)16 (=)10 (=)56 (=)
Paris 13153 (=)16 (=)10 (=)44 (=)
Poitiers205 (=)17 (=)21 (=)72 (=)
Polynésie française19 (=)4 (=)2 (-6)3 (=)
Reims207 (+6)35 (=)27 (=)80 (=)
Rennes 1220 (=)42 (=)27 (=)85 (=)
Rouen232 (=)33 (=)24 (-1)85 (=)
Saint-Étienne154 (+5)10 (=)12 (=)55 (=)
Strasbourg247 (=)60 (+1)30 (=)122 (=)
Toulouse 3252 (=)76 (=)26 (=)137 (=)
Tours255 (=)27 (=)30 (=)108 (=)
Versailles - Saint-Quentin145 (=)13 (=)18 (=)42 (=)
TOTAL8 2051 2039913 124

Des candidats toujours plus nombreux

Si les épreuves sont toujours plus difficiles, le nombre de candidats aux métiers liés à la pratique de la médecine ne cesse d’augmenter. En effet, ce seront 59 753 étudiants en PACES qui tenteront leur chance à la force d’un travail titanesque. Ils seront donc 1100 élèves de plus par rapport à l’année passée. Néanmoins, nombre d’étudiants exclus du numerus clausus ont choisi de suivre des études à l’étranger. Après la Belgique, ce sont les pays d’Europe de l’Est qui attirent ces étudiants grâce à une sélection moins sévère.

 

 

Identifiez-vous




Mot de passe oublié

Veuillez saisir votre adresse mail.

 




Saisissez vos coordonnées pour accéder à l'intégralité des cours de Physique :