Admissions parallèles

Intégrer sans passer par la case « Prépa »

Bien que les classes préparatoires restent la voie royale pour intégrer les écoles d’ingénieur ou de commerce, ce n’est désormais plus l’unique moyen d’y parvenir. En plus des Concours Post-Bac, il est possible en validant un BTS, un DUT ou encore 2 années à l’université de rejoindre ces cursus prestigieux par le biais des admissions parallèles.
Les Grandes Écoles accordent aujourd’hui plus de places via leurs concours d’admissions parallèles qu’autrefois. Un autre chemin pour les profils peu à l’aise avec le rythme et la quantité de travail du monde de la prépa.

En représentant pas moins de 2/3 des étudiants diplômés des Écoles, les admissions parallèles s’imposent dans le paysage des études de commerce. Titulaires de Bac+2, 3 ou 4, les candidats peuvent venir d’horizon différents.
Plusieurs écoles ont décidé de centraliser leur processus de recrutement sous forme de banque de concours. D’autres préfèrent quant à elles organiser leurs propres épreuves et donc leur niveau de sélection.

Destinés aux étudiants dont le parcours est sanctionné d’un diplôme Bac +2, 3 ou 4 (BTS, DUT ou Université), certains concours communs rassemblent plusieurs écoles d’ingénieur. Les autres écoles préférant regrouper leur procédure sans toutefois recourir aux concours.
Les « très Grandes Écoles » (X, Mines, Ponts…) sont encore un peu frileuses à cette voie de recrutement contrairement aux AgroParistech ou Arts et Métiers Paristech qui comptent à elles 2 près de 200 admissions parallèles chaque année.
Peu d’établissement acceptent les admissions directement en 2e année (y compris pour les titulaires de licence ou plus). Le niveau Bac +2 semble donc le moment opportun pour postuler.

Identifiez-vous

 


Mot de passe oublié

Mot de passe oublié ?