Concours Puissance Alpha : pour qui, pour quoi ?

Les concours Puissance 11 (ex concours Fesic) et Alpha ont fusionné en 2018, donnant naissance au concours Puissance Alpha.
Ce concours post Bac ingénieur permet d’accéder à 16 écoles d’ingénieurs (les écoles de la FESIC plus celles de l’ancien concours Alpha). Toutes les formations dispensées par ces écoles sont habilitées par la CTI et sont membres de la CGE (Conférence des Grandes Ecoles).
Plus de 4000 places sont offertes au concours, en faisant le plus gros des trois concours post Bac ingénieur que sont Avenir, Advance et Puissance Alpha.

Notes et classement au concours Puissance Alpha

Prise en compte du dossier scolaire

50 % : les examens et le concours

  • Notes au concours Puissance Alpha
  • Notes au Bac de français (écrit et oral).

50 % : le dossier scolaire

  • Notes de Première et Terminale.
  • Pondération supérieure accordée aux matières scientifiques.
  • L’origine du lycée est prise en compte?
  • Les redoublements font l’objet d’une pondération négative.
  • Étude du dossier par les écoles et notamment de la fiche Avenir (voir notre dossier Parcoursup pour plus de détails) et les notes de langue pour un cursus international.

Les grands classés au concours Puissance Alpha

L’étude du dossier scolaire est sanctionnée par une note (la note de dossier).

  • Le jury établit à partir de cette note une liste de Grands Classés qui ne présenteront pas les épreuves du concours. 
  • Les grands classés représentent 15 à 20 % des candidats en filière S et 5 à 10 % des autres filières.
  • Les candidats déclarés Grands Classés seront mis au courant de la décision du jury sur leur espace candidat. 
  • Ils ne reçoivent pas de convocation et n’ont pas à passer le concours.

Calcul de la moyenne (pour les Terminales S)

La moyenne finale est obtenue en ajoutant :

  • La note de dossier (coef. 12) à laquelle est ajoutée la personnalisation par programmes.
  • La note d’examen (coef. 12) composée de la moyenne des notes des épreuves écrites du concours Puissance Alpha plus les notes de Bac Français.

Note d’examen au concours Puissance Alpha : détails

Notes des 4 épreuves écrites du concours (coefficient 10)  
+ Notes du bac de Français  (coefficient 1 pour l’écrit et 1 pour l’oral)

Classement final au concours

  • Le rang de chaque candidat est publié sur Parcoursup dès fin mai.
  • Le classement se fait par École et par programme.
  • Les grands classés apparaissent en premier par ordre de note de dossier puis les autres candidats suivent selon leur moyenne finale.
  • En fonction du nombre de places proposées par école et selon le classement, le candidat sera admis ou non dans l’établissement souhaité.

Les épreuves du concours Puissance Alpha

Ces épreuves portent sur le programme de la classe de Terminale S. Elles sont toutes au format QCM sauf l’essai de personnalité et motivation.

Épreuve de Mathématiques au concours Puissance Alpha

  • Durée : 2h
  • Contenu de l’épreuve : 12 exercices à traiter sur 16 proposés.

Épreuve de Physique au concours Puissance Alpha

  • Durée : 1h15
  • Contenu de l’épreuve : 8 exercices à traiter sur 12 proposés.

Épreuve de Chimie-Biologie au concours Puissance Alpha

  • Durée :  1h15
  • Contenu de l’épreuve : 8 exercices à traiter sur 14 proposés : 10 de chimie + 4 de biologie.

Épreuve de Personnalité et Motivation au concours Puissance Alpha

  • Durée : 45 min
  • Contenu de l’épreuve : essai de 350 mots sur une question ouverte.

Nouveauté pour le concours Puissance Alpha 2019 : suppression de l’épreuve d’anglais.

Coefficient de chaque épreuve

Les coefficients sont fixés par chaque école.
Nous vous les donnons dans ce tableau des coefficients par école.

Le concours Puissance Alpha 2019

Date du concours Puissance Alpha 2019

  • Les épreuves écrites du concours Puissance Alpha pour les Terminales S se tiendront : le 27 avril 2019.
  • Pas d’épreuves orales.

Centres pour le concours Puissance Alpha 2019

  • 38 centres en France : Angers – Bordeaux – Brest – Cergy-Pontoise – Champs sur Marne – Clermont-Ferrand – Dijon – Grenoble – Guingamp – Issy-les-Moulineaux – Ivry-sur-Seine – Laval- Lille – Limoges – Longuenesse – Lorient – Lyon – Mont Saint Aignan- Montpellier – Nancy – Nantes- Nice – Paris – Poitiers – Reims – Rennes – Toulon – Toulouse – Tours – Villejuif – St Pierre (La Réunion)
  • 2 centres à l’étranger : Dakar (Sénégal – Rabat (Maroc) )

S’inscrire au concours Puissance Alpha

L’inscription se fait sur Parcoursup à partir de janvier.
Une inscription unique, un seul dossier pour postuler aux 16 écoles du concours.
Les candidats sont sélectionnés sur l’étude de leur dossier scolaire ainsi que leurs notes obtenues aux écrits du concours. Le dossier à constituer doit comporter une lettre de motivation, les bulletins de la classe de première, ceux des deux premiers trimestres de la Terminale et les résultats de l’épreuve anticipée de français.
Comme pour le concours Avenir, les meilleurs dossiers sont déclarés comme « Grands Classés » et sont exemptés des épreuves écrites qui se déroulent en mai sur 45 centres en France et à l’étranger.

Frais d’inscription au concours Puissance Alpha

  • Les frais de candidature pour présenter les 11 écoles s’élèvent à : 120 €.
  • Gratuit pour les élèves boursiers.

Attribution des places dans les écoles

Comme pour chaque concours, les candidats doivent formuler une liste de vœux qui, avec les résultats obtenus aux épreuves écrites leur permet de prétendre à intégrer l’école de leur choix en fonction de leur classement et sous réserve de l’obtention du baccalauréat.
La publication des résultats se déroule en trois phases de fin juin à mi-juillet. Les notes seront publiées sur le site du concours Puissance Alpha.

Les écoles du concours Puissance Alpha 2019

 

Nombre de places par école du concours Puissance Alpha pour la seule filière S  
ÉcoleCampusPlaces pour 2019
3ILLimoges45
CPELyon225
EBICergy115
EFREIParis310
ELISASaint Quentin, Bordeaux135
ESAIPAngers, Aix-en-Provence130
ESCOMCompiègne110
ESEOAngers, Paris, Dijon324
ESIEAParis, Laval367
ESIEEAmiens, Paris330
HEILille448
ISENNantes, Brest, Rennes, Lille, Toulon560
ISEPParis220
Total3403

ESIEE Paris

Elle forme des ingénieurs généralistes dans le domaine des nouvelles technologies. 11 filières sont proposées : Informatique, Télécommunications, Électronique,  Systèmes embarqués , Génie industriel, Biotechnologies, Énergies renouvelables… Les étudiants construisent leurs parcours dès le cycle préparatoire et le peaufine en cycle ingénieur via notamment des projets en apprentissage.
Nombre de places en 2016 : 200

ESIEE Amiens

Elle forme des ingénieurs généralistes en Génie Électrique en proposant des options spécifiques en Électronique, Réseaux informatiques, Télécommunications, Productique, Énergies renouvelables et Développement durable. Tout comme sa camarade de Paris, la formation proposée se découpe en trois années d’enseignements communs et deux années de spécialisation.
Nombre de places en 2016 : 90

ISEP

L’Institut Supérieur d’Électronique de Paris oriente ses étudiants vers une formation généraliste dans les Technologies du numérique avec 4 grands domaines d’application : Informatique, Électronique, Télécommunications et Multimédia. Elle permet de personnaliser son cursus via 10 parcours techniques, des possibilités à l’international, un double-diplôme avec Audencia Nantes, la formation à la création d’entreprise. C’est en somme une école à la formation complète qui aide également les étudiants à disposer d’un esprit managérial et entrepreneurial.
Nombre de places en 2016 : 100

ESEO Angers – Dijon – Paris

L’école forme des ingénieurs de haut niveau dans les domaines des technologies de l’information et de la communication. Résolument orientée vers l’aspect international de l’Ingénierie, elle permet de faire un bout de son parcours académique à l’étranger, et ce dès la première année. Un tronc commun aux deux premières années offre la possibilité pour le cycle ingénieur de se spécialiser sur 7 majeures : Systèmes d’information, Réseaux et Télécoms, Biomédical, Électronique embarquée, Architecte Systèmes Temps Réels Embarqués, Embedded Signal Processing Instrumentation ans Telecommunications, Énergie et Environnement.
Nombre de places en 2016 : 264 sur les 3 campus

CPE Lyon

École d’ingénieur ouvrant droit à des parcours dans les domaine de la chimie et génie des procédés, électronique, informatique, télécoms et robotique. L’école possède de nombreux partenariats à travers le tissu universitaire international (environ 90 universités partenaires) et aide ses étudiants diplômés à leur entrée dans le monde professionnel par ses relations importantes dans le monde de l’entreprise. Valorisée par la une étroite collaboration en recherche avec le CNRS, l’Université Claude Bernard et l’INSA de Lyon.  De nombreux pôles associatifs, un internat pour sa prépa et le bon vivre de la ville de Lyon renforce l’attractivité de l’école.
Nombre de places en 2016 : 240

HEI

École d’ingénieurs généralistes qui délivre un diplôme selon trois modalités : la formation initiale à plein temps, la formation initiale par apprentissage, et la formation continue (fondation Fontanet). Le cycle ingénieur de la scolarité des élèves enrichie la formation généraliste par 11 domaines de professionnalisation : Bâtiment, aménagement et architecture, Bâtiment et travaux publics, Banque finance assurance, Procédés chimie environnement, Conception mécanique, Énergies, systèmes électriques et automatisés, Informatique et technologies de l’information, Ingénierie médicale et santé, Organisation et management des entreprises, Technologies, innovation et management international, Énergie, habitat, environnement.
Nombre de places en 2016 : 340

ISEN Lille – Brest – Rennes – Toulon

La formation sur les différents campus de l’ISEN se découpe en un cycle de 3 ans (« Sciences de l’Ingénieur » ou « Informatique et Réseaux ») propre aux technologies de l’information (Électronique, informatique, multimédia, robotique, télécommunications, images…) où il est possible d’aborder les disciplines du management, du développement personnel et de la connaissance de l’entreprise. Et deux années de cycle « Majeures », au nombre de cinq : Technologies numériques et leurs applications, Hautes technologies et environnement, Management de projet et développement d’affaires, Hautes technologies, design de l’innovation et Systèmes d’information, réseaux et multimédia.
Nombre de places en 2016 : 140 pour Lille, 181 pour Toulon, 100 pour Paris

ESCOM

L’École Supérieure de Chimie Organique et Minérale, fondée en 1957 propose un cursus scientifique et technique orientée vers l’innovation, la chimie verte et le développement durable. Après deux années de « cycle préparatoire », l’étudiant intègre le « cycle ingénieur » qui lui offrira une solide formation sur les diverses disciplines de la chimie, ses applications, l’ouverture aux projets industriels et la formation au management. Ce cycle est accompagné de 9 mois cumulés de stage en entreprise ou peut être effectué en apprentissage. Pour la dernière année, l’étudiant doit faire un choix de spécialisation parmi 10 majeures/options dont 6 masters différents.
Nombre de places en 2016 : 100

ESAIP Angers

Nouvelle école du concours Puissance Alpha, elle accueillera pour la première fois à la rentrée 2014 ses premiers étudiants post-bac. Contrairement aux prépa scientifiques « classiques », le cycle préparatoire commun aux 2 cursus Ingénieur ESAIP (Informatique durable ou Prévention des risques environnement) prépare également à intégrer le monde professionnel via des modules axés sur l’environnement de l’entreprise, l’ouverture internationale et le savoir-être ingénieur. Le cycle ingénieur se découpe en 2 pôles : Réseaux et Technologies du numérique et Sécurité, Environnement et Prévention des risques (qu’il est possible d’effectuer en apprentissage). Il permet également de poursuivre son ouverture en suivant la formation dans des universités partenaires à l’étranger (jusqu’à 18 mois).
Nombre de places en 2016 : 60

Identifiez-vous

 


Mot de passe oublié

Mot de passe oublié ?